Le Musée Prive - Art Magazine

 ART PARIS BANDEAUCOM PRESS 2020

Le grand rendez-vous du printemps pour l’art moderne et contemporain célèbre la scène française et invite à la découverte des effervescentes métropoles Barcelone, Lisbonne, Madrid et Porto.

Devenu incontournable en plus de 20 ans d’existence, Art Paris est le rendez-vous du printemps pour l’art moderne et contemporain à Paris, rassemblant cette année encore plus de 150 galeries venues de plus de 20 pays pour près de 1000 artistes représentés.
Mêlant grandes figures artistiques et puissantes découvertes venues des quatre coins d’Europe, ainsi qu’un regard cosmopolite sur la création d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine ou du Moyen-Orient de l’après-guerre à nos jours, Art Paris, sous l’impulsion de Guillaume Piens, son Commissaire Général, cultive la passion de l’art sous toutes ses formes. Art Paris s’attache à une ligne éditoriale forte : une foire de passion plutôt qu’une foire de spéculation, qui ose le défrichage et reste à taille humaine dans le magnifique écrin du Grand Palais.

Lire la suite...

Cette année encore, Le Musée Privé s'associe en tant que partenaire média à Art Paris 2020, le rendez-vous majeur pour l'art moderne et contemporain à Paris au printemps qui se tiendra du 2 au 5 avril 2020 au Grand Palais.

Patrick Reynolds et Le Musée Privé ont été séduits par Art Paris pour la qualité de sa programmation et pour son atmosphère conviviale, qui en font un véritable bijou de l'art contemporain. Ils seront heureux de relayer l'actualité de la foire tout au long de l'année.

Voici en avant-première le programme de l'édition 2020 d'Art Paris.

Privilégiant une approche thématique et ouverte à tous les médiums artistiques, la 22ème édition réunira 150 galeries internationales du 2 au 5 avril 2020 sous la coupole majestueuse du Grand Palais.
Doté d'une ligne éditoriale forte, déclinée en thématiques, de secteurs qui privilégient la découverte ou la redécouverte, Art Paris cultive la passion de l'art sur toutes ses formes dans un écrin à taille humaine et convivial.  

Deux thématiques coloreront encore cette édition d'Art Paris.

Un regard sur la scène française : histoires communes et peu communes

Depuis 2018, Art Paris soutient la scène hexagonale en associant le regard subjectif, historique et critique, d'un commissaire d'exposition à la sélection de projets spécifiques d'artistes français proposés par les galeries participantes. Sous le titre histoires communes et peu communes, Gaël Charbau pilotera la sélection de 20 artistes dont les œuvres mettent en avant les notions de récit, d'histoire singulière et universelle.

Les projets sélectionnés feront l'objet d'une mise en avant particulière dans la communication de la foire.

Art Paris Art Fair 2020
Lire la suite...

Une sculpture en acier de Lucio BITTENCOURT (né en 1953) dimensions 70 x 60 x 25 cm poids environ 25 kg à 30 kg

PRIX PROMOTIONNEL : 500 EUR,  pas d'expédition livraison sur Paris Banlieue uniquement

Biographie de Lucio BITTENCOURT

Lucio Bittencourt est né à Mogi das Cruzes, à São Paulo, en 1953. Il a commencé son activité artistique très jeune en travaillant avec les racines et le bois, avant de découvrir la ferraille comme matière première principale.

Depuis 1979, il a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Brésil, parmi lesquelles: Paramount Theatre Cultural Space; Lúcio Bittencourt 10 ans de sculpture, exposition en plein air sur la place fédérale Caixa Econômica et dans la vallée de Anhangabaú, individu au Collège São Luiz, São Paulo; Art Space São Paulo, Santos; Art Beton, SP (1996, 1997, 1998 et 2000); Clube Paineiras Morumbi, SP (1999, 2001 et 2003); Della Via, Rio de Janeiro; Musée Jacareí, SP; Capitania das Artes, SP; Biennale de Alto Tietê, Suzano; 45 ans d'Inal - Industrie de l'acier laminé, Mogi das Cruzes, SP; "Tradição e Ruptura", salle des fêtes de la Biennale de São Paulo; Maison de la Culture Mário Quintana, Porto Alegre, RS; Institut de culture hispanique de Brasilia; Institut national d'architecture, La Paz, Bolivie; Musée d'art brésilien de Campinas; SP; Musée d'art de la Caixa Econômica Federal, Rio de Janeiro; Musée d'art moderne de Goiânia; GO; Musée de l'Industrie de Tupã, SP; Pinacothèque de l'État de São Paulo; Salon d'art contemporain de Santo André, SP et aux salons des arts Embu, Ilha Bela, Matão, Taubaté, Angra dos Reis; Mairiporã, SP.

Voir la video sur l'artiste: https://www.youtube.com/watch?v=HRClymRDFmQ

Une sculpture en acier de Lucio BITTENCOURT (né en 1953) dimensions 70 x 60 x 25 cm
Lire la suite...

Nous vendons de préférence à un libraire, un marchand spécialisé, ou une galerie toute notre documentation sur l'art contenant des monographies d'artistes, des livres illustrés, des livres curiosa érotisme, soit environ 400 pièces à prix de gros motivant, suite à travaux d'aménagement programmés. Nous contacter pour plus de renseignements.

Vous pouvez avoir une idée de notre lot en regardant notre boutique sur ebay : https://www.ebay.fr/str/lemuseeprive

Tel : Patrick Reynolds 06 08 06 46 45 ou envoyer mail à patrick.reynolds(at)le-musee-prive.com

lot 400 livres à vendre
Lire la suite...

SPILLING OVER: PAINTING COLOR IN THE 1960S TO OPEN AT THE WHITNEY MARCH 29
NEW YORK, Opening at the Whitney on March 29,
Spilling Over: Painting Color in the 1960s

Whitney Museum of American Art
99 Gansevoort Street
New York, NY 10014
(212) 570-3600
https://whitney.org/ 
Drawn entirely from the Whitney’s collection, Spilling Overincludes important recent acquisitions by Emma Amos and Kay WalkingStick, as well as works by Helen Frankenthaler, Sam Gilliam, Ellsworth Kelly, Morris Louis, Alvin Loving, Miriam Schapiro, Frank Stella, and others. Half of the included paintings have not been shown atthe Whitney for over twenty-five years.
“Color as a formal, social, and political matter feels particularly urgent today, but the artists in Spilling Over already saw it as a means to bridge the seen and the felt, the conscious and unconscious, the political and the environmental. We’re thrilled to bring together such an incredible group of artists and their works, some acquired nearly at the time of their making and some very new to the Whitney’s collection,” said David Breslin, the exhibition curator and DeMartini Family Curator and Director of the Collection.
Scott Rothkopf, Senior Deputy Director and Nancy and Steve Crown Family Chief Curator, remarked, “We are particularly honored to be unveiling the first paintings to enter our collection by Kay WalkingStick and Emma Amos, the latter of which has been acquired jointly with The Studio Museum in Harlem—a fitting symbol of the long friendship between these two museums and the many artists we both hold dear.”

Frank Stella  Gran Cairo, 1962  Alkyd on canvas  85 9/16 × 85 9/16 in. (217.3 × 217.3 cm)  Purchase, with funds from the Friends of the Whitney  Museum of American Art  63.34
Lire la suite...

Philip Martin Gallery presents a solo exhibition of new paintings by Holly Coulis.

There will be a reception for the artist Saturday, May 4 from 6-8pm.
May 4 - July 6, 2019

www.philipmartingallery.com

Holly Coulis’s paintings operate as stages where still life scenes unfold. A table, or tables, create an initial structure where simplified, geometric forms are arranged and interact. There is a sense of order in these scenes as though the fruits and dishes had been laid out by some external force. Through layers of paint, linear elements are created, giving the illusion of colorful stripes or energy fields around individual objects. These works feel familiar, but upend our sense of figure/ground, horizon-line, perspective, and scale. In these newest paintings, the still life begins to verge into abstraction.

Coulis works from a visual vocabulary built up over years of practice, and the sense of discovery and newness in her works occurs as she continues to explore her own paintings and their possibilities: “I rarely look at a scene. It’s more about shapes of things I know. Things like oranges, lemons, cherries: they’re all very easy shapes.” Standing in front of her works, we are immediately involved in a scene of pleasure and abundance, surprise and stimulation - a stimulation that is physical, intellectual and aesthetic.

Holly Coulis, Orange Column, Bottle, and Knife (2018). Image courtesy of the artist and Philip Martin Gallery, Los Angeles.
Lire la suite...

Exposition du 5 avril 2019 au 11 mai 2019
Vernissage le 4 avril 2019 à partir de 18h
Galerie Laurent Strouk, 2 avenue Matignon 75008 Paris
Tel. : 01 40 46 89 06 email : galerie(at)laurentstrouk.com
http://www.laurentstrouk.com/ 

Ici, en 2019, dans la Galerie Laurent Strouk, Antonio Seguí propose des surfaces rondes et carrées, des tableaux colorés, vifs, allègres et des teintes intenses surprennantes.
Toutes les oeuvres carrées sont peintes en une technique mixte sur toile. Les autres oeuvres sont rondes ; les tondos sont peints à l’acrylique sur bois découpé.
En 2019, les surfaces rondes et carrées de Seguí se retrouvent. Les cercles mettent en évidence le Soleil et la Lune. Les mystiques représentent souvent Dieu comme un cercle dont le centre se trouve partout, la circonférence nulle part et qui fait preuve d’une perfection inaccessible à l’humain. Le cercle ne connaît ni début ni fin, ni direction, ni orientation.
Le contraire symbolique du cercle serait le carré qui représente le monde terrestre, humain et matériel. Le carré permet aux humains de s’orienter dans l’espace. Le carré établit un système de coordonnées ; il impose une structure au chaos...
En 2017 et 2018, Antonio Seguí travaille sur une étrange garde-robe circulaire. Une armoire dans laquelle on aurait rangé des robes, des vestes et des pantalons masculins, des sous-vêtements de femmes et d’hommes, des chapeaux.

Antonio Segui
Lire la suite...

Lucio Fontana On the Threshold

Exhibition Dates:
January 23–April 14, 2019
Exhibition Location:
The Met Breuer, Floor 3, Floor 5 and The Met Fifth Avenue Gallery 913
https://www.metmuseum.org/ 

Lucio Fontana: On the Threshold—the first retrospective of the artist in the United States in more than four decades—will reassess the legacy of this key postwar figure through a selection of exquisite sculptures, ceramics, paintings, drawings, and environments made between 1931 and 1968. The founder of Spatialism and one of the most innovative artists of the 20th century, Lucio Fontana (1899–1968) is widely known for a series of slashed paintings from 1958 known as the Cuts (Tagli) that became symbols of the postwar era. The exhibition at The Met Breuer will present extraordinary examples of this iconic series, and will also explore Fontana’s beginnings as a sculptor and his pioneering work with environments, contextualizing the radical nature of the Cuts within his broader practice.

The exhibition is made possible by The International Council of The Metropolitan Museum of Art.

Additional support is provided by the Jane and Robert Carroll Fund and the Aaron I. Fleischman and Lin Lougheed Fund.

It is organized by The Metropolitan Museum of Art in collaboration with the Fondazione Lucio Fontana.

Lucio Fontana (Italian, 1899-1968). Spatial Concept, Expectations, 1959. Oil on canvas. Olnick Spanu Collection © 2018 Fondazione Lucio Fontana/Artists Rights Society (ARS), New York/SIAE, Rome

Lucio Fontana (Italian, 1899-1968). Spatial Concept, Expectations, 1959. Oil on canvas. Olnick Spanu Collection © 2018 Fondazione Lucio Fontana/Artists Rights Society (ARS), New York/SIAE, Rome

Lire la suite...

Jean-Baptiste Huynh
WOMAN Portrait de la beauté
18 février – 11 mai 2019
18 February – 11 May 2017
Ouverture lundi 18 février de 14h à 18h
The gallery will be opened Monday 18 February from 2 – 6pm
Galerie Lelong & Co.
13, rue de Téhéran, 75008 Paris
38, avenue Matignon 75008 Paris
info(at)galerie-lelong.com   
+ 33 1 45 63 13 19  
www.galerie-lelong.com

WOMAN, projet artistique de Jean-Baptiste Huynh mené de 2018 à 2020, met en lumière la beauté du visage de la femme. Le portrait est au cœur de l'œuvre de Jean-Baptiste Huynh depuis 25 ans. WOMAN s'inscrit dans la continuité de l'étude qu'il a réalisée sur le visage à travers les âges et les grands ensembles culturels, de 1996 à aujourd'hui (Chine, Corée du Sud, Ethiopie, Inde, Iran, Japon, Kazakhstan, Mali, Ouzbékistan, Pérou, Vietnam...).
 
Du 18 février au 11 mai 2019, la Galerie Lelong & Co. invite Jean-Baptiste Huynh à présenter WOMAN - Portait de la beauté, une série de photographies pour la plupart inédites dans son espace avenue Matignon. « Etant artiste visuel, photographe, c'est naturellement par le regard, par l'interprétation du réel grâce à la lumière que j'explore la question de la beauté. Elle nourrit mon travail depuis ses fondements il y a trente ans et est aujourd'hui le sujet même de l'étude photographique que je mène sur la beauté du visage de la femme dans son universalité, son authenticité et son intemporalité à travers le monde. Comment sublimer ce qui est beau ? Comment sublimer ce qui ne l'est pas ? Pourquoi ? Et la beauté, la laideur, existent elles en soi ? Parallèlement, je réalise une série d'interviews auprès de personnalités d'horizons variés - actrice, neuroscientifique, poète, musicien, grand couturier, architecte, galeriste, grand collectionneur, modèle - auxquelles je demande : Qu'est-ce que la beauté ? – Qu'est ce que la beauté représentée par l'artiste ? » Jean-Baptiste Huynh.

Jean-Baptiste Huynh Woman - Ethiopia 1, 2018.  Tirage baryté jet d

Jean-Baptiste Huynh Woman - Ethiopia 1, 2018.
Tirage baryté jet d'encre 5 exemplaires. 180 x 180 cm
Woman - Ethiopia 1, 2018,
inkjet on Baryta paper, 180 x 180 cm, edition of 5
Lire la suite...

" Le temps de s'en apercevoir ", le titre du livre de Emmanuel de Waresquiel, prix littéraire 2019 du café Les Deux Magots, pourrait bien être la devise du café le plus emblématique de Paris. S'apercevoir de quoi ? Que la littérature et Les Deux Magots ont une histoire non pas parallèle, mais une histoire commune, liée l'une à l'autre, voire imbriquée l'une dans l'autre, le célèbre café s'identifiant comme le lieu de l'avant-garde des mouvements intellectuels .

Premiers clients que la littérature a retenus, Verlaine et Rimbaud s'y croisent, échangent regards et mots et s'y attablent .
 Les surréalistes emmenés par André Breton, y établissent leur quartier dans les années 20 ; refusant le conformisme du Prix Goncourt, ils décident, en 1933, de créer un nouveau prix littéraire « Le prix des Deux Magots » qu'ils décernent à un jeune inconnu, Raymond Queneau pour son livre " Le chiendent ".
 Intellectuels et artistes, révoltés, révolutionnaires ou anticonformistes les rejoignent pour témoigner de leur refus de l'académisme; Les Deux Magots peut s'enorgueillir d'accueillir à la fois Picasso et Fernand Léger, Prévert, Gide et Aragon, mais aussi l'auteur américain le plus amoureux de Paris et ses cafés, Hemingway qui immortalise cette atmosphère si particulière du Quartier latin dans " Paris est une fête ".
 Après guerre, c'est la grande époque du couple Sartre-Beauvoir dont les débats avec leurs amis existentialistes enflamment les nuits de Saint-Germain des Prés .

 Prémonitoire, Baudelaire écrivait : " La vie parisienne est féconde en sujets poétiques et merveilleux. Le merveilleux nous enveloppe et nous abreuve comme l'atmosphère ; mais nous ne le voyons pas." Ainsi, Les Deux Magots est devenu LE café des intellectuels et de ceux, et ils sont nombreux, qui souhaitent les voir, les écouter et leur parler.
" Le temps de s'en apercevoir ", un mythe est né.

Francoise Forgerit

Les Deux Magots & SENS communication
 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
patrick reynolds 03h
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice