Le Musée Prive - Art Magazine

euvrard 24 06 2024

lundi 24 juin à : 14:00 (CEST) LIEN VERS LA VENTE : https://drouot.com/fr/v/152935-estampes-tableaux-dessins-vente-live?refurl=estampes-tableaux-dessins-vente-live 

S'inscrire à la vente : Pour enchérir le jour de la vente, n'oubliez pas de vous inscrire avant le lundi 24 juin 13:00 (CEST) https://auth.drouot.com/login

ESTAMPES - TABLEAUX - DESSINS - VENTE LIVE

Euvrard & Fabre - +33145505044 - EMAIL Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

14, rue Cler 75007 Paris, France

Pour enchérir le jour de la vente, n'oubliez pas de vous inscrire avant le lundi 24 juin 13:00 (CEST)

https://drouot.com/fr/v/152935  

John Levee portrait de l'artiste par Patrick ReynoldsJohn Harrison Levee (1924-2017) est né en Californie à Los Angeles, le 10 avril 1924, fils de Michael et Roze Levee.

Les grands-parents de John Levee, russes lithuaniens, avaient émigré aux Etats Unis à la fin du XIXème siècle en fuyant les pogroms d’extermination des juifs en Russie.

Ils arrivèrent à New York au pays de la liberté et exercèrent une activité dans le domaine de la mode. Roze la mère de John, très jolie femme, actrice connue du cinéma muet et originaire du Montana, avait épousé son père Michael originaire de Chicago.

John Harrison Levee was born in Los Angeles, California on April 10, 1924, the son of Michael and Roze Levee.

John Levee's grandparents, Russian Lithuanians, emigrated to the United States at the end of the 19th century, fleeing the pogroms of extermination of Jewish in Russia.

They arrived in New York in the land of the free and engaged in fashion. Roze, John's mother, a very pretty woman, a well-known silent film actress from Montana, had married her father Michael from Chicago.

Ils ont rejoint en Californie le frère de Michael et sont tombés amoureux de cette région où ils s’installèrent définitivement. Ainsi naquit leur fils John à Los Angeles en 1924 – John a effectué une Licence de philosophie à l'Université de Californie, sportif très bon joueur de tennis, il jouait à Los Angeles avec les meilleurs joueurs américains. Il aurait pu effectuer son service militaire et rester à Los Angeles, en restant un peu tranquille : ce serait mal connaitre la personnalité de John : John a eu l’attitude d’un héros, le héros américain qui est représentatif de l’Amérique que nous aimons, cette Amérique qui a sauvé notre civilisation

They joined Michael's brother in California and fell in love with this region where they settled permanently. Thus was born their son John in Los Angeles in 1924 - John completed a Bachelor of Philosophy at the University of California, a very good sportsman, tennis player, he played in Los Angeles with the best American players. He could have done his military service and stayed in Los Angeles, being a little quiet:  it would be misunderstanding John's personality: John had the attitude of a hero, the American hero who is representative of the America we love, this America who saved our civilization.

Lire la suite...

28/04/2024 - Le marché de l’art haut de gamme avec 1,3 Md$ engrangés dans le monde ces trois derniers mois est en baisse de 36% pour le 1er trimestre 2024 par rapport au premier trimestre 2023 où l’on notait déjà un ralentissement (source Artprice).

En France la chute qui est de 79% est encore plus spectaculaire avec un produit de ventes aux enchères Fine Art à 17 M$ au premier trimestre 2024 contre 82 M$ à celui de 2023.

Cette importante chute des ventes n’est pas due à la diminution de lots vendus car 162000 lots ont été vendus soit seulement 1% de moins qu’en 2023 : cette baisse est due au fait que les enchérisseurs en ventes aux enchères n'achètent pas moins mais achètent à des prix moins élevés. C’est dans les adjudications millionnaires que la baisse est la plus importante, en effet on recense, en dollars frais inclus, 142 adjudications de haut niveau pour le premier trimestre 2024 contre 261 pour le premier trimestre 2023 soit une baisse de 54,4% - Le marché est en train de s'ouvrir grâce aux réseaux sociaux, au travail des galeries et des ventes des commissaires priseurs - L'importance des sites internet qui donnent envie aux jeunes de devenir collectionneurs en présentant des nouveaux artistes de talent.

Transactions maximales pour les œuvres les plus abordables

Cette analyse objective nous fait penser que le marché de l’art de haut niveau va baisser régulièrement  – On peut penser en effet que les prix records de haut niveau vont baisser car ils n’intéressent plus les jeunes générations qui ont compris que l’on pouvait se payer des chefs d’œuvres pour des prix entre 700 $ et 12 000 $ - Par contre on va assister à une augmentation du marché de l’art mondial à moins de 12 000 $ . N’oubliez pas que Picasso au début de sa carrière avait du mal à vendre ses œuvres entre 700 et 7 000 $.

La réalité du Marché de l’Art mondial passe par son accessibilité puisque 90% des transactions sont à moins de 12 000$. La croissance de la demande mondiale et l’ouverture du marché aux jeunes acheteurs via les ventes en ligne assurent une progression constante des ventes sur les segments de prix les plus abordables depuis 15 ans. L’accélération la plus remarquable concerne les œuvres les moins coûteuses, celles échangées pour moins de 1 000$ qui affluent et génèrent près de 423 000 transactions annuelles. Tirées par une croissance tout à fait exceptionnelle de +65% depuis l’accélération digitale du marché en 2020, les transactions inférieures à 1 000 $ représentent plus de la moitié des transactions mondiales (55%) et atteignent surtout un pic historique cette année. Le rapport HISCOX ARTIST TOP 100 qui classe les 100 artistes contemporains les plus performants en 2023, indique une baisse de 17% des oeuvres contemporaines vendues aux enchères.

L’année est historique quant au nombre d’œuvres vendues moins de 1 000$, avec près de 423 000 transactions annuelles.

Distribution du marché des enchères mondial de Fine Art et NFT par gamme de prix (2023)

90% des lots vendus à moins de 11 875 $

70% des lots vendus à moins de 2032 $

50% des lots vendus à moins de 700 $

HAUT DE GAMME 132 lots à plus de 10 m$ et 2 lots à plus de 100 m$

Patrick Reynolds

 Audience site LE MUSEE PRIVE Avril 2024
 DATE

 Nombre de Visiteurs uniques

 

22 / 04 / 2024

 27372  
23 / 04 / 2024  87779
 
24 / 04 / 2024

 74346

 
25 / 04 / 2024  30125  
26 / 04 / 2024  34671  
27 / 04 / 2024  48326  
28 / 04 / 2024  41366  
29 / 04 / 2024  31532  
 

375717 pour 1 semaine soit 1.400.000 pour 1 mois

 

Voici l'audience du site le-musee-prive.com entre le 22 / 04 / 2024 et le 29 / 04 / 2024 , en détail ci-dessus avec le nombre de visiteurs uniques chaque jour et le nombre de pages vues chaque jour :

Here is the audience of the le-musee-prive.com site between 22 / 04 / 2024 and 29 / 04 / 2024, in detail above with the number of unique visitors each day and the number of page views each day:

Aquí está la audiencia del sitio le-musee-prive.com entre el 22 / 04 / 2024 y el 29 / 04 / 2024, en detalle arriba con el número de visitantes únicos cada día y el número de visitas a la página cada día:

Cette audience correspond  à un nombre de visiteurs supérieur à 1.400.000 par mois dont 53% d'américains

This audience corresponds to more than 1.400.000 visitors a month, 53% of whom are American

A titre de comparaison et d'information , Le Musée du LOUVRE à été visité par 26301 personnes par jour en 2019

For comparison and information, The LOUVRE Museum was visited by 26,301 persons per day in 2019

biblio livres lmp6

 Collectionneur vends toute sa documentation sur l'art soit environ 800 livres, préférence à professionnel de l'art ou libraire,

-Pour plus de renseignements téléphoner à Patrick REYNOLDS : 06 08 06 46 45

A vendre également lithographies et livres Curiosa érotisme dont Editions de l'Ibis, Allain Renoux, Jean-Pierre STHOLL, Alain DUMOND

A vendre livres illustrés par exemple : MIRABEAU / STHOLL Jean-Pierre LE RIDEAU LEVE OU L'EDUCATION DE LAURE

A vendre égaleement 1 lot de 5000 cartes postales anciennes pour 300 € soit 0,06 € pièce

Lire la suite...

 Exploring Avedon’s Genius as a Maker of Icons, the Exhibition Opens January 22, 2024
Richard Avedon, Brigitte Bardot, hair by Alexandre, Paris, January 1959, gelatin silver print, 24 × 20 inches (61 × 50.8 cm) © The Richard Avedon Foundation

Richard Avedon, Brigitte Bardot, hair by Alexandre, Paris, January 1959,

gelatin silver print, 24 × 20 inches (61 × 50.8 cm) © The Richard Avedon Foundation

Photography for me has always been a sort of double-sided mirror. The one side reflecting my subject, the

other reflecting myself.

Richard Avedon

PARIS, January 15, 2024—Gagosian is pleased to announce Iconic Avedon: A Centennial Celebration of Richard Avedon, at the gallery on rue de Ponthieu, Paris, from January 22 to March 2, 2024. The exhibition marks the centenary of Avedon’s birth in May 1923. Often attributed to his photographs, the word iconic applies equally to their maker, and is used here to illuminate his exceptional influence on culture today.

Soon after establishing his New York studio in the mid-1940s, Avedon developed an inventive, sophisticated, and instantly recognizable style. As a staff photographer for Harper’s Bazaar (1944–65), and later Vogue (1966–88), he produced many of the publications’ quintessential images. As Avedon’s reputation grew, the defining figures of the twentieth century—performers, writers, artists, intellectuals, and other notables—were drawn to see themselves through his lens. Avedon produced images that became synonymous with the legends of his sitters. Featuring his photographs of subjects both renowned and obscure, the exhibition highlights the innovative role Avedon played as a creator of icons.

Avedon’s most incisive portraits manifest his uncanny ability to elicit the singular vitality of his sitters, inscribing their charged essences—even those of the already famous—in decisive frames extracted from the larger arc of living history. His portrayals of Marian Anderson (1955), Marilyn Monroe (1957), Bob Dylan (1965), and the Beatles (1967) are as indelible as they are timeless. “It’s not the way

I ,” Harold Brodkey remarked about his portrait by Avedon, “but the way I .” With an unerring eye, impeccable timing, and a prescient sensibility, Avedon vaulted the models Dovima (1955), China Machado (1958), and Penelope Tree (1967) to the pinnacle of their profession. He also recorded incomparable images of Charlie Chaplin (1952),

Lire la suite...

Crédits : Mark Rothko, No. 14, 1960 - Huile sur toile, 289.6 x 266.7 cm San Francisco Museum of Modern Art  Helen Crocker Russell Fund purchase © 1998 Kate Rothko Prizel & Christopher Rothko - Adagp, Paris, 2023MARK ROTHKO

Du 18 octobre 2023 au 2 avril 2024

Première rétrospective en France consacrée à Mark Rothko (1903-1970) depuis celle du musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1999, l’exposition présentée à la Fondation Louis Vuitton à partir du 18 octobre 2023 réunit quelque 115 œuvres provenant des plus grandes collections institutionnelles et privées internationales, notamment de la National Gallery of Art de Washington, de la famille de l’artiste et de la Tate de Londres. Se déployant dans la totalité des espaces de la Fondation, selon un parcours chronologique, elle retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste depuis ses premières peintures figuratives jusqu’à l’abstraction qui définit aujourd’hui son œuvre.

“Je ne m’intéresse qu’à l’expression des émotions humaines fondamentales...”

Mark Rothko

L’exposition s’ouvre sur des scènes intimistes et des paysages urbains – telles les scènes du métro new-yorkais –, qui dominent dans les années 1930, avant de céder la place à un répertoire inspiré des mythes antiques et du surréalisme à travers lesquels s’exprime, pendant la guerre, la dimension tragique de la condition humaine.  

À partir de 1946, Rothko opère un tournant décisif vers l’abstraction dont la première phase est celle des Multiformes, où des masses chromatiques en suspension tendent à s’équilibrer. Progressivement, leur nombre diminue et l’organisation spatiale de sa peinture évolue rapidement vers ses œuvres dites « classiques » des années 1950 où se superposent des formes rectangulaires suivant un rythme binaire ou ternaire, caractérisées par des tons jaunes, rouges, ocre, orange, mais aussi bleus, blancs...  

En 1958, Rothko reçoit la commande d’un ensemble de peintures murales destinées au restaurant Four Seasons conçu par Philip Johnson pour le Seagram Building – dont Ludwig Mies van der Rohe dirige la construction à New York. Rothko renonce finalement à livrer la commande et conserve l’intégralité de la série. Onze ans plus tard, en 1969, l’artiste fera don à la Tate Gallery de neuf de ces peintures qui se distinguent des précédentes par leurs teintes d’un rouge profond, constituant une salle exclusivement dédiée à son travail au sein des collections. Cet ensemble est présenté exceptionnellement dans l’exposition.

Crédits : Mark Rothko, No. 14, 1960 - Huile sur toile, 289.6 x 266.7 cm
San Francisco Museum of Modern Art Helen Crocker Russell Fund purchase
© 1998 Kate Rothko Prizel & Christopher Rothko - Adagp, Paris, 2023

Lire la suite...

Stanley Whitney GAGOSIAN ParisSTANLEY WHITNEY

Dear Paris

January 10–February 28, 2024

GAGOSIAN GALLERY 9 rue de Castiglione, Paris https://gagosian.com/

Gagosian is pleased to announce the exhibition of Stanley Whitney’s painting Dear Paris (2023) at 9 rue de Castiglione, Paris, from January 10 to February 28, 2024.

Inspired by the artist’s extended stay in the French capital, Dear Paris is the latest of Whitney’s lyrical abstractions. Balancing systematic structure and expressive spontaneity, he composed the painting in his characteristic manner, one roughly rectilinear block at a time, starting at the top left and progressing in rows across and down the canvas. Whitney forms each shape with energetic brushwork, choosing its vivid hues and shaping its boundaries in relation to its predecessors. The painting’s subtly shifting freehand geometry is further demarcated by linear bands between its rows that both divide and unify the composition.

Pursuing abstraction since the 1970s, Whitney established his mature style in the 1990s while living and working in Rome. The compositional framework he employs allows him the freedom to improvise, facilitating the emergence of surprising chromatic harmonies and dynamic visual rhythms. The artist’s wide-ranging influences include the polyphonic call and response of jazz, the transformative effect of light cast on historic buildings, the traditions of American quiltmaking, and artists from Henri Matisse and Piet Mondrian to Giorgio Morandi.

Whitney’s recent residency in Paris offered him the sustained opportunity to observe the city’s architecture and urban fabric, and to connect with its expansive cultural history. As he observes:

There’s a history of African Americans going to Paris that dates back to after the First World War. Jazz musicians, writers, and artists like Beauford Delaney, James Baldwin, and more recently, Ed Clark, went to Paris for a creative freedom they couldn’t find in the United States. I’ve always wanted to spend more time in Paris, and in 2023, I finally did so. It was incredible to be in the city where so many of the great artists of the twentieth century, artists who were integral to my development as a painter, had lived and worked. In Paris, there’s a play between different periods in a long history; you just don’t have that in the States.

Dear Paris coincides with Stanley Whitney: How High the Moon, the artist’s first comprehensive retrospective, organized by the Buffalo AKG Art Museum, New York. The exhibition will be on view from February 9 to May 27, 2024, before traveling to the Walker Art Center, Minneapolis (2024–25), and the Institute of Contemporary Art, Boston (2025). Spanning the entirety of Whitney’s career, How High the Moon traces the evolution of his practice through paintings, drawings, prints, and sketchbooks. VOIR DANS LIRE LA SUITE le texte en Français

Lire la suite...

Anna Weyant Gagosian GalleryAnna Weyant Biography

Born in 1995 in Calgary, Alberta, Canada, she is one of the most talented artists of her generation - Thanks to Larry Gagosian, great talent discoverer she is taking an important place among the great creators of our time.

Lives and works in New York, NY.    -   https://gagosian.com/

About Anna Weyant

The hapless subjects of Anna Weyant’s indelible paintings and drawings are recurrently tested by everyday circumstances, weathering what the artist has described as “low-stakes trauma.” In these precisely rendered scenes, figures—most often young and female—find themselves embroiled in tragicomic narratives with an ironic twinge, offering a dreamlike insight into the capacity of popular culture and social convention to manufacture and distort gestures, rituals, and signifiers of femininity. But far from presenting her protagonists as merely symbolic, Weyant remains sensitive to their human idiosyncrasies and contradictions, picturing characters who are endearing, mysterious, and wholly themselves. In her crystalline still-life compositions, meanwhile, everyday objects adopt an uncanny, portentous air.

Weyant was born in Calgary, Canada, in 1995. After earning a BFA in painting from the Rhode Island School of Design, she relocated to New York, then studied painting at the China Academy of Art in Hangzhou. Moving back to New York, she worked as a studio assistant while pursuing her own practice. Among her first exhibited works is a sequence of darkly cinematic canvases depicting a dollhouse—modeled after one that she owned as a child—and its young female inhabitants. A later series deconstructs the appearance of American suburbia in Lifetime’s made-for-television movies, casting it as a surreal realm in which violence and disaster lurk just beneath the surface. In her still lifes, Weyant depicts fruit, flowers, and other items in a similarly unsettling light; Lily (2021), for example, juxtaposes the titular bloom with a revolver bound in gold ribbon.

In these and other works, Weyant employs a somber, muted palette of deep greens, dusty pinks, and deep black. She also draws on art historical and present-day influences, from seventeenth-century Dutch masters such as Frans Hals and Judith Leyster to twentieth-century mavericks like Balthus to contemporary painters Jennifer Packer and Ellen Berkenblit. As revealed in her contributions to group exhibitions including and I will wear you in my heart of heart at FLAG Art Foundation, New York (2021); Artists Inspired by Music: Interscope Reimagined at the Los Angeles County Museum of Art (2022); and Women of Now: Dialogues of Memory, Place & Identity at the Green Family Art Foundation, Dallas (2022), Weyant displays a deep understanding and appreciation of her work’s roots and parallels while eliciting an immediate and emotional response.

Lire la suite...

Dear art Lover,

Photo de Patrick Reynolds 2023We have chosen to sell our site in Los Angeles, which is the city where John Harrison Levee (1924-2017) was born, an artist who appears in the collections of the M.O.M.A in New York and in more than 50 Museums and important collections around the world. John Levee is one of the most important artists of abstract expressionism - But of course, we will be happy to find partners in Paris the town where John Levee decided to live after the war, to create a team and to leave the most beautiful trace in the history of the world - Art is the most beautiful proof of love that we can offer to the world in this complicated period.

John by his conduct during the war was an American hero - See the article we published John Levee archetype of the American hero – John Levee archetype of the American hero

I am the expert for the whole world of john Levee and I wish for the memory of John that the buyer  of the site https://www.le-musee-prive.com be a personality from Los Angeles of the world business or art and culture who will thus show the whole world that he is a man or a woman of culture.

I will train the buyer and will assist him or her so that he or she can in turn become the world expert of the artist, and will create a Committee in which there will be connoisseurs of the artist's work collectors and professionals of the art world.       

In September I will be 77 years old and I am overwhelmed with work. In order to ensure the sustainability of the Magazine https://www.le-musee-prive.com we have with my 2 associates decided to sell our site for the sum of 5,000,000 € (five million Euros) - we will pay a commission of business provider of 5% of the amount of the transfer.

I will ensure the technical computer training of the buyer. Thank you for your attention and for helping us to keep the memory of John Levee alive. Thank you for your attention.

Audience of le-musee-prive.com / Number of visitors 1.400.000 visitors per month (53% from USA)

Best regards and thank you for your attention - Patrick REYNOLDS

Traduction en Français dans lire la suite

Lire la suite...

Nicolas de Staël Musée d’Art Moderne de ParisNicolas de Staël Musée d’Art Moderne de Paris

15 septembre 2023 – 21 janvier 2024

Le Musée d’Art Moderne de Paris consacre une grande rétrospective à Nicolas de Staël (1914-1955), figure incontournable de la scène artistique française d’après guerre. Vingt ans après celle organisée par le Centre Pompidou en 2003, l’exposition propose un nouveau regard sur le travail de l’artiste, en tirant parti d’expositions thématiques plus récentes ayant mis en lumière certains aspects méconnus de sa carrière (Antibes en 2014, Le Havre en 2014, Aix-en-Provence en 2018

La rétrospective rassemble une sélection d’environ 200 tableaux, dessins, gravures et carnets venus de nombreuses collections publiques et privées, en Europe et aux Etats-Unis. À côté de chefs-d’œuvre emblématiques tels que le Parc des Princes, elle présente un ensemble important d’œuvres rarement, sinon jamais, exposées, dont une cinquantaine montrées pour la première fois dans un musée français.

Organisée de manière chronologique, l’exposition retrace les évolutions successives de l’artiste, depuis ses premiers pas figuratifs et ses toiles sombres et matiérées des années 1940, jusqu’à ses tableaux peints à la veille de sa mort prématurée en 1955. Si l’essentiel de son travail tient en une douzaine d’années, Staël ne cesse de se renouveler et d’explorer de nouvelles voies : son « inévitable besoin de tout casser quand la machine semble tourner trop rond » le conduit à produire une œuvre remarquablement riche et complexe, « sans esthétique a priori ». Insensible aux modes comme aux querelles de son temps, son travail bouleverse délibérément la distinction entre abstraction et figuration, et apparaît comme la poursuite, menée dans l’urgence, d’un art toujours plus dense et concis : « c’est si triste sans tableaux la vie que je fonce tant que je peux », écrivait-il.

La rétrospective permet de suivre pas à pas cette quête picturale d’une rare intensité, en commençant par ses voyages de jeunesse et ses premières années parisiennes, puis en évoquant son installation dans le Vaucluse, son fameux voyage en Sicile en 1953, et enfin ses derniers mois à Antibes, dans un atelier face à la mer.

Lire la suite...

Jiang Zhi, Love letter n°25, 2014 Impression jet d’encre Image : 60 x 90 cm © Galerie Paris-BGuerlain présente sa nouvelle exposition Les Fleurs du Mal, une ode à l’œuvre de Charles Baudelaire. Cet événement artistique qui réunit plus de 25 artistes internationaux -émergents et figures majeures de la scène actuelle- se déroulera à la Maison Guerlain, située au 68 Champs-Élysées, du 18 octobre au 13 novembre 2023.

Les fleurs, symboles éternels de la beauté et de la sensibilité, montrent ici des ambiguïtés subtiles. Manifestations poétiques d’une sensualité éthérée, messagères de la nature, de l'art et des émotions humaines, elles révèlent aussi des aspects maléfiques. Chaque création exposée par la Maison Guerlain explore les frontières fragiles de l'existence et invite à une introspection profonde sur la dualité de la vie et de la mort, du spleen et de l'idéal, dans une quête de transcendance. 

Chaque artiste, dans une résonance subtile avec le thème, explore cette richesse de significations à travers une pluralité de médiums artistiques. Certaines créations sont inédites et sont produites spécialement pour cette occasion.

Avec cette 16ème édition depuis le lancement de ses expositions d’art contemporain avenue des Champs-Elysées, Guerlain explore une nouvelle fois les liens entre nature et création artistique, fondements de son engagement. 

Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Patrick Reynolds
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

 

e mail musee prive

 

sur rendez-vous à la demande

Artwork for sale on Artprice

Découvrez notre espace sur artprice

Artwork for sale on Ebay

Découvrez notre espace sur ebay

Découvrez notre espace sur Artsper

我們向連接到我們站點的中國朋友致敬:中國有重要的文化傳統。

FACEBOOK LE MUSEE PRIVE

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS FAN CLUB LE MUSEE PRIVE


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice

Google AdSense