Gully, né en 1977 est un graffeur et artiste français de la région parisienne. Il a décidé de changer de pseudonyme pour passer de sa vie de graffeur à celle d'artiste d'atelier et ainsi garder l'anonymat. Ses premières œuvres sous son nouveau pseudonyme voient le jour en 2008. Il a pratiqué le graffiti intensivement de 1992 au milieu des années 2000. Il a changé de nom d'artiste, ne ressentant pas le besoin que son travail sur toile soit associé à son passé dans le mouvement graffiti. Il se consacre aujourd'hui au travail en atelier, même s'il reconnait souvent remettre son masque d'antan, l'adrénaline étant un moteur pour toute cette génération.

Son pseudonyme
Ce pseudonyme a été choisi par l'artiste, il signifie en anglais, "Ravin", ce qui représente pour lui une cassure entre ce qu'il faisait avant et ce qu'il fait aujourd'hui sur toile. C'est aussi parce qu'en argot, il signifie "cool, top ou encore sympa". C’est également parce qu’en France c'est une chaîne de télévision pour enfants, Gulli (orthographe différente mais même prononciation). À cela s'ajoute le fait que Gully était le nom d'un personnage de BD de Makyo et Alain Dodier, édité chez Dupuis, qui l'amusait, un petit bonhomme d'une autre époque qui découvre la vie. Ces différentes idées d'un esprit "COOL", d'enfants devant un cadre (TV ou tableau), de petits personnages drôles d'une autre époque et de cassure pour un changement forment un ensemble qui définit parfaitement son travail et ses œuvres. Ce pseudo colle parfaitement à son art et à ses œuvres car c'est elles qu'il souhaite mettre en avant.

Gully girl meet Banksy acrylique sur toile 100 x 80 cm

Gully girl meet Banksy acrylique sur toile 100 x 80 cm 

Lire la suite...

A travers les œuvres de CZ on décèle son savoir-faire plastique et graphique ; formé initialement aux Beaux Arts à Toulouse, CZ a poursuivi son parcours dans la création audiovisuelle durant de nombreuses années sur Paris et a développé jusqu’à aujourd’hui un univers personnel.

Continuant ses pérégrinations oniriques, il ouvre son laboratoire pour nous faire partager un monde insolite rempli de symboles à portée psychanalytiques.

Art brut, outsider, underground, … aucun mouvement établi n’arrive à définir sa démarche artistique.

Certains voient dans ses œuvres une apparenté à Picasso, d’autres à Basquiat, mais là encore, la définition reste subjective et approximative.

Art atypique, polymorphe et libre.

SEXED SYMBOLS

Les termes "sexed symbols" furent introduits dans les années 90 par l'affichiste Roger Nashville, pour désigner les éléments de son installation artistique urbaine (Birmingham/USA), constitués d'une série de panneaux signalétiques factices et décalés.

 CZ Amoureux hirsutes - Acrylique sur aggloméré – 120 x 80 cm ref 10-55

CZ Amoureux hirsutes Acrylique sur aggloméré
120 x 80 cm ref 10-55 - PRIX : 1900 EUR
Lire la suite...

Anna Coccia portrait de lAC, pour Anna Coccia ARTISTE PEINTRE

« De mon imaginaire au votre »

Sur la toile Anna Coccia explore avec ses émotions, et joue avec les couleurs et l'imaginaire. Toutes ses œuvres sont issues de son univers et de son ressenti.

Anna explore et recherche en permanence de nouvelles façons de peindre, afin de laisser parler sa créativité.

Son parcours atypique car non académique lui laisse une grande liberté de réalisation, dont sa phrase fétiche « l’abstrait, ma liberté d’imaginer ».

Son style oscille entre le semi-abstrait et l’abstrait. Chaque toile invite au voyage imaginaire. Et toutes sont uniques.

https://almc420.wixsite.com/website

anna coccia16h

Anna Coccia « La terre asséchée « 1er prix en mars 2019,
au concours de Rome Mairie de Rome place Campidoglio toile acrylique 60x60 cm

Lire la suite...

Portrait de Diane SloorDiane Sloor, sa démarche artistique

Son talent inné pour la couleur l'a d'abord conduite à l'aquarelle. Amoureuse inconditionnelle d'art pictural depuis son plus jeune âge, Diane SLOOR a choisi de consacrer la plus grande partie de son temps à la peinture dès 2009. Mais comment d'exprimer ses pensées, qui seront gravées dans la toile, quand les idées sont par essence changeantes et profondément liées aux intuitions du moment, de la main ?

Il lui est alors venue après maintes heures de travail, une technique, sans doute le fruit d'un heureux hasard, d'utiliser un exercice ancestral :  le palimpseste (du grec ancien « gratter de nouveau ») ; ne sachant au début, que peu dessiner et étant naturellement attirée par l'abstraction. Les teintes mates ou soyeuses circulent et cherchent leur place.   La toile se dénude ou se remplit au gré de son processus de transformation. Les nombreuses couches chromatiques atteignent ainsi la lumière. Inspirée par ses lectures elle s'efforce dans ses réalisations, d'aussi bien peindre que "dépeindre".

Diane Sloor les fleurs perdues huile sur toile 100 x 100 cm Collection Privée

Diane Sloor les fleurs perdues huile sur toile 100 x 100 cm Collection Privée

Lire la suite...

zoe b portrait

De formation psychanalytique, Zoé B se passionne pour l'humain.
Qu'est ce qui nous fonde ? Quelles sont les différentes dimensions, conscientes et inconscientes, qui nous animent ? Et au fond, qu'est-ce que la conscience ? Autant de questionnements qui alimentent depuis toujours sa démarche et ses recherches personnelles autant que professionnelles.
Formatrice et conférencière sur ces sujets pendant des années, elle fait le choix en 2018 de poursuivre son cheminement intérieur essentiellement par le biais de la peinture, qu'elle définit comme un vecteur de découverte et de connaissance de soi.

Pour cette artiste peintre autodidacte, laisser libre cours à l'expression de la créativité est une philosophie de vie, au même titre que méditer quotidiennement, marcher de longues heures dans la nature et savourer pleinement le seul fait d'être vivante.
La peinture participe ici d'un processus de recherche d'authenticité. A travers elle, Zoé B tente de saisir et de restituer ( si tant est que ce soit possible) cet autre en soi qui demande à être, avec la conviction profonde que cette même part, la plus essentielle de l'humain, nous reste à jamais inaccessible. Peu importe le nom qu'on lui donne (âme, esprit, enfant intérieur, Dieu!!), elle demeure retirée quelque part, à l'abri des turbulences de nos personnalités extérieures. Telle est sa quête de femme et d'artiste : saisir l'insaisissable, rencontrer ne serait-ce que furtivement cette dimension intérieure toujours silencieuse et mystérieuse ; tenter de restituer ces états d'être et du même coup les découvrir et les conscientiser sans les travestir avec des mots ni les réduire à des théories conceptuelles.
L'humain est au cœur de son travail et dans cette quête d'une individualité profonde, L'artiste tente d'en représenter toute l'universalité !

ZOE B Destinée technique mixte sur toile 130 x 97 cm
Lire la suite...

Gilda Richet "du réel au surrealisme"

Dans un monde qui se métamorphose à une rapidité sans cesse croissante, peindre son époque c'est d'abord se mettre à sa disposition, s'en imprégner et laisser libre cours à sa pensée.

Ainsi, du réel au surréalisme, l'esprit chemine d'un point "de vue" à un autre, va vers l'inconnu, tel un explorateur guidé par son imagination, elle-même influencée par la sensibilité, l'inconscient et l’engagement. De là surgissent des images.

GILDA RICHET SERIE IL FAUDRAIT

             GILDA RICHET SERIE IL FAUDRAIT

Gilda Richet
Lire la suite...

 

 

 

Tout l'univers du Music hall et du Théatre émane des toiles de Aude Allonville. Elle nous emporte dans ce monde troublant du spectacle, peuplé de créatures de la nuit, de plaisirs et de rencontres surprenantes. Une véritable révélation artistique avec une écriture forte et reconnaissable, en un mot une artiste.

Aude Allonville a l'honneur d'être sociétaire du Salon des Artiste Français. elle a été lauréate du concours Association Mécénat 2000

"A travers ma peinture, je réinvente le monde... mon monde afin de faire évader le spectateur par l'esprit."

Patrick Reynolds

Aude Allonville
Lire la suite...

Oleg GOUCOFF par Lydia HARAMBOURG ©

Historienne de l’art
Correspondant de l’Académie des Beaux-Arts,
Institut de France

Comment passe t-on de la sculpture à la peinture ?

Il semble que pour Oleg Goudcoff, les deux activités aient été consubstantielles de son engagement d’homme et d’artiste sans autre transcendance que celle d’un dépassement de soi inlassablement reconduit. Inébranlable et incorruptible, il quête l’indévoilable mystère de la création. L’expressionisme douloureux renfermé dans toute matière organique ou minérale se heurte à l’immatérialisme, tel que kandinsky le rêvait. L’enjeu existentiel d’Oleg Goudcoff se départit de tout automatisme esthétisé et passe par le risque permanent d’échouer, pire de chuter sans jamais renoncer à conquérir l’impossible, tel Sisyphe.
Voilà que l’œuvre nous apparaît aujourd’hui dans sa vérité. Ce moment rare qui est donné aux historiens de l’art, aux amateurs, nous saisit par le prodige d’une découverte qui nous conduit au seuil d’une révélation intacte.

Rivé aux ressacs chaotiques de la matière, Oleg Goudcoff s’est emparé pareillement des grands espaces de la toile et du papier au beau grain chaud pour y coucher les apparences ravies à la Nature aussi puissamment que le font, le vent dans les branches, l’éclat de la pierre, la terre pétrie, les lumières éphémères.
Qu’attendait-il d’un geste qui se réinventait en permanence ? Figuratif ou non figuratif ? L’attente était ailleurs pour celui qui visait à restituer la forme de l’informe sans davantage chercher à donner un équivalent informe de l’informe. Très tôt une certitude l’habite, que le monde visible est un réservoir où choisir des éléments présupposés authentiques de la vie et du monde cosmique comme si de cette réalité, de celle de leur matière résultait nécessairement l’authenticité de l’esprit.

Oleg Goudcoff huile sur toile 146 x 114 cm

Oleg Goudcoff huile sur toile 146 x 114 cm - sans titre

Lire la suite...

 

 

 

Un art fait de sensibilité, un merveilleux travail sur la matière, la lumière, les textures et les couleurs dont la profondeur des variations chromatiques nous font voyager vers l'intérieur de nous-mêmes et favorisent notre évasion vers la quintessence de la pensée matérialisée dans les toiles de l'artiste.

Patrick Reynolds

Monique Hoilly-Andurand
Lire la suite...

Portrait de Alexandra Breznaÿ Alexandra BREZNAY est une photographe diplômée de l’International Center of Photography et de Sciences Po Paris.

Après avoir vécu à New York, elle habite actuellement à Paris où elle poursuit sa passion et enseigne la photographie à Reid Hall, à des étudiants américains des universités de Wesleyan, Vassar, Columbia et Smith.

Elle transmet ses impressions quotidiennes en images, en poursuivant sans cesse une vision poétique de la photographie documentaire. La diversité de personnes qu’elle rencontre durant ses voyages nourrit son inspiration. Elle s’applique à restranscrire l’esprit d’un lieu par des portraits et des observations de moments incongrus, se concentrant sur l’environnement des grandes villes.

Son travail a été exposé au Centre d'Art contemporain de Chabram, au Lieu 37 en France et aux 3rd Ward, Sky Deck Terrace, Greenpoint Gallery, the Schoolhouse et à la Ward Nasse Gallery à New York.

Ses photographies de reportage ont été publiées dans Têtu, French Morning, France USA media, Unmapped, Der Blatt, Hudson Heights Guide...  

Alexandra Breznaÿ, Coney Island, NYC, 2012

Alexandra Breznaÿ, Coney Island, NYC, 2012

Lire la suite...

donneley portrait hCréer, c’est vivre toutes les vies que l’on ne vivra jamais. Voilà ce qui pourrait illustrer le monde féminin des portraits hauts en couleurs de Béatrice DONNELEY née en 1964 à Paris.

Rêver et croire au merveilleux continuer de cheminer dans le temps et traverser sa vie avec son regard d’enfant et s’approprier toutes les séductions de femme avec dérision et élégance.

Pour la petite histoire, aussi loin qu’elle se souvienne de son enfance Parisienne l’élégance la transportait déjà dans des rêveries infinies, inspirée par les somptueuses vitrines des grands magasins, les tenues les plus chics dans le temple du raffinement et du romantisme des rues de la capitale. Subjuguée par l’univers de la haute couture de Hubert de Givenchy Coco Chanel et Christian Dior puis raffolant des motifs déployés sur les étoffes de Christian Lacroix comme par les grains de folies d’André Courrèges et JC de Castelbajac …pour ne citer qu’eux.

 

Béatrice Donneley collage 50 x 48,5 cm idea 46 Août 2018

Béatrice Donneley collage 50 x 48,5 cm idea 46 Août 2018

Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
patrick reynolds 03h
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Artwork for sale on Artprice

Découvrez notre espace sur artprice

Artwork for sale on Ebay

Découvrez notre espace sur ebay

Découvrez notre espace sur Artsper

我們向連接到我們站點的中國朋友致敬:中國有重要的文化傳統。


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice