Joseph Nechvatal GALERIE RICHARD - Paris

Exposition d'art

Exposition Joseph Nechvatal
3 septembre - 22 octobre 2016

GALERIE RICHARD
74 rue de Turenne  75003 Paris  
T: 33 (0)1 43 25 27 22
e-mail: paris(at)galerierichard.com

L'exposition Destroyer of Naivetés: COMPUTER VIRUS 1.0 reprend la thématique des attaques virales que Nechvatal a développé au début des années 90 et qui apparaissent particulièrement pertinentes aujourd'hui en termes de maladies virales qui se succédent, de terrorisme global rampant et de piratage informatique politique. Lors de son interview avec Thyrza Goodeve dans l'édition de janvier 2016 du Brooklyn Rail, Nechvatal raconte que le but intitial du Computer Virus Project était de produire physiquement des peintures numériques en utilisant des algorythmes qui inséraient un modèle viral dans le cyberespace. Ce code considéré come un outil de simulation lui permit d'introduire virtuellement des organismes artificiels dans une reproduction numérique d'une oeuvre plus ancienne (l'hôte) et de les laisser transformer et détruire ces images de la façon la plus belle qui soit. Durant le lancement de ces "attaques" en 1993 l'artiste fixe un moment et extrait cette image qui est peinte à l'aérosol par un robot, ce qui est une manière de ramener le virtuel dans le réel. Les connotations négatives du virus du Sida comme facteur de maladies sont reflétées dans le principe de dégradation que subit l'image hôte. Pour autant le virus est aussi à la base d'un processus créatif qui produit dans le temps de la splendeur et de la nouveauté en termes d'histoire de la peinture.

Joseph Nechvatal viral attaque la CaRne, 1993 190 x 275 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot

Joseph Nechvatal viral attaque la CaRne, 1993
190 x 275 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot

 Joseph Nechvatal viral attaque haves & haVe nOts, 1993 102 x 122,5 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot
Joseph Nechvatal viral attaque haves & haVe nOts, 1993
102 x 122,5 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot

Computer Virus Project fut créé sous le parrainage du FRAC Franche-Comté et du Centre International de Réflexion sur l'Avenir de la Fondation Claude-Nicolas Ledoux à La Saline Royale d'Arc-et-Senans alors que Joseph Nechvatal était un artiste en résidence à l'Atelier Louis Pasteur à Arbois (1991-1993). Le programme informatique HyperCard fut créé en 1992 par Joseph Nechvatal en collaboration étroite avec Jean-Philippe Massonie et Jean-Jacques Girardot du Laboratoire MIS (Université de Franche-Comté). Les oeuvres d'art issues du Computer Virus Project furent exposées à la Saline Royale, Arc-et-Senans en 1993, en 1994 à l'Espace d'Art Yvonamor Palix à Paris, à la Galerie In Situ à Aalst, à la Brooke Alexander Gallery à New York et en 1995 à la Galerie Karin Sachs à Munich. En 1996 des oeuvres de Computer Virus Project furent présentées lors de la Rétrospective Joseph Nechvatal à la Galerie Berndt à Cologne. En 2001 l'animation informatique créée lors du Computer Virus Project fut montrée à la Moving Image Gallery à New York sur l'exposition en duo Transformers avec Cory Arcangel.
L'exposition Destroyer of Naïvetés: COMPUTER VIRUS 1.0. coincide avec la sortie de l'enregistrement audio de Destroyer of Naïvetés. C'est un enregistrement musical par Cave Bacchus (Joseph Nechvatal, Black Sifichi & Rhys Chatham) de son livre de poésie de farce sexuelle Destroyer of Naivetés.


Joseph Nechvatal, dont le travail multi-disciplinaire crée des rapports étroits avec la théorie d'art basée sur le hasard de John Cage, est un artiste post-conceptuel qui a travaillé avec la technologie informatique depuis 1986. Dans ses peintures assistées par ordinateur et animations des détails intimes du corps humain deviennent des unités picturales qui sont transformées par des virus numériques. Ce travail aboutit à une contamination de la tradition de la peinture sur toile par le logiciel de vie artificielle créant ainsi un interface entre le virtuel et le réel que Nechvatal définit par le terme viractuel. Les oeuvres de Nechvatal sont dans les collections de MoMA de New York, le Musée d'art contemporain à Los Angeles, le Musée Juif à New York, le Malmö Kunsthall en Suède, le Musée d'Israël à Jérusalem et le LACMA à Los Angeles, parmi d'autres. Il a exposé récemment à la Biennale de Venise, Eventi Collaterali, une exposition en rapport avec son livre Immersion Into Noise. Il a aussi publié deux livres de théorie de l'art: Towards an Immersive Intelligence: Essay on the Work of Art in the Age of Computer Technology and Virtual Reality 1993-2006 (2009, Edgewise Press) et Immersion Into Noise (2011, University of Michigan Open Humanities Press).

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice