Bilan 2020 et perspective 2021 de la Fondation Beyeler

Le Musée Privé Magazine d'Art Moderne et Contemporain
Image: Vue extérieure de la Fondation Beyeler ; Photo: Mark Niedermann

Communiqué de presse, 22 janvier 2021

Bilan 2020 et perspective 2021 de la Fondation Beyeler:
«Ne jamais subir une crise sans en saisir les opportunités»

Comme pour la plupart des institutions culturelles, l’année 2020 aura été difficile pour la Fondation Beyeler. Le bilan est bien inférieur aux attentes mais aussi nettement supérieur aux craintes. La programmation et le nombre de visiteurs·ses ont été massivement impactés par les fermetures obligatoires du musée, les interdictions de manifestations publiques, les restrictions de voyage et de déplacement et autres mesures administratives rendues nécessaires par la pandémie du coronavirus.
Deux grandes expositions et des centaines d’événements, de visites guidées et d’ateliers ont dû être repoussés ou annulés. Malgré tout, les équipes du musée sont parvenues à proposer sur place et en ligne un programme varié et alléchant. En tant que musée d’art le plus visité de Suisse, malgré ce contexte difficile la Fondation Beyeler a accueilli 291’604 visiteurs·ses en 2020. Les propositions de médiation artistique en ligne ont généré un intérêt record, avec plus d’un million de visites sur le site web et des taux de croissance à deux chiffres sur les réseaux sociaux. Dans l’ensemble, la Fondation Beyeler a relativement bien surmonté cette année de crise, entre autres grâce au succès de l’exposition «Edward Hopper», à la programmation en ligne et à l’investissement artistique du parc du musée.
L’ensemble des 203 collaborateurs·rices ont pu continuer à travailler malgré des épisodes temporaires de chômage partiel.

Pour 2021, la Fondation Beyeler prévoit une programmation riche et complète avec l’espoir de pouvoir contribuer au bien-être des visiteurs·ses et au regain culturel dans ce contexte de crise. L’exposition «Rodin / Arp» est à voir jusqu’en mai ; au printemps et en été «Olafur Eliasson» soumettra le musée à une transformation spectaculaire ; enfin, deux autres temps forts suivront à l’automne avec «Goya» et «Close-Up». La performance chorégraphique d’Anne Teresa De Keersmaeker prévue pour janvier/février doit être repoussée à une date ultérieure en raison du contexte sanitaire. Le Artist Talk avec la célèbre chorégraphe belge se tiendra en ligne jeudi 11 février à 20h. Le Snowman du duo artistique suisse Fischli/Weiss, acquisition récente de la collection, peut être visité dans le parc de la Fondation Beyeler en toutes saisons et même pendant la fermeture obligatoire du musée.

La Fondation Beyeler a pu clore l’année 2020 avec un résultat satisfaisant. Son directeur Sam Keller a qualifié le musée de «chanceux malgré tout» pendant cette année placée sous le signe du coronavirus et a encouragé à «ne jamais subir une crise sans en saisir les opportunités» et à «danser sous la pluie».
291’604 personnes ont visité le musée à Riehen/Bâle au fil de l’année. En raison de restrictions de voyage, la part des visiteurs·ses internationaux·ales a baissé au profit de visiteurs·ses venu·e·s de Suisse et des régions frontalières d’Allemagne et de France

L’exposition «Edward Hopper» a été la plus visitée de l’année. 255’001 personnes sont venues voir les oeuvres de l’artiste américain, souvent qualifié par la presse et sur les réseaux sociaux de «peintre du moment». Dans le contexte de la crise du coronavirus, son oeuvre a brusquement gagné en actualité et en signification. En parallèle, le court-métrage 3D Two or Three Things I Know about Edward Hopper du célèbre cinéaste et photographe Wim Wenders a été projeté dans une salle dédiée du musée. Une exposition, «You are the Weather», a été consacrée au travail de l’artiste Roni Horn. Deux présentations de la collection, «Voir le silence – Images de quiétude» et «Le lion a faim», complétées par des prêts majeurs et de nouvelles acquisitions montrées pour la première fois, ont permis de (re)découvrir la collection du musée sous des angles nouveaux. L’ambitieuse exposition de sculpture «Rodin / Arp» a ouvert en décembre ; suite à la fermeture temporaire du musée décrétée par les autorités, depuis le 21 décembre elle ne peut être visitée qu’en ligne.

En raison de la pandémie, le musée a accueilli moins de représentants des médias que d’habitude (1917 journalistes, un chiffre en baisse de 26%), entraînant ainsi une légère baisse du nombre d’articles et d’émissions consacrés à la programmation de la Fondation Beyeler (3015 publications/émissions). La couverture médiatique ne s’est pas limitée aux médias suisses, mais s’est étendue à la presse de référence internationale en Allemagne, en France, en Italie, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Avec le bon mot Twitter «We are all Edward Hopper paintings now», l’exposition «Edward Hopper» a généré un fort intérêt international dans des quotidiens et des magazines tels Der Spiegel, Stern, Le Figaro, Financial Times et The New Yorker.

En ce qui concerne les réseaux sociaux et les activités en ligne, la Fondation Beyeler demeure en tête des musées d’art suisses. Avec une communauté Instagram de 138’000 followers, elle se place même en tête des musées d’art européens germanophones (20’000 followers de plus, engagement en augmentation de 40%). Le nombre d’abonné·e·s a également augmenté sur Facebook (88’000 followers, soit une hausse de 5000, engagement en augmentation de 14%). Le site web a comptabilisé 1’115’981 visiteurs·ses uniques, un chiffre en augmentation de plus d’un tiers par rapport à l’année précédente. Le nombre d’abonné·e·s de la chaîne YouTube de la Fondation Beyeler a presque doublé. La visite filmée «Hip-Hopper» avec Laurin Buser et la bande-annonce de l’exposition «Edward Hopper» sont les vidéos les plus visionnées de l’histoire du musée. La série vidéo «Ein Museumsbesuch der anderen Art» avec les acteurs Mike Müller et Patrick Frey a remporté un Edi dans le cadre du Prix officiel du film de commande suisse 2020. La Fondation Beyeler et Swisscom ont également remporté le Sponsoring Excellence Award 2020 pour leur projet commun #myprivatepicasso de 2019.

En 2020, la Fondation Beyeler a organisé 28 événements culturels publics, environ moitié moins que les années précédentes. La série de concerts «Sound Garden», organisée en été dans le parc du musée, a permis de soutenir des musicien·ne·s locaux·ales et d’accueillir au total plus de 1200 visiteurs·ses. Suite à la première présentation de son émouvante installation sonore Seven Tears, l’artiste écossaise Susan Philipsz a parlé de son travail dans le cadre d’un Artist Talk organisé en coopération avec UBS. La conversation entre le cinéaste Wim Wenders et Christian Jungen, directeur du Festival du film de Zurich, a rencontré un intérêt tout particulier. Grâce à des plans de protection sanitaires très complets, la Fondation Beyeler a pu rester un lieu de convivialité et d’exploration artistique actif et stimulant même dans le contexte difficile de la crise du coronavirus. En revanche, les projets d’événements internationaux ont dû être annulés.

En 2020, malgré les restrictions imposées par le contexte sanitaire, la Fondation Beyeler a organisé un total de 693 visites guidées et ateliers, dont plusieurs s’adressant à des publics ciblés comme les familles, les enfants et les personnes présentant des besoins particuliers (personnes malvoyantes, malentendantes ou atteintes de démence). 198 classes scolaires ont visité la Fondation Beyeler et participé activement à son programme de médiation artistique. L’équipe de médiation artistique a proposé de nouveaux formats spéciaux pour les tout petits, entre autres le tapis des contes pour les 3-6 ans et une proposition en quatre volets pour classes de jardin d’enfants, qui a rencontré un vif succès. Le Art Lab et le Young Art Club pour les jeunes passionné·e·s d’art ont également conçu des programmes de qualité. Avec différentes propositions pendant les mois d’été, dont les ateliers «Sketch it», des visites guidées performatives et des stations interactives dans le parc, les espaces extérieurs du musée ont fait l’objet d’une mise à profit plus intense pour les activités de médiation. Différentes propositions en ligne sur «Beyeler Create» et des vidéos s’adressant aux enfants et aux jeunes personnes ont permis de participer à des ateliers créatifs chez soi.
Avec une application de réalité augmentée consacrée aux sculptures d’extérieur du Parc Berower, la médiation artistique a étendu ses activités à l’espace virtuel. Au total, environ 32’000 enfants, jeunes personnes et jeunes adultes ont bénéficié de programmes gratuits et de tarifs d’accès réduits au musée – en particulier de l’accès gratuit jusqu’à 25 ans.

Cinq oeuvres des artistes suivant·e·s ont été acquises pour la collection du musée : Leonor Antunes, Enrico David, Peter Fischli et David Weiss, Rachel Whiteread. Les artistes Leonor Antunes et Marlene Dumas ont chacune fait don d’une oeuvre à la Fondation Beyeler.

En 2020, le département de restauration s’est concentré sur le lancement d’un ambitieux projet de conservation échelonné sur trois ans (2019–2021) et portant sur sept tableaux de Piet Mondrian appartenant à la Collection Beyeler. Le projet couvre l’étude et l’analyse scientifiques des matériaux de ces oeuvres, trois d’entre elles datant des débuts de l’artiste et quatre de réalisation plus tardive. Le projet bénéficie du soutien de La Prairie. Le projet et ses résultats seront documentés et présentés dans le musée et sur le site web de la Fondation Beyeler.

La sculpture d’extérieur White Curves (2001) d’Ellsworth Kelly, installée dans le Parc Berower, fait actuellement l’objet d’une restauration d’envergure aux États-Unis. En 2020, 48 oeuvres de la collection ont été examinées dans le cadre des travaux de conservation courants et 17 d’entre elles ont fait l’objet de mesures de restauration et de conservation. La première fermeture complète du musée a aussi été mise à profit pour procéder à un examen et un entretien des oeuvres de la collection en exposition.

L’inventaire des prêts livre la mesure des échanges intenses réalisés avec des musées et des collections privées de premier plan en Suisse et à l’étranger, même si ces échanges ont été fortement limités par la pandémie du coronavirus. En 2020, la Fondation Beyeler a pu accueillir à Riehen 173 oeuvres de 58 prêteurs·ses domicilié·e·s dans 10 pays. Inversement, 22 oeuvres de la collection de la Fondation Beyeler ont été prêtées à des musées à travers le monde, parmi eux la Royal Academy of Arts à Londres, l’Albertina à Vienne, la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen (K20) à Düsseldorf, le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid, le Centre Pompidou à Paris, la National Gallery of Art à Washington ou le Musée national d'art moderne à Tokyo.

Malgré la pandémie du coronavirus, en été 2020 le Conseil de fondation de la Beyeler-Stiftung a décidé de donner son feu vert au dépôt de la demande de permis de construire pour le projet d’extension confié à l’Atelier Peter Zumthor. En ces temps difficiles, il souhaitait envoyer ainsi un signal positif pour la culture et l’économie en Suisse. Le projet d’extension revêt une grande importance pour le développement à long terme du musée d’art le plus visité de Suisse et il marquera fortement les activités des années à venir. Les travaux de construction débuteront dès que les autorités cantonales auront donné leur accord, au plus tôt au printemps 2021.

Fin 2020, la Fondation Beyeler comptait 203 collaborateurs·rices (y compris ISS Facility Services), pour certain·e·s desquel·le·s elle a recouru au chômage partiel. Il a été possible d’éviter tout licenciement économique ou lié à la pandémie.

Prochaines expositions et manifestations

En raison de la prolongation des mesures visant à endiguer l’épidémie du coronavirus, décidée par le Conseil fédéral suisse le 13 janvier 2021, la Fondation Beyeler restera fermée au moins jusqu’au dimanche 28 février 2021 inclus.

La performance chorégraphique d’Anne Teresa De Keersmaeker prévue du 29 janvier au 14 février 2021 doit être repoussée à une date ultérieure. Le Artist Talk avec la célèbre chorégraphe belge, initialement prévu le 29 janvier, se tiendra en ligne jeudi 11 février à 20h.

Pendant la fermeture temporaire du musée, un accès numérique a été aménagé pour les expositions en cours. L’exposition «Rodin / Arp» peut être visitée en ligne en compagnie de son commissaire Raphaël Bouvier. Des visites guidées en ligne et d’autres contenus numériques peuvent également être consultés sur le site web du musée pour les expositions «Le lion a faim» ou «Roni Horn. You are the Weather».

Pendant la fermeture obligatoire du musée, le parc de la Fondation Beyeler reste ouvert au public de 10h00 à 18h00. Depuis peu, on peut y découvrir Le Baiser, sculpture emblématique d’Auguste Rodin, ainsi que le merveilleux Snowman de Fischli/Weiss.

Les dates des expositions 2021 devraient être maintenues:

Olafur Eliasson 18 avril – 11 juillet 2021

Close-Up 19 septembre 2021 – 2 janvier 2022

Goya 10 octobre 2021 – 23 janvier 2022

Nous remercions les personnes et les institutions suivantes pour leur généreux soutien en 2020:

Beyeler-Stiftung; Hansjörg Wyss, Wyss Foundation

Soutiens publics: Office fédéral de la culture (OFC); Commune de Riehen; Département de la culture du
Canton de Bâle-Ville

Partenaires principaux: Bayer; Novartis; UBS

Partenaires: accurART; Banque Cantonale de Bâle; Fondation BNP Paribas Suisse; Hatje Cantz; ISS
Facility Services; Banque J. Safra Sarasin; Maison Ruinart; La Prairie; Rolls-Royce Motor Cars

Fondations et mécènes: American Friends of Fondation Beyeler; Ananda Foundation; Asuera Stiftung,
Athene Stiftung; Avina Stiftung; Berta Hess-Cohn Stiftung; FX & Natasha de Mallmann; Fondation
Coromandel; Don Quixote II Foundation; Simone & Peter Forcart-Staehelin; Les Amis de la Fondation
Beyeler; Fundación Almine y Bernard Ruiz-Picasso para el Arte; Annetta Grisard; Hilti Art Foundation;
L.+Th. La Roche Stiftung; Fondation Luma; Mary & Ewald E. Bertschmann-Stiftung; Max Kohler Stiftung;
Dr. Christoph M. Müller & Sibylla M. Müller; Napinvest AG; Donatrices de la Fondation Beyeler; Sulger-
Stiftung; Terra Foundation for American Art; Walter A. Bechtler-Stiftung; et autres mécènes privé·e·s
souhaitant demeurer anonymes.

Image: Vue extérieure de la Fondation Beyeler ; Photo: Mark Niedermann

Informations complémentaires:

Jan Sollberger

PR & Media Relations

Tél. + 41 (0)61 645 97 21, presse(at)fondationbeyeler.ch,   www.fondationbeyeler.ch

Fondation Beyeler, Beyeler Museum AG, Baselstrasse 77, CH-4125 Riehen

Horaires d’ouverture de la Fondation Beyeler: le musée est fermé jusqu’au 28 février 2021

 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
patrick reynolds 03h
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

 

e mail musee prive

 

sur rendez-vous à la demande

Artwork for sale on Artprice

Découvrez notre espace sur artprice

Artwork for sale on Ebay

Découvrez notre espace sur ebay

Découvrez notre espace sur Artsper

我們向連接到我們站點的中國朋友致敬:中國有重要的文化傳統。

FACEBOOK LE MUSEE PRIVE

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS FAN CLUB LE MUSEE PRIVE


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice