Le Musée Privé Gugli

Gugli Laurent

POUPEES (PRESQUE) BRISEES

Laurent Gugli est un artiste post-pop qui aime à mixer les contraires. Par exemple ses « bad handmade poster » mélangent superficialité et une mystique détournée. Venus de l’enfance  Winnie L’Ourson ou la Peach de Mario s’accouplent avec des fashionista sexy et parfois délicieusement obscènes (du moins juste ce qu’il faut).

Cultivant un charme nonsensique son pop-art est fidèle à l’essence même du genre : à savoir le détournement des images. Un ours en peluche menotté sert ainsi de cache sexe à une Lolita qui ne voulait tout offrir au regard. Cultivant autant le cynisme que la joie celui qui est aussi peintre que graphiste crée des œuvres où le moindre détail garde son importance.

Gugli toile Heck

 

 
Image

 Gugli Sweet Song Acrylique sur toile 61 x 88 cm signée en bas à gauche

Son univers faussement enfantin et plaisamment pervers permet de restituer l'état émotionnel de l'individu post-moderne et la façon dont il perçoit et regroupe divers éléments des icônes qui l’environnent. Cela ne mènera à rien,  mais qu'importe : Gugli ne prétend pas à apporter des réponses seuls les questions sont l’intéressent. Et l’on pourra citer à son propos Bataille lorsqu’il écrivait dans « L’Alléluia » : « Il est temps qu'en chaque chose connue de toi, ta folie sache apercevoir l'envers. Temps pour toi d'inverser au fond de ton être une image insipide et triste du monde. Je te voudrais déjà perdu dans ces abîmes où tu entreras dans la vérité ». L’artiste ne se prive pas de saisir d’un tel désir par l’euphorie de ses créations. Elles jouxtent le monde des rêves, mais aussi à la réalité contemporaine, ses références et ses tabous .

 
Image

 Gugli Flesh Lover acylique sur toile 150 x 150 cm signée en bas à gauche

Son pictorialisme évanescent triomphe dans la disparité et le convergence afin d’ouvrir de nouvelles potentialités à travers l’ordre qu'il installe. Un tel constructivisme devient affirmation particulière de la postmodernité liée à une civilisation de l’image. Gugli explore les limites entre la réalité et le rêve, le présent et le souvenir par la multiplication des strates qu’il connexe. S’instruit une limpidité dans laquelle se déploie la puissance d’un imaginaire particulier et faussement décadent. Cela donne un rythme étrange à des œuvres qui emmènent ceux qui les regardent vers des circulations  entêtantes au sein de portraits où l’ouate du rêve gonfle par hybridation  en une stylistique particulière.

 
Image

Cette fantasmagorie particulière pousse à une activation de notre propre imaginaire. Ce qui semble enseveli ou immergé trouve une nouvelle dimension par effets de modulation. L’art redevient une zone de potentialité. Tout concourt à excepter l’évidence directe pour d’autres « figures » plus expressives au sein d’une « corporéité» particulière, aussi dérisoire qu’alchimique.  L’œuvre est de l’ordre de la célébration en dérivation. Nous sommes dans la situation contradictoire d’avoir affaire à un monde et à son absence. Les plans sont des compositions à la fois fermées et ouvertes en un schème d’immanence, de dispersion et de concentration. Chaque élément est inclus dans une forme générale sans véritablement la rencontrer. Cela permet l’épanouissement d’un phénomène de pollinisation spirituelle en l’alliance de deux principes fondamentaux de la postmodernité : objectivité et fragmentation au sein d’une langue visuelle immédiatement compréhensible.

Jean-Paul Gavard-Perret

LAURENT GUGLI GENIE CREATIF

Tout a-t-il déjà été peint dans l'esprit du Pop Art ? Laurent Gugli ne partage nullement cet avis.
Les références à ces grands artistes des années soixantes semblent imprégner ses tableaux.
Pour Laurent Gugli : " L'importance de la culture Pop sur la création d'oeuvres d'Art contemporaines
est comparable à l'influence de la religion chrétienne au moment de la Renaissance.
Jésus Superstar, illustré par Andy Warhol en reste le point de départ." Utilisant une technique facile,
dans un style vite-fait bien-fait, l'artiste diffuse un original message : L.O.V.E. Teenagers, peluches,
super héros, mangas, bugsbunny, stars de jeux video perdent retenue et pudeur. Slogans remixés,
marques publicitaires, ou graphismes piratés perturbent de jolies images infantiles.

Tout laisse à supposer que Laurent Gugli doit avoir des boules de Geisha à la place du cerveau.
Son inspiration semble tourner autour du S.E.X.E. " I paint with my sex " avait-il écrit sur une de ses toiles,
exposant à l'époque dans un fast-food. Opérant à la limite du bon-gout, peignant de sulfureuses compositions,
Laurent Gugli répéte son obsessionnel leitmotif : " L' Amour, c'est pas glamour, c'est H.A.R.D ( dur ) "

> Expositions
2009 > Jenny'Island galerie ArtdollarParis
2009 > Recents works JNArt Contemporary Paris
2008 > Colette "Qees by famous" creators Colette Paris
2008 > Sexe & Pouvoir galerie Brasilia Paris
2008 > DivXgalerie Artdollar Paris
2007 > Private show JNArt Contemporary Paris
2007 > Bunny Faces galerie Artdollar Paris
2005 > Play With Me Nuts gallery Paris
2004 > Gugli paintings galerie Le Musée PrivéParis
2003 > Thermo Tattoo Nuts gallery Paris
2000 > Indian Airlines Arabica gallery Bogota Colombia
1999 > creation de la premiére galerie éphémére rue keller Paris
1998 > Chic and sexy galerie Jobard Paris
1997 > Super Heros Galerie Façade Paris
1993 > Waterloo Hello Zoo gallery San Diego California USA
1991 > "les aprem's a toto" rex club Paris
1990 > Cowboy and Callgirl Le Shérazade Paris
1989 > Fiac-off la locomotive Paris
1987 > International students Universiade Kobé Japon

> Evènements
Microsoft > "Souris Limited" costumisation et exposition au Windows Café,
à l'occasion de la sortie mondial de Windows 7 paris.
Christie's > "art toy" costumisation de "Qees",vente aux enchéres
au bénéfice de l'association "Paris tout p'tits" Christie's Paris .
MAgnum > Lauréat Glace Magnum lors du concours organisé en collaboration
avec le magasine technikart ; exposition des oeuvres présentées
au Carroussel du Louvre Paris.
Playboy > Illustrations pour le magasine Playboy lors de la parution
du livre "American Psycho" de l'écrivain américain Breat Easton Ellis.
Michael Jackson > Bande dessinée en double page sur la vie sulfureuse
de Michael Jackson commandée par le magasine Rockey Mag.
Flammarion > Tee-shirt "Angel",best-seller diffusé à plus de cinq
mille exemplaires en contrat avec les éditions Flammarion 4 .
L'Express > en premiére de couverture du magasine L'Express, illustration
sur la naissance de l'europe communautaire ; représentation de "marianne"
version manga ( janvier 2000 campagne d'affichage nationale )
Canal+ > "Toxic Party" Performance aux pochoirs en Direct sur Canal+ .
David Bowie > portrait de david bowie commandé par le magasine Rockey Mag
lors de la sortie de l'album "earthling".
Jean Charles de Castelbajac > Série de stickers " Choose Your Muse"
commandée par Jean Charles de Castelbajac ; préambule à son exposition
au J.C.C Concept-store, place saint honoré Paris.
Miles Davis > Entretien en privé avec le célébre trompettiste de jazz Miles Davis,
lors de l'achat par celui-ci d'une de ses peintures .
Musée des Invalides > Acquisition d'une peinture intitulée "Europa"
par le Musée d'Histoire Contemporaine, Hotel des invalides Paris.
Frédéric Beigbeder > illustrations d'un essai de Frédéric Beigbeder publié
dans une compilation littéraire traitant du destin européen (edition nsp).
Collections > Ambassade du Danemark ONU NY USA, harcourt finance Hongkong
China, Chateau Carbonnieux Bordeaux FR, Patrick Reynolds FR, Viktor & Rolf BE,
Frederic Taddei FR, Salvatore Denuccio USA ; plus de cinq cents oeuvres
déjà présentes dans des collections internationales.
www.gugli.eu

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice