Biographie Elke Daemmrich

Biographies d'artistes contemporains

Elke Daemmrich 2011, Foto Ulrike FassbenderNée le 19 juillet 1964 à Dresde, Allemagne.

De 1990 à 1994 membre du groupe d'artistes "Leipziger Blauer Reiter",
autours de Manfred Martin der Ältere.

En 1993 elle gagne une bourse de la fondation "Kulturfonds" Berlin, pour son projet "La lumière du sud", séjour de 6 mois dans la Provence, à Lacoste.

En 1994 elle s'installe en France et achete une maison médievale à Tournecoupe,à coté de Toulouse où elle vit et travaille aujourd'hui.

Depuis 2003, elle mene à nouveau de projets d'exposition en Allemagne et travaille d'abord dans un atelier près de Cologne et actuellement dans sa ville natale de Dresde.

Depuis les dernières 23 années elle a réalisé 130 expositions, dont 70
expositions personnelles.

Elle est membre du BBK (association d'artistes professionels en Allemagne)
et de la Maison des artistes, Paris.

Voir son site internet : www.elkedaemmrich.com

 
Image

Elke Daemmrich, Octopus, Öl auf Leinwand (huile sur toile), 150 x 200 cm, 2010 

Image

Elke Daemmrich, Zikaden (Cigales), Öl auf Leinwand (huile sur toile), 150 x 180 cm, 2008 

 
Image

 Elke Daemmrich 2011 photo Ulrike Fassbender Courtesy Elke Daemmrich Galerie der BASF

EXPOSITIONS PROGRAMMEES EN 2012

 
Image

 Exposition "Paradies und Apokalypse" au Museum Junge Kunst Frankfurt (Oder), Allemagne,

 

Gabriele Muschter, Choriner Str. 52, 10435 Berlin,
du 3 novembre au 18 décembre 2012.
Gabriele Muschter est ancienne secrétaire d'état et commissaire d'exposition.
Elle a fondé la Galerie Mitte à Dresde en 1979.


La première à Manhattan Arts International à New York :
www.manhattanarts.com/Gallery/Elke-Daemmrich.htm

La deuxième au Musée de la bibliothèque de Cologne, Allemagne dans la collection des artistes :
www.museenkoeln.de/kunst-und-museumsbibliothek/default.asp?s=3495

informations des expositions :

www.elkedaemmrich.com/faktuel.html

Première Foire d'artistes de Dresde, qui se déroule du 6 au 8 janvier 2012

Du 12 mai au 30 juillet 2012  Elke Daemmrich peintures et gravures Salles muséales Jean Hélion, Centre Nicolas-Pomel Place de Verdun 63500 Issoire (Auvergne)
Il y aura l'édition d'un nouveau catalogue.

Du 4 novembre au 31 décembre 2012 Elke Daemmrich Paradis und Apokalypse Museum Junge Kunst - Packhof Carl-Philipp-Emanuel-Bach-Str. 11 15230 Frankfurt (Oder)
Allemagne Curateur Prof. Dr. Brigitte Rieger-Jähner. L'annonce de l'exposition est déjà en ligne sous
"Jahresprogramm" www.museum-junge-kunst.de

Elke Daemmrich "Paradies und Apokalypse"
Peintures et gravures
Museum Junge Kunst - Packhof
Carl-Philip-Emanuel-Bach-Strasse 11
15230 Frankfurt (Oder) Allemagne
du 4 novembre 2012 au 27 janvier 2013
Vernissage : le 4 novembre 2012 à 11 heures
Sponsorisé par le Ministerium für Wissenschaft, Forschung und Kultur
du Lande Brandenburg et de la Ville de Frankfurt (Oder)
horaires : mardi - dimanche de 11 à 17 heures
www.museum-junge-kunst.de

"Paradies und Apocalypse" au Museum Junge Kunst Frankfurt Oder le 4 novembre 2012
avec des interviews avec Prof. Dr.Rieger-Jähner - directrice du Museum Junge Kunst,
Elke Daemmrich et Dr. Claudia Possardt - Beigeordnete der Stadt Frankfurt Oder,
passé à la télévision "Nachrichten im Bild - Frankfurt Oder" le 5 novembre :

Dans la video suivant, du 1 novembre, même chaine de télévision, à partir de la 6.40 minute il y a
2 minutes tournées lors de l'accrochage de l'exposition :

En outre ici un lien vers mon site internet avec l'article de presse dans la MOZ apparu avant le vernissage :

Participation au 4ème Concours International d'Art Contemporain GemlucArt - Monaco
sous la présidence d’honneur de Son Altesse Royale la Princesse de Hanovre.
Auditorium Rainier III
Boulevard Louis II
98000 Monaco (Principauté de Monaco)
Vernissage : le 2 octobre 2012 à 18 h
Cérémonie de remise des prix : le 10 octobre 2012 à 18 h avec un cocktail à l'auditorium

Participation à  l'exposition du Premier Prix d'Art et Salon d'été de la Ville d'Agen
jusqu'au 16 septembre 2012 au
Centre André-Malraux
6, rue Ledru-Rollin 47000 Agen

"Mythes, Mystères, Muses et Merveilles",
Salon 2012 du Comité National Monégasque de l'A.I.A.P. auprès de l'Unesco,
sous le haut patronage des S.A.S. Le Prince Albert II,
du 7 au 22 décembre 2012, à la Salle d'Exposition, 4 Quai Antoine 1er, Port de Monaco
vernissage, jeudi le 6 décembre 2012
L'exposition est accompagné par un catalogue d'exposition.

Expositions personnelles

2011
Galerie BASF Schwarzheide, Allemagne (édition d'un catalogue).
Galerie du Uniklinikum Carl Gustav Carus, Dresden, Allemagne.
Kunstfoyer Volksbank Bautzen eG, Bautzen, Allemagne.

2010
Artnîm, Stande L'ArtVues, Nîmes.
UNED, Sala de exposiciones, Calatayud, Espagne (édition d'un catalogue).
Galerie La tête d'obsidienne (Fort Napoleon), la Seyne-sur-Mer (83) (édition d'un catalogue).
Museu del Cantir, Argentona, Barcelona, Espagne.
Galerie am Domhof, Zwickau, Allemagne.
Galerie im FZ Rossendorf, Dresde, Allemagne.

2009
Galerie Finkbein, Dresde, Allemagne.
Musée Eisenhüttenstadt, Galerie d'art au musée, Allemagne.
Vattenfall, Gut Geisendorf, Neupetershain, Allemagne (édition d'un catalogue).
Galerie La Capelleta, Céret (66).
Espace d'art contemporain, Bédarieux (34).
Galerie au Zahnärztehaus, Dresde, Allemagne.

2008
Museu de la Mediterrania, Can Quintana, Torroella de Montgri, Gerone, Espagne.
Fondation Modest Cuixart, Barcelona, Espagne.
Galerie design, Wrozlaw, Pologne.
Musée Albert Marzelles, Marmande.
La Mirondela dels Arts, Hôtel des Barons de Lacoste, Pézenas.
Galerie Art-In, Meerane, Allemagne.
Galerie à l'Institut de Leibniz, IFW, Dresde, Allemagne.

2007
Institut francais, Dresde, Allemagne.
Galerie GRS, Munich, Allemagne.
Musée d'art moderne et contemporain, Cordes sur Ciel.
Maison des Arts, Bages (11).
Espace taurin, Béziers (en collaboration avec le Musée du bitérois).
Galerie GRS, Berlin.

2006
Chambre de médecins de Saxe, Dresde, Allemagne.
Galerie la vielle forge, Saint Paul de Vence.
Galeria Spiren, Strassen, Luxembourg (édition d'un catalogue).
Turmgalerie im Schloss Augustusburg, Augustusburg, Allemagne.
Galerie im Rheinischen Eisenkunstgussmuseum, Bendorf-Koblenz, Allemagne.

2005
Galerie Schön, Bonn-Bad Godesberg, Allemagne.
Gehagforum, Berlin, Allemagne.
Chambre d'avocats de Saxe, Dresde, Allemagne.
Radebeuler Kunstverein, Stadtgalerie Radebeul, Allemagne.
Galerie GRS, Cologne, Allemagne.
Galerie Kurfürstliches Gärtnerhaus, Bonn, Allemagne.

2004
Galerie im Hexenturm, Kunstverein Jülich, Allemagne.
Kunsthaus am Museum, Trêves, Allemagne (édition d'un catalogue).
Galerie am blauen Wunder, Dresde, Allemagne.
Galerie Schwingeler Hof, Wesseling (Cologne), Allemagne.
Musée municipal Schramberg, Forêt Noir, Allemagne.
Ökumenische Stiftung Kloster Frenswegen, Nordhorn, Allemagne.

2003
Galerie de Telekomfachhochschule, Leipzig, Allemagne.
Galerie de Bundesfinanzakademie, Brühl, Allemagne.
Galerie art&more, Aachen, Allemagne.

2002
Galerie des arches, Paris (édition d'un catalogue).
Escuela de arte, Zaragoza, Espagne (édition d'un catalogue).
Peña taurine bayonnaise, Bayonne.
Galerie municipale, Arles.

2001
Galerie Element terre, Mont de Marsan.
Hôtel Carlton, Bilbao, Espagne.
Galerie municipale, Plaisance du Gers (32).

2000
Matra Marconi Space, Toulouse (édition d'un catalogue).
Galerie municipale, Vic Fezensac (32).
Galerie Scocco, Auch (32).

1999
Musée Goya, Castres (édition d'un catalogue).
Galerie La tour de cardinaux, L'Isle sur la Sorgue.
Centre d'art Raymond Farbos, Mont de Marsan.

1998
Villa Béatrix Enea, Anglet.
Galerie Arti Creation, Agen.
Galerie Bleu de Lectoure, Lectoure.

1996
Galerie Kalinka, Dresde, Allemagne.
Galerie Blaue Fabrik, Dresde, Allemagne.
Atelier Tempo, Bordeaux.
Château de Fours, Cumont (82).

1995
Abbaye de Flaran (32).
Centre Culturel Saint Jérôme, Toulouse.

1994
Château de Lavardens, Gers.

1993
Galerie Rahmen und Bild, Dresde, Allemagne.

1990
Galerie Kurz, Dresde, Allemagne.

1988
Galerie Club für Dich, Dresde, Allemagne.


Expositions collectives

2012

8th International Women Exhibition du 4 au 31 mars 2012
au Latino Art Museum, Pomona, Los Angeles, USA

2011
"KREUZ - Anstoss oder Ausrichtung", Exposition du Kunstdienst Dresden
pour le 33. Deutschen Evangelischen Kirchentag, Dresden, Allemagne.
"Room & style", Künstlerbund Dresden, Messe Dresden, Allemagne.
"Postoffen", Rosswein, Allemagne.
"20. Sommerausstellung", Galerie am blauen Wunder, Dresden, Allemagne.
"100 Sächsische Grafiken", Galerie im Malzhaus, Plauen, Allemagne.

2010
International exhibition of contemporary art, Ostrale'010, Dresde, Allemagne (catalogue).
"100 Sächsische Grafiken", Neue Sächsische Galerie, Chemnitz, Allemagne (catalogue).
"Saint Leopolds Friedenspreis", Sala terrena - Galerie des Stiftes, Klosterneuburg, Autriche.
"Anglet, art contemporain de la collection municipale", Centro Cultural Amaia, Irun, Espagne.
"Têtes", Dresdner Künstlerbund und Neuer Sächsischer Kunstverein, Galerie Mitte, Dresden, Allemagne.
Centre d'art contemporain Raymond Farbos, Mont de Marsan.
La collection municipale, Maison des arts, Bages.
Galerie Finkbein, Dresde, Allemagne.

2009
"Onades", Centre de arte experimental Vallgrassa, El Garraf, Barcelone, Espagne (catalogue).
Villa Cent Regards, Montpellier, avec la Maison de la gravure.
Art contemporain de la collection, Musée d'art moderne et contemporain, Cordes sur Ciel.
"Fünf aus Dresden", Galerie im Elysée, Hambourg, Allemagne.
Festtafel, Neuer Sächsischer Kunstverein, Dresde, Allemagne (catalogue).
Festtafel, Kunstverein Wiligrath, Lübsdorf (Schwerin), Allemagne.
Frauenmuseum, Bonn, Allemagne (catalogue).

2008
International exhibition of contemporary art in museums, Latin art museum, Pomona, Los Angeles, USA.
Women in the arts, Museum of the Americas, Doral, Miami, USA.
"Onades", Museu de la Mediterrania, Can Quintana, Torroella de Montgri, Gerone, Espagne (catalogue).
Centre d'art contemporain Raymond Farbos, Mont de Marsan.
Festtafel, Kreative Werkstatt, Dresde, Allemagne.
Festtafel, Galerie Design, Wrozlaw, Pologne.

2007
Centre d'art contemporain Raymond Farbos, Mont de Marsan.
Galerie IMP, Barcelona, Espagne.
100 Sächsische Grafiken, Sächsischer Landtag Dresden, Allemagne.

2006
100 Sächsische Grafiken, Neue Sächsische Galerie, Chemnitz, Allemagne (catalogue).
Plaza de arte, arènes de Bayonne.

2005
Galerie Contrast, Barcelona, Espagne.
Galerie Schön, Bonn-Bad Godesberg, Allemagne.
Galerie artacademy (au cabinet), Dresde, Allemagne.

2004
Galerie Le Biblion, Toulouse.
Galerie Schön, Bonn-Bad Godesberg, Allemagne.

2003
Positive Signale, Galerie Carlos Hulsch, Berlin.
Galerie Inge Donath, Troisdorf, Allemagne.

2002
Semaine hispanique, Lycée Bossuet, Condom.
Plaza de arte, arènes de Bayonne.
Coincidence III 2002, IGNIS Kulturzentrum, Cologne, Allemagne.

2001
Galerie Galarza, Pau.
Conseil General, Montauban.
Galerie d'art municipale, Castelsarrasin.
Plaza de arte, arènes de Bayonne.
Invité d'honneur, Salon d'art, Saint Martin.
Artistes de la galerie, Galerie le rire bleu, Figeac.

2000
Galerie Scocco, Auch.
Galerie Galarza, Pau.
Artistes de la galerie, Galerie le rire bleu, Figeac.

1999
La collection municipale, Villa Béatrix Enea, Anglet.
Galerie Portal, Saint Jean de Luz.
Artistes de la galerie, Galerie le rire bleu, Figeac.
Galerie Scocco, Auch.

1998
Galerie Serge Garnier, Paris.
Galerie de l'Ermitage, Paris.
Trace, Biennale de gravures, Paris, (catalogue).
Galerie le rire bleu, Figeac.

1996
Peintures de portrait d'aujourd'hui, Galerie Kalinka, Dresde, Allemagne.
Salon de peintres de l'Europe Central, Maison de l'Europe, Paris.
De briques et de pierres, Centre Culturel Saint Jérôme, Toulouse.

1994
Tafelmalerei des 21. Jahrhunderts, Galerie Club für Dich, Dresde, Allemagne.
Galerie Königsstrasse, Dresde, Allemagne.

1992
Galerie am blauen wunder, Dresde, Allemagne.
Malerei, Leonhardimuseum, Dresde, Allemagne (catalogue).

1991
Hommage à Pawel Filonow, Leonhardimuseum, Dresde, Allemagne.

De 1990 à 1994 participation au groupe d'artistes "Leipziger blauer Reiter".
Expositions collectives à Leipzig, Hambourg, Mönchengladbach, Wasserburg (Bodenseekreis)(catalogue).

Prix d'art

1993
Bourse de 6 mois de la fondation Kulturfonds, Berlin.
1996
Premier prix d'art "De briques et de pierres", Toulouse.
2008
Premier prix - gravure,
International exhibition of contemporary art in museums, Latin art Museum, Pomona, Los Angeles, USA.

2008
Mention d'honneur - gravure,
Women in the arts, Museum of the Americas, Doral, Miami, USA.

2010
Nomination exposition du prix d'art "Saint Leopolds Friedenspreis,
Stift Klosterneuburg, Klosterneuburg (Vienne), Autriche.

Collections publiques


Musée Goya Castres (81).
Musée d'art moderne et contemporain, Cordes sur Ciel (81).
Ville de Cérêt (66).
Fonds d'art Maison des arts, Bages (11).
Bibliotheque Nationale, Paris.
Bibliotheque Nationale, Madrid, Espagne.
Parlement de lande de Saxe (Sächsischer Landtag), Dresde, Allemagne.
Musées de la ville de Zwickau, Allemagne.
Helmholtz Zentrum Dresden-Rossendorf, Allemagne.
Chambre de médicins de Saxe, Dresde, Allemagne.
EADS Dresde, Allemagne.
Institut de Leibniz, IFW, Dresden, Allemagne.
GRS Cologne, Allemagne.
GRS Garching - Munich, Allemagne.
Telekomfachhochschule, Leipzig, Allemagne.
Chambre d'avocats de Saxe, Dresde, Allemagne.
Chambre de dentistes de Saxe, Dresde, Allemagne.
Neue Städtische Galerie Dresde, Allemagne.
Neue Sächsische Galerie Chemnitz, Allemagne.
Neuer Sächsischer Kunstverein Dresde, Allemagne.
Fonds d'art UNED, Calatayud, Aragon, Espagne.
Musée Javier de la Rosa, Agaete, Gran Canaries, Espagne.
Fonds d'art Aires, Cordoue, Espagne.
Fonds d'art Stift Klosterneuburg, Vienne, Autriche.
Museum of the Americas, Doral, Miami, USA.
Latin Art Museum, Pomona, Los Angeles, USA.

Copyright by Elke Daemmrich

TEXTES

Serge Airoldi
Dax, 1999

Texte du catalogue Elke Daemmrich, "Los toros",
exposition personnelle au Musée Goya, Castres, 1999


Dans l'oeil du toro

Le 8 avril 1997, Elke Daemmrich assistait à sa toute première corrida, du haut des tendidos de
la Maestranza de Séville. Ce jour-là, un torero révolté -il avait fait une grève de la faim pour
être présent au cartel- décida de défier son adversaire. Le maestro s'agenouilla face au toril,
la cape en éventail devant son corps réduit à un tronc sans jambe. Le toro, pensionnaire de la
ganaderia de Tomas Prieto de la Cal surgit comme une météorite préhistorique des ténèbres
de son chiquero et emporta l'habit de lumière de Franco Cardeño. Le fauve le défigura, broya
sa joue, creva son oeil.

Et Elke vit ce drame. Une de ces toile témoigne de cette tragédie. Elle s'intitule "L'accident
de Franco Cardeño" et met en scène un toro solaire, un toro de feu, un toro de fuego. Un toro
toujours brocho. Les cornes en demi-lune. L'animal sauvage regarde son monde avec un petit
oeil noir de mauvais rat. C'est un toro qui tue et à l'évidence, un toro de crucifixion. Une croix
partage d'ailleurs la toile entre quatre zones comme autant de querencias, ces lieux imaginaires
de l'arène où d'instinct, le toro se sent en sécurité. Seulement voilà.

Dans le travail d'Elke, la sécurité est une illusion taillée dans le même drap que la cape du torero,
ce leurre pour tromper l'animal fou. Dans les toiles d'Elke nous sommes soudain dans l'oeil du
toro et pire encore, dangereusement exposés à sa course, tantôt rectiligne, tantôt circulaire.
En tauromachie, le cercle est roi : dans l'arène, dans l'oeil facial de l'homme, autour du compas
que forment ses jambes, dans l'oeil latéral de l'animal et dans l'art de s'envelopper autour du
cournu. Dans la peinture d'Elke aussi, le rond hypnotise. Ses cercles, eux, sont annonciateurs de
malheurs bien plus catastrophiques encore. Parce que dans l'oeil du fourbe noir comme dans
celui d'Elke, si le monde tourne rond, c'est pour dire qu'il va mal.

Regardez donc son "Nimeño II". L'oeuvre rapporte bien sûr l'histoire insupportable du suicide de
celui qui un jour tournoya dans les airs, au-dessus d'autres cornes meurtrières. Or, le coeur du
tableau est cette roue du fauteuil dans lequel le sublime Christian Montcouquiol finit ses jours,
paralysé. Cette roue tourne rond pour conduire un homme à la mort. Cette roue ressemble
comme une soeur jumelle au symbole que les Gitans dessinent sur leur drapeau. Cette roue est
le cercle clos de l'errance et du destin funeste. Le huis clos du coup de corne autour duquel la
vie tourbillonne soudain comme un cyclone tropical où s'engloutissent les faibles comme les
valeureux. Ainsi va donc le monde dans les méandres picturaux d'Elke.

Voyez encore ces yeux de fin des temps parmi les spectateurs de "L'Etudiant de Falces", un
hommage au "Diestrisimo estudiante de Falces" peint par Goya. Voyez aussi ces deux grands
yeux bleus de l'animal rageur perdu dans un océan de violence.

Voyez dans les "Scènes de Tauromachie", ces flots de sperme dont les gouttes giclent en rafale
du sexe des bestiaux comme des larmes couleraient sur des joues d'homme.
Regardez encore les broderies de l'habit du picador. Elles aussi annoncent avec une délicate
rondeur une pique profonde, le diamant de la corne dans la chair du torero.

Observez enfin le ventre rond de cette femme renversée dans "Le torero". Ses seins et son abdomen
fréquentent avec témérité les dards qui n'enfantent jamais. Cette femme est une victime expiatoire.
Le vieux torero, le héros de cette toile, ne l'ingnore pas. Ses yeux comme des amandes sèches ont
vu le monde entier. Il attend et il voit. Il voit à la fois ceux qui osent affronter son regard et ceux qui
jettent un oeil sur la planète du haut du tableau. Avec son anneau, cette planète fait un clin d'oeil
à l'astre Saturne, à Saturne dévorant ses enfants peint par Goya, aux Saturnales peut-être dont
on sait que les Romains les fêtaient pour rappeler à eux l'Age d'Or. En vain bien sûr. Car les
Saturnales n'étaient que désordre et licence, semblables en cela au rouge et jaune cadmium,
au bleu outremer, au violet de cobalt et au vert chrome d'Elke.

Cette sarabande de couleurs de chef indien sur le sentier de la guerre exclut le blanc et le noir.
Elke ne les appelle jamais au secours. Ces couleurs-là, c'est vrai, débutent et finissent quelque
situation, colorent quelque sentiment. Elle sont comme un baptême ou un deuil. Elles n'existent
que dans une certaine idée du rituel. Rien de tout cela dans la grande roue d'Elke. Pas de
sentiment, pas de rituel, pas de hésitation.

Le bûcher flambe et les démons entrent dans la danse de Saint-Gui. Saturne, le dieu du temps
règne sur cette panique universelle et sur ces tourments. Le temps passe à sa portée et Saturne
le dévore. Sans appétit cependant. Simplement pour éprouver sa tentation carnassière. Ainsi, rien
ne change jamais dans la ronde macabre des travaux et des jours. C'est ce que semble dire Goya
dont une gravure d'Elke rend hommage à l'autoportrait du peintre réalisé vers 1800 et exposé à
Castres. Goya fixe l'après-demain derrière ses lunettes rondes. La boucle tourne en boucle.
Elke peint et accomplit aussi des gravures sur cuivre au burin ou à la pointe sèche. Pendant ce
temps, une oeuvre naît au fond du Gers où vit l'artiste. Son travail naît à peine et pourtant, il est déjà
vieux de mille ans dans sa façon d'explorer les secrets de l'Apocalypse, un thème qu'elle affectionne.
C'est pour Elke une façon de faire dire à ses toros, à ses héros déchiquetés par les cornes, à ses
spectateurs étêtés:

"Nous sommes l'Alpha et l'Oméga. Nous sommes des débuts et des fins sans jamais de commence-
ments ni d'aboutissements possibles. Nous sommes des grains de sable qui crissons sous les
sabots. Nous sommes des animaux furieux qui déboulons dans une bulle ouverte sous un ciel rond.
Nous sommes des ahuris devant lequels un diable lumineux retire le voile."
C'est la traduction du mot grec "apocaluptein". "Un diable retire le voile donc et soudain le monde
se révèle à nos naseaux enragés...juste avant que l'on ne meure sous une épée."

Ainsi vont la tauromachie, les toiles et les gravures d'Elke. Ainsi le fer qui marque le cuir des toros
de Tomas Prieto de la Cal traverse-t-il le temps. Ce fer représente un cercle que perce un "v" à
l'envers, comme une épine crèverait soudain une bulle de savon, un oeil, une vie de torero.
Ainsi va donc le monde. Toujours en rond. Toujours obnubilé par son centre, son pauvre diamètre
et la limite de sa circonférence.

Elke aime dire: "Le rond, c'est la forme la moins intellectuelle. Le rond, c'est les tripes qu'il faut
avoir pour continuer à vivre." Alors vivons donc! Et que nos épaules arrondies par le fardeau
essaient au moins de s'habiller de lumière.

Découvrez la biographie du cinéaste français Jean Cocteau - Le Musée Privé

 

LE MUSEE PRIVE

Tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
patrick reynolds 03h
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

 

e mail musee prive

 

sur rendez-vous à la demande

Artwork for sale on Artprice

Découvrez notre espace sur artprice

Artwork for sale on Ebay

Découvrez notre espace sur ebay

Découvrez notre espace sur Artsper

我們向連接到我們站點的中國朋友致敬:中國有重要的文化傳統。

FACEBOOK LE MUSEE PRIVE

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS

FACEBOOK PATRICK REYNOLDS FAN CLUB LE MUSEE PRIVE


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice