Le Musée Prive - Art Magazine

First major museum exhibition to focus on Édouard Manet’s late work, featuring more than 90
paintings and drawings, including Jeanne (Spring), 1882

At the Getty Museum, Getty Center
October 8, 2019 through January 12, 2020

LOS ANGELES—Édouard Manet (1832-1883) is best known today for provocative, large-scale paintings that challenged the old masters and academic tradition and sent shockwaves through the French art world in the early 1860s. In the late 1870s and early 1880s, he shifted his focus and produced a different, though no less radical, body of work: stylish portraits, luscious still lifes, delicate pastels, intimate watercolors, and freely brushed scenes of suburban gardens and Parisian cafes.

On view at the J. Paul Getty Museum October 8, 2019 through January 12, 2020, Manet and Modern Beauty explores for the first time in a major museum exhibition the artist’s last years, after his rise to notoriety in the 1860s and the formal launch of the Impressionist movement in the early 1870s. The exhibition will feature more than 90 works of art, including an impressive array of genre scenes, still lifes, pastels, and portraits of favorite actresses and models, bourgeois women of his acquaintance, his wife, and his male friends.
“Manet is a titan of modern art, but most art historical narratives about his achievement focus on his early and mid-career work,” says Timothy Potts, director of the J. Paul Getty Museum. “Many of his later paintings are of extraordinary beauty, executed at the height of his artistic prowess—despite the fact that he was already afflicted with the illness that would lead to his early death. These works sparkle with an insistent – perhaps even defiant – sense of life. Presenting many iconic paintings, including our recently acquired Jeanne (Spring), alongside pastels and intimate watercolors, Manet and Modern Beauty takes a fresh look at this justly renowned and ever-popular artist.”

Jeanne (Spring), 1881. Édouard Manet (French,  1832 - 1883). Oil on canvas. Unframed: 74 × 51.5  cm (29 1/8 × 20 1/4 in.) Framed: 98.7 × 75.9 ×  9.2 cm (38 7/8 × 29 7/8 × 3 5/8 in.) The J. Paul  Getty Museum, Los Angeles. Accession No.  2014.62.
Lire la suite...

Dans le cadre de la commémoration du centenaire des Studios La Victorine, au 109 par la ville de Nice au Pôle de Cultures de la ville, 89 route de Turin. Exposition “La vie est un film” par Ben Vautier, un défilé de mode “Fashion Week”. Exposition du 15 juin au 19 octobre 2019, du mardi au samedi de 13h à 19h.
Visite guidée tous les samedis à 15h, entrée libre. Parking gratuit sur place.
Tramway : Arrêt Vauban puis correspondance bus 6 arrêt Abattoirs ou 10min à pied Train : Gare de Riquier et gare de Pont Michel
Vélo Bleu : Station route de Turin et station boulevard Vérany.

Catalogue La vie est un film
Texte Hélène Guenin et Elodie Antoine
Photographie François Fernandez
200 pages, 28,5 x 24,5 cm
Editions: In Fine, 2019
35,00 Euros

Galerie Eva vautier
2 rue Vernier
06000 Nice
France

Dates: October 18, 2019–February 9, 2020
Curator: Manuel Cirauqui, Guggenheim Museum Bilbao

All the information on the Guggenheim Museum Bilbao is available at www.guggenheim-bilbao.eus

- The idea of a “fourth dimension” is materialized in Soto’s dynamic and abstract works, especially in his large-scale participatory sculptures, the iconic Penetrables .

- In addition to a large number of mural pieces, the exhibition includes characteristic examples from other series, such as Virtual Volumes , Extensions , and Progressions .

- According to the artist, “In the Penetrables , the spectator walks through vertical threads or bars that fill the entire available space and make up the work. From that moment on, spectator and artwork are physically and inextricably entwined.”

- The exhibition includes Soto’s celebrated Sphère Lutétia (1996), installed by the Museum’s pond for the four months of the exhibition.

The Guggenheim Museum Bilbao presents Soto. The Fourth Dimension, a retrospective exhibition of the works of Jesús Rafael Soto (b. 1923, Ciudad Bolívar, Venezuela; d. 2005, Paris). Organized by the Guggenheim Museum Bilbao in collaboration with the Atelier Soto in Paris, the show brings together over 60 works, including several of Soto’s large-scale participatory sculptures called Penetrables , some of his most iconic and important contributions to the recent history of art. In addition, the show includes a large number of historic paintings and mural works, which help to understand the fundamental role Soto played in the development of Kinetic Art from the early 1950s to the end of the 1960s, and to appreciate the development of his artistic practice up to the first decade of the 21st century.

 

Jesús Rafael Soto Sans titre (Composition dynamique), [Untitled (Dynamic Composition)], 1950 Oil on canvas 73 x 92 x 2 cm Private collection © Jesús Rafael Soto, ADAGP, Paris / VEGAP, Bilbao, 2019

Jesús Rafael Soto
Sans titre (Composition dynamique), [Untitled (Dynamic Composition)], 1950
Oil on canvas 73 x 92 x 2 cm Private collection
© Jesús Rafael Soto, ADAGP, Paris / VEGAP, Bilbao, 2019

Lire la suite...

audience site le-musee-prive.com

Voici l'audience du site le-musee-prive.com entre le 8/10/2019 et le 17/10/2019 , en détail ci-dessous le nombre de pages vues par jour :

Here is the audience of the site le-musee-prive.com between 8/10/2019 and 17/10/2019, in detail below the number of page views per day:

8/10/2019 : 10074  -  9/10/2019 : 12144  -   10/10/2019 : 10325 -  11/10/2019 : 14817 -  12/10/2019 : 11425  -  13/10/2019 : 11156 -   14/10/2019 : 13478 -  15/10/2019 : 12888 -  16/10/2019 :   9794 -  17/10/2019 :   9250

Cette audience correspond  à un nombre de visiteurs supérieur à 300.000 par mois dont 53% d'américains

This audience corresponds to more than 300,000 visitors a month, 53% of whom are American

audience du site le-musee-prive.com

24 octobre 2019 - 24 février 2020
Léonard de Vinci
https://www.louvre.fr/
À l’occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci en France, le musée du Louvre conçoit et organise une grande rétrospective consacrée à l’ensemble de sa carrière de peintre.
L’exposition entend montrer combien Léonard a placé la peinture au-dessus de toute activité, et la manière dont son enquête sur le monde – il l’appelait « science de la peinture », fut l’instrument d’un art, dont l’ambition n’était autre que de donner la vie à ses tableaux.
Autour de sa propre collection de 5 tableaux, la plus importante au monde – la Joconde restera toutefois exposée dans le parcours des collections permanentes – et de ses 22 dessins, le Louvre rassemblera près de 140 oeuvres (peintures, dessins, manuscrits, sculptures, objets d’art) issues des plus prestigieuses institutions européennes et américaines : la Royal Collection, le British Museum, la National Gallery de Londres, la Pinacothèque vaticane, la Bibliothèque Ambrosienne de Milan, la Galleria Nazionale de Parme, les Gallerie dell’Accademia de Venise, le Metropolitan Museum de New York, l’Institut de France, …

La célébrité extraordinaire de cet infatigable curieux, perçu très tôt comme l’incarnation du génie et du savoir universels, l’aura presque surréaliste de la Joconde et la littérature considérable qui s’est accumulée de son époque à nos jours offrent une image confuse et fragmentaire du rapport de Léonard à la peinture.
Aboutissement de plus de dix années d’un travail ayant vu notamment l’examen scientifique renouvelé des tableaux du Louvre et la restauration de trois d’entre eux (la Sainte Anne, la Belle Ferronnière et le Saint Jean Baptiste), permettant de mieux comprendre sa pratique artistique et sa technique picturale, l’exposition s’efforce également de clarifier la biographie de Léonard sur la base d’une reprise de l’ensemble de la documentation historique. Elle rompt avec l’approche canonique de la vie du maître florentin selon six périodes chronologiques rythmées par ses déplacements géographiques, en faveur de quelques clés qui en ouvrent l’univers.
Émerge ainsi le portrait d’un homme et d’un artiste d’une extraordinaire liberté.

Leonard de Vinci exposition Musée du Louvre
Lire la suite...

LE MUSEE PRIVE CREE EN 1994 PAR PATRICK REYNOLDS OUVRE SON DEPARTEMENT VENTES EN LIGNE POUR VOUS AIDER A VOUS CONSTITUER UNE COLLECTION OU VOUS PERMETTRE DE VENDRE VOS TABLEAUX EN LIGNE
LE MUSEE PRIVE CREATED IN 1994 BY PATRICK REYNOLDS OPENS ITS SALES DEPARTMENT ONLINE TO HELP YOU
BUILD A COLLECTION OR ALLOW YOU TO SELL YOUR ART WORKS ONLINE

levee1970 73x53id50g

John Harrison Levee (1924-2017) technique mixte sur panneau dim. 53 x 73 cm
signée au crayon du monogramme JL 70 en bas à gauche contresignée au dos datée 1970
et intitulée Idea XXXXX reproduite au catalogue raisonné en ligne sous la référence
CRJL1970 N°02 CATALOGUE RAISONNE JOHN LEVEE
PRIX : 4500 EUR

levee1970 550x725 id49h

John Harrison Levee (1924-2017) technique mixte sur panneau dim. 55 x 72,5 cm
signée au crayon du monogramme JL 70 en bas au centre contresignée au dos datée 1970
et intitulée Idea XXXXIX reproduite au catalogue raisonné en ligne sous la référence
CRJL1970 N°04 CATALOGUE RAISONNE JOHN LEVEE
PRIX : 4500 EUR
   

Mogniat Duclos dessin 28x44 signé du cachet

Bertrand Mogniat-Duclos (1907-1987) dessin au crayon
dimensions 28 x 44 cm voir la biographie de l'artiste

PRIX : 190 EUR

Mogniat Duclos 28x45 cm

Bertrand Mogniat-Duclos (1907-1987) dessin au crayon
dimensions 28 x 45 cm voir la biographie de l'artiste

PRIX : 190 EUR

levee2000 185x120avril1h

John Harrison LEVEE (1924-2017) Technique mixte sur panneau dimensions 185 x 120 cm signée en bas à droite et datée 2000 reproduite page 56 dans le livre catalogue de l'Exposition "D'Amérique et de France 3 peintres Joe Downing - John-Franklin Koenig -John Levee au Musée des Beaux Arts de Saint Lô du 4 juin au 30 août 2004. Contresignée au dos Avril I 2000. Etiquette au dos du Musée de saint Lô. CRJL2000 N°02 CATALOGUE RAISONNE JOHN LEVEE

PRIX : sur demande 06 08 06 46 45

Ilana RAVIV (1945) girl on a wooden horse acrylique sur toile de 2002 dim.102 x 76,5 cm signée en bas à droite Rétrospective au Moscow Museum of Modern Art du 24 décembre 2008 au 18 janvier 2009

Ilana RAVIV (1945) girl on a wooden horse acrylique sur toile de 2002 dim.102 x 76,5 cm signée en bas à droite
Rétrospective au Moscow Museum of Modern Art du 24 décembre 2008 au 18 janvier 2009
Prix : 6500 EUR

Lire la suite...

Arnulf Rainer
Recouvrements
10 octobre – 16 novembre 2019
Au Salon
Vernissage jeudi 10 octobre à partir de 18h

Dès les années cinquante, Arnulf Rainer s’est manifesté par des gestes radicaux, délibérément anti-académiques, dans un milieu artistique autrichien alors très conservateur. L’un de ces gestes est l’Übermalung, c’est-à-dire le recouvrement énergique, partiel ou total d’une image préexistante.

From the 1950s, Arnulf Rainer was known for his radical, deliberately anti-academic approaches in an Austrian art world that was still very conservative. One of these is Übermalung, or the energetic and partial or total covering of a pre-existing image.

La suite d’oeuvres du milieu des années 70 présentée au Salon de la galerie appartient à cette famille des Übermalungen. Ce sont des photographies, montées sur bois ou sur aluminium, qui ont été recouvertes par l’artiste de peinture noire ; on ne distingue pratiquement plus rien de l’image sous-jacente. La nouvelle forme suscite alors parfois un titre : Crâne, Fruit, Tas, Panneau, Tablier… ou bien Rainer laisse le regardeur en inventer un. Ces petites peintures noires sont chargées d’une puissance émotionnelle et dramatique intense qui évoque une sorte de minimalisme expressionniste dont la devise pourrait être « less is more ».

The set of works from the mid-70s presented in the Salon belong to this family of Übermalungen. They are photographs, mounted on wood or aluminium, which have been covered in black paint by the artist: it is almost impossible to see anything of the underlying image. The new form sometimes inspires a title: Skull, Fruit, Heap, Panel, Apron…or Rainer lets the viewer come up with their own. These small black paintings are charged with an intense dramatic and emotional potential which evokes a sort of expressionist minimalism, the slogan of which could be “less is more”.

Arnulf Rainer Untitled Oil on wood, 1992  49 1/4 x 79 4/4 in
Lire la suite...

Au-delà de la peinture

29 June – 17 November 2019

https://www.fondation-maeght.com/

Du 29 juin au 17 novembre 2019, dans la lignée de l’héritage de Marguerite et Aimé Maeght et de leur fils Adrien, éditeurs d’art et imprimeurs, la Fondation Maeght propose, pour sa grande exposition estivale, un hommage au génie créateur de Joan Miró.
L’exposition Joan Miró. Au-delà de la peinture, dont le commissariat est assuré par Rosa Maria Malet, directrice historique de la Fundació Joan Miró, à Barcelone, offre au public de découvrir une partie essentielle de l’oeuvre de l’artiste : son exceptionnel oeuvre graphique. Cette exposition fait également écho à la rétrospective présentée cet hiver au Grand Palais, à Paris.

Le 12 juin 1925, le Tout-Paris assiste au vernissage de la première exposition personnelle de Joan Miró à la Galerie Pierre, récemment ouverte par le marchand d’art Pierre Loeb. Le lendemain, alors que la galerie est vide, Raymond Roussel va voir l’exposition avec Michel Leiris. Sachant combien Roussel était soucieux de préserver son intimité, Miró s’abstint de les accompagner, mais il fut extrêmement flatté lorsque son ami Leiris lui rapporta la réaction de l’auteur d’Impressions d’Afrique devant ses tableaux. « Ça va au-delà de la peinture », s’était exclamé le grand écrivain devant l’oeuvre difficilement classable de Miró1

1/ « Leiris m’a expliqué la réaction de Roussel. Il a dit à Leiris : “Ça va au-delà de la peinture.” J’ai beaucoup apprécié ce jugement. Il était très difficile de savoir ce que pensait Roussel », dans Joan Miró, Ceci est la couleur de mes rêves. Entretiens avec Georges Raillard, Paris, Seuil, 1977, p. 23.

Le Grand triptyque noir, 1969. © Successió Miró, Adagp Paris 2019. Photo Claude Germain / Archives Fondation Maeght. 
Lire la suite...

Jean Tinguely

BRICOLAGES & DÉBRI(S)COLLAGES
Exposition du 13 septembre au 20 octobre 2019
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
33-36, rue de Seine
75006 Paris
T.+33(0)1 46 34 61 07
www.galerie-vallois.com 
info(at)galerie-vallois.com

Du 13 septembre au 20 octobre 2019, la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois rend hommage au génie créateur de Jean Tinguely, artiste majeur du 20e siècle, en présentant un ensemble exceptionnel de sculptures animées ou lumineuses, réalisées dans les années 70.
Après avoir dévoilé les Méta Reliefs et Méta Matics des années 50 en 2012, puis une sélection rare des sculptures dite de « la période des fous » des années 60 en 2016, la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois s’intéresse aux travaux des années 70, décennie qui a vu exploser la couleur, la fantaisie, les projets fous comme le Cyclop de Milly-la-forêt, les processions de carnaval et tant encore.

Jean Tinguely Hommage a Dada – Max 1974 Éléments en métal, taille-haies électrique, plumes 105 x 44 x 31 cm Pièce unique © André Morin Courtesy NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris

Jean Tinguely Hommage a Dada – Max
1974 Éléments en métal, taille-haies électrique, plumes
105 x 44 x 31 cm
Pièce unique © André Morin
Courtesy NCAF et Galerie GP & N Vallois, Paris

Lire la suite...

Lucio Fontana
Sur le seuil

Dates : du 17 mai au 29 septembre 2019
Commissaires : Iria Candela, “Estrellita B. Brodsky” Curator of Latin American
Art, The Metropolitan Museum of Art, New York, avec Manuel Cirauqui,
Curateur, Musée Guggenheim Bilbao.
Musée Guggenheim Bilbao
Avenida Abandoibarra, 2 - 48009 Bilbao, Espagne
https://www.guggenheim-bilbao.eus/

- Les premières oeuvres de Fontana des années 1930 et 1940 illustrent une trajectoire évoluant vers l’abstraction mais perméable aux courants esthétiques qui marquaient ces années complexes. En même temps, elles annoncent déjà la volonté de transgression des toiles lacérées qui domineront sa production ultérieure.

 - L’exposition présente une sélection extraordinaire d’oeuvres de la série iconique des Entailles (Tagli), ainsi que les tous premiers Trous (Buchi ), pièces que leur radicalité situe à la frontière entre peinture, sculpture et action artistique.

 - Avec ses Environnements spatiaux (Ambienti spaziali ) et ses expérimentations avec la lumière et l’espace, en recourant parfois aux tubes de néon, Fontana jette les bases du développement futur de l’art de l’installation et de l’oeuvre d’art immersive.

 

Lucio Fontana (1899–1968) Spatial Concept, Expectations (Concetto Spaziale, Attese), 1959 Oil on canvas with slashes 90.8 × 90.8 cm Olnick Spanu Collection, New York © Fondazione Lucio Fontana, Bilbao, 2019
Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
patrick reynolds 03h
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice