Présences
Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Espace St Germain
53 rue de Seine
75 006 Paris – France
T +33 (0) 1 42 72 60 42
http://jeannebucherjaeger.com/fr/
info(at)jeannebucherjaeger.com
Mardi-Samedi, 10 h - 18 h

Magdalena Abakanowicz - Fermín Aguayo - Gérard Barthélemy - Miguel Branco - Dado - Eugène Dodeigne - Jean Dubuffet - Gérard Fromanger - Louis Le Brocquy - Antonio Segui - Arpád Szenes - Maria Helena Vieira da Silva

Galerie Jeanne Bucher Jaeger Espace St Germain 53 rue de Seine 75 006 Paris – France
Lire la suite...

Corps et Ames - Un regard prospectif
Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Espace Marais
5 et 7 rue de Saintonge
75 003 Paris – France
T +33 (0) 1 42 72 60 42
http://jeannebucherjaeger.com/fr/
info(at)jeannebucherjaeger.com
Mardi-Samedi, 10 h - 19 h

Fermín Aguayo - André Bauchant - Michael Biberstein - Roger Bissière - Miguel Branco - Youla Chapoval - Fred Deux - Jean Dubuffet - Alberto Giacometti - Antony Gormley - Günter Haese - Zarina Hashmi - Stanley William Hayter - Evi Keller - Charles Lapicque - Louis Le Brocquy - Fernand Léger - Jean Lurçat - Alfred Manessier - André Masson - Rui Moreira - Kunihiko Moriguchi - Louis Nallard - Vera Pagava - Jean-Paul Philippe - Hans Reichel - Susumu Shingu - Nicolas de Staël - Arpád Szenes - Mark Tobey - Fabienne Verdier - Maria Helena Vieira da Silva - Paul Wallach - Etienne Bertrand Weill - Yang Jiechang - Arts Premiers

Galerie Jeanne Bucher Jaeger Espace Marais 5 et 7 rue de Saintonge 75 003 Paris – France
Lire la suite...

Konrad Klapheck
Derrière le rideau
6 avril – 13 mai 2017
Vernissage jeudi 6 avril à partir de 18h

Galerie Lelong
13 Rue de Téhéran, 75008 Paris
+ 33 1 45 63 13 19
www.galerie-lelong.com
info(at)galerie-lelong.com
Konrad Klapheck, né à Düsseldorf en 1935, a choisi d'intituler cette nouvelle exposition à la Galerie Lelong Derrière le rideau. « Il est des rideaux très différents et il faut distinguer entre le rideau qui se ferme, tiré par un vicomte mozartien voulant cacher les libertés qu'il prend avec la jolie femme de chambre, et le rideau qui s'ouvre sur une scène de théâtre ou un spectacle musical »  explique l'artiste. Et pour cause, sur les toiles récentes qui composent cet ensemble, il nous donne à voir tour à tour des artistes, instrumentistes ou contortionnistes, en représentation, rideau ouvert et des couples qui, rideaux fermés, affichent une certaine forme d'intimité. Mais Klapheck ne s'arrête pas à cette forme de dualité évidente qui veut que le rideau ouvert concerne la sphère publique et le rideau fermé la sphère privée. Il peint aussi des nus qui s'exposent devant le rideau, dans le cadre d'un cours de modèle vivant, par exemple, ou un musicien observant le public derrière le rideau, juste avant d'entrer en scène.

Pour cette exposition, Klapheck présente aussi quelques nouvelles machines, ces tableaux à la fois étranges et familiers qu'il peint depuis le milieu des années 50. On retrouve dans ces peintures, la même rigueur méticuleuse, la même surprenante et inquiétante étrangeté que dans ses peintures du XXe siècle, preuve qu'il n'avait pas tiré le rideau sur elles.

À paraître : Repères n°168 avec des textes de Kay Heymer et Konrad Klapheck.

 Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Lire la suite...

Miguel MACAYA - Ivan FRANCO,
Un face à face Espagnol
du 23 février au 25 mars 2017

Galerie ARCTURUS
65 rue de Seine
75006 PARIS
Tél : 01 43 25 39 02
e-mail : arcturus(at)art11.com - web :
www.art11.com/arcturus
facebook : www.facebook.com/GalerieArcturus
twitter : www.twitter.com/GalerieARCTURUS
Instagram : www.instagram.com/galerie_arcturus

Depuis ses débuts en 1999, la Galerie ARCTURUS a défendu la scène contemporaine espagnole en faisant connaitre des artistes tels que Miguel MACAYA, Regina GIMENEZ, Alejandro QUINCOCES ; plus récemment elle a organisé la première exposition personnelle en dehors d’Espagne de Lidia MASLLORENS, exposée depuis à Singapour, aux Etats-Unis et en Europe, Nous proposons en février 2017 un face à face entre un artiste bien connu de la galerie, Miguel MACAYA, et un nouvel artiste émergent Ivan FRANCO FRAGA.
Tous les deux ont choisi une figuration sobre, et sont attachés à réaliser des tableaux à l’huile ou des dessins au crayon, chacun ayant un mode d’expression propre.

Ivan Franco crayon sur papier 100 x 100 cm

Ivan Franco crayon sur papier 100 x 100 cm

Lire la suite...

"L'Odyssée d'Ody" SABAN croise les œuvres "From bad to worse" de François JAUVION .
jusqu'au 18 mars 2017
Galerie Hervé Courtaigne
53, rue de Seine, 75006 Paris - France
+33 (0)1 56 24 23 00

www.hervecourtaigne.com

Ody SABAN est une artiste née en 1953 à Istanbul. Elle vit et travaille en France depuis 1977.

Issue d'une famille juive séfarade et initiée à la peinture par son beau-père musulman , peintre miniaturiste ,  elle est élevée par des religieuses catholiques françaises et italiennes.

Ody Saban a étudié à l'université de Haïfa en Israël avant de s'installer à Paris où elle a fréquenté l'Ecole des Beaux-Arts jusqu'à 1980.

Elle a longtemps séjourné aux Etats-Unis avant de revenir définitivement en France.

Son art s'apparente à l'Art Brut/Art Singulier mais aussi au Surréalisme (Roberto Matta, Remedio Varo...) tout en pratiquant de multiples expressions plastiques :

la peinture, le dessin, la sculpture mais aussi la poésie, l'écriture, les performances...

Elle s'implique dans divers mouvements de femmes. Elle a joué un rôle important dans le Mouvement Art Cloche en 1984.

Ody SABAN "5712 Assemblée de femmes : Les constructrices d

Ody SABAN "5712 Assemblée de femmes : Les constructrices d'un sourire aérien" 2011 aquarelle et encre de Chine sur papier 116 x 148 cm

Lire la suite...

A LA MARGE DAPHNÉ LALONDE

Vernissage le jeudi 16 mars de 18 à 21 heures
Exposition du 16 mars au 22 avril 2017
GALERIE VALERIE DELAUNAY
22 rue du Cloître Saint-Merri
75 004 Paris
contact(at)valeriedelaunay.com

Site de la galerie : http://www.valeriedelaunay.com/expositions

La galerie est ouverte le lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 12h à 19h et sur rendez-vous.

Daphné Lalonde peint, Daphné dessine, Lalonde lévite. Ne cachez pas votre surprise, car l'artiste ne rêve que de cela : vous surprendre et vous faire voir et lire quelque chose d'invisible, d'incompréhensible. Il y a beaucoup de choses à voir, de choses à lire, comme dans la machinerie des âmes. L'âme est un corps comme un autre, plein de ses atomes particuliers et de ses délicieux fantômes. Tel un « arum si beau »... Alors oui, vous trouverez dans le sac de la passagère du Sans-Souci plein d'objets singuliers, dérangeants d'anatomie, découpés au scalpel et réinventés d'après nature comme des tableaux vivants...

DAPHNÉ LALONDE Jardin secret, 2016,  acrylique et crayon sur papier toilé, 140 x 157 cm

DAPHNÉ LALONDE Jardin secret, 2016,
acrylique et crayon sur papier toilé, 140 x 157 cm

Lire la suite...

Jean-Pierre Schosteck, Maire de Châtillon
Thierry Braconnier, Adjoint au Maire délégué à la Culture et à la Vie associative
Caroline Quaghebeur, Directrice de la Maison des Arts

sont heureux de vous inviter à visiter l'exposition Romain Bernini à partir du 15 mars 2017

Maison des Arts
11 rue de Bagneux - 92320 Châtillon
Tél. 01 40 84 97 11

Il y a là des étendues de peinture, par aplats et coulures, dans lesquelles l'Homme se trouve en lévitation, et où, parfois même, il disparaît, laissant entrevoir un paysage archaïque, entre rêve et réalité, bannissant tout repère, faussant les perspectives, échappant à toute narration.

Dans les peintures de Romain Bernini, le temps semble s'être arrêté et l'irrationnel, le magique prennent possession de la contemporanéité des personnages.

Une tension ne peut qu'émaner de ces différents registres.

Cette représentation de l'Homme vient poser des situations, parler d'un état du monde. Un monde où tout va trop vite et où la seule échappatoire tient dans l'instant où les paupières se ferment, entre le souvenir d'une image fixe et un flou naissant, lorsque le corps cède à l'esprit.

A travers ces associations contradictoires, Romain Bernini évoque également la remise en question des territoires et des identités. Le silence s'installe, nous laissant dans un état contemplatif mais aussi méditatif.

Romain Bernini Exposition Maison des Arts Châtillon
Lire la suite...

Exposition Paris-Moscou, la diagonale du rêve
La Galerie Jean Denis Walter
à partir du 18 janvier 2017

Une exposition de Gérard Uféras consacrée à la danse, entre l'Opéra National de Paris et le Bolchoï de Moscou. Il rend hommage à la famille de la danse. Il le fait avec la même exigence, la même persévérance et la même sensibilité qu'ont ceux qu'il a observés.

Galerie Jean Denis Walter, 56 bd de Latour Maubourg, 75007
Métro : arrêt Latour Maubourg ligne 8/ Voiture : Parking des invalides
Quand? Mercredi 18 janvier, 18h30 - 21h00
Pour toute question : Hélène Demicheli & Jean Denis Walter

Par mail : jeandeniswalter(at)gmail.com

ou demicheli.helene(at)gmail.com -

Par téléphone : 06.60.07.30.63 / 06.45.77.99.00

 
Gérard Uféras
Lire la suite...

Du 3 janvier au 28 février, venez admirer les 19 tableaux du peintre Lionel Sourisseau exposés à la Galerie du caveau de l'Union des Producteurs de Saint-Émilion lieu-dit Haut Gravet..

Informations pratiques :
La galerie est ouverte du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Téléphone : 05.57.24.70.71 voir le site internet
Le vernissage aura lieu mercredi 11 janvier,

En ce début d’année, l’Union de Producteurs de Saint-Emilion a le plaisir et le grand privilège d’accueillir une exposition hors norme sous la houlette de Claude PERUSAT, marchand d’art Collectionneur de Libourne. L’exposition qui compte 19 toiles se tient à la Galerie du Caveau de l’UNION DES PRODUCTEURS jusqu’au 28 février inclus. « Des tableaux inédits réalisés pour cette exposition », note Claude Pérusat.

"Né le 20 octobre 1951 à Saumur, le même jour que Arthur Rimbaud, hasard ou coincidence il écrit de nombreux poèmes qui lui apparaissent comme des songes.
Cet univers poétique, ses connaissances du chamanisme, l'importance de la spiritualité, la place de l'âme dans l'art, l’amènent tout naturellement à la création picturale. Il aurait eu sa place dans le livre de René Huyghe "l'Art et l'âme" édité chez Flammarion en 1968.
On retrouve dans ses oeuvres la marque des grands artistes de notre temps : « une écriture parfaitement reconnaissable et identifiable » comme l’aurait fait remarquer Emmanuel David le marchand découvreur de Bernard Buffet, l'incarnation de la vie d'une époque. Sourisseau  est un artiste qui reçoit en permanence des images et des messages qui nous comblent de bonheur par la richesse de sa palette chromatique.  Ses peintures, colorées et au trait brut, sans artifices, parfois accompagnées de collages, ne sont pas sans rappeler les œuvres de Robert Combas, mais peut-être encore davantage le talentueux et regretté Jean-Michel Basquiat avec lequel il partage  le goût pour l’art haïtien que l’on retrouve en filigrane dans la plupart de ses tableaux. A nous de décripter la complexité et le mystère de la lecture de ses œuvres.

Article paru dans le Journal SUD-OUEST

Lien vers l'article Journal LE RESISTANT

Exposition Lionel Sourisseau à la Galerie du caveau de l
Lire la suite...

A l’occasion de la grande retrospective au MOMA de New York, la jeune galerie d’art Moderne Benjamin Sebban Fine Art présente son premier Solo Show
consacré à l’artiste Francis Picabia.


Exposition du 10 Janvier au 10 Fevrier 2017 à la galerie

Benjamin Sebban Fine Art
4, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris VIII.
Preview Lundi 9 Janvier 2017 de 14h00 a 21h00.

http://www.benjaminsebban.com/

+33 (0) 1 44 94 08 25

contact(at)benjaminsebban.com


L’exposition intitulée «PICABIA PICABIA PICABIA » sera consacrée à la période 1920/1940 .
Elle présentera des oeuvres rares de la période des transparences comme des portraits des années 40, Françoise Rosay, Ingrid Bergman, Yvonne Printemps ou encore un portrait incroyable de Marcel Duchamp en Rrose Sélavy.

Picabia Portrait d

Picabia Portrait d'Yvonne Printemps, 1943
Huile sur panneau 76 x 53 cm

Lire la suite...

UPPER CONCEPT STORE
19 rue des 2 Ponts
75004 PARIS

Tel. +33 1 42 49 29 96
http://www.upperconcept.com/
Email : uppersarl(at)gmail.com
TRANSVERSAL PERSPECTIVE
L’espace Concept Store / Galerie d’Art «UPPER», situé au cœur de Paris, sur l’Ile Saint-Louis, 19, rue des Deux-Ponts, organise pour la première fois une exposition d’art sur l’ensemble de son espace. Se transformant exclusivement en galerie le temps d’une manifestation éphémère du 26 Janvier au 7 Février 2017.
Transversal  Perspective  est  une  invitation  à  découvrir  l’approche  d’un  Duo  de  créatifs  sur  l’analyse  de  l’Art,  en  vue  de  suivre  une  série  d’expositions  ciblés  sur  des  thèmes  précis,  avec  toujours cette même approche.
TRANSVERSAL  PERSPECTIVE a  pour  objet  de  présenter  la  vocation  de  l’espace  Upper  et  l’approche des expositions à venir

Upper  est  depuis  sa  création  pensé  pour  allier  art  mode  et  design  comme  un  tout  uni.  Pour  la  créatrice  du  concept Jacqueline Huang, l’Art s’exprime dans toutes les disciplines et sur tous les supports. Dans l’appréciation d’une œuvre, seul compte la capacité de l’artiste à transmettre ce qu’il avait en tête ou sur le cœur.
Le savant mélange qui s’opère chez Upper est due à la rencontre entre deux personnes ayant une vision semblable de l’Art : Jacqueline Huang et le commissaire d’exposition Max Mogan Gielniewski.

UPPER CONCEPT STORE
Lire la suite...

Visible impermanence by Olivier Esturgie

Opening 11.01.17 > 18.00 h
Show 12.01.17 > 28.01.17

Galerie Nivet-Carzon
2, rue Geoffroy l'Angevin
F-75004 PARIS
+33 954 29 30 10
Mobile + 33 673 87 76 83
http://www.nivet-carzon.com

Une peinture qui parle de peinture.

Une peinture est peut-être une peinture dès que l'on a l'intention qu'elle en soit une. Elle l'est en tout cas (bonne ou médiocre / finie ou pas encore) dès la première intervention sur son support. C'est la raison pour laquelle il est finalement inutile de surjouer son état de peinture et elle n'a plus besoin de se représenter comme telle. Les dernières oeuvres d’Olivier Esturgie en traits horizontaux sont au départ esquissées au ruban de masquage puis reprises au pinceau en d'innombrables retouches, où chaque élimination de détail (susceptible de retenir et de ralentir le regard) est une petite victoire. Un travail de peinture où la couleur et la valeur tout comme le format, sont déterminants. Adapter le mode RVB, rouge vert bleu, des LED microscopiques de nos écrans, a permis une utilisation particulière de la couleur.
Des couleurs bien présentes sur la toile mais Une couleur, plus tout à fait ou pas encore sous nos yeux, comme au-delà du monochrome, puisqu'il faudrait un recul infini, impossible, pour que les RVB s'unissent et se fondent en sa teinte réelle et définitive.

Olivier Esturgie

Olivier Esturgie Galerie Nivet-Carzon 

Lire la suite...

Les années 40 et 50 : L'Optimisme contagieux – Harold Feinstein – du 3 février au 30 avril 2017 – galerie Thierry Bigaignon

Vernissage – jeudi 2 février de 18h à 21h  RSVP nathalie.dran(at)wanadoo.fr
MOIS DE LA PHOTO DU GRAND PARIS, avril 2017 + WEEK-END INTENSE samedi 29 et dimanche 30 avril 2017
Harold Feinstein, la renaissance d'un prodige de la photographie !

La Galerie Thierry Bigaignon présente, pour la première fois en Europe, une rétrospective exceptionnelle de l'oeuvre du photographe américain Harold Feinstein, né à New York en 1931 et décédé en juin 2015.

Digne représentant de la "New York School of Photography", Harold Feinstein étend son oeuvre sur près de six décennies, période pendant laquelle il va s'évertuer à faire le portrait intime d'une Amérique exubérante et pleine de vitalité.
La première partie de la rétrospective se consacrera aux jeunes années du photographe, les années 40 et 50, offrant une sélection de photographies en noir et blanc, à la fois riches, diverses et bouleversantes d'humanisme.
Sur Paris – Alain Cornu – du 9 novembre au 24 décembre

Galerie Thierry Bigaignon

Hôtel de Retz, 9 rue Charlot, Paris III

http://www.thierrybigaignon.com/

Coney Island Teenagers, 1949 © Harold Feinstein Courtesy Galerie Thierry Bigaignon 

Coney Island Teenagers, 1949 © Harold Feinstein
Courtesy Galerie Thierry Bigaignon

Lire la suite...

Jean-Pierre Schosteck, Maire de Châtillon
Thierry Braconnier, Adjoint au Maire délégué à la Culture et à la Vie associative
Caroline Quaghebeur, Directrice de la Maison des Arts
sont heureux de vous inviter à visiter l'exposition du photographe Emmanuel Infanti :

Multiples de un : un concept photographique astucieux, positif et ludique.

Ouvert au public du 7 au 17 décembre 2016
Maison des Arts
11 rue de Bagneux - 92320 Châtillon
Tél. 01 40 84 97 11
http://maisondesarts-chatillon.fr/
Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 14h à 18h
Entrée libre.

« Avant tout simple et accessible, cette exposition s'est montée avec l'envie de distraire et d'amuser l'œil du spectateur.

Ce concept est né au début de mon parcours photographique, à l'époque où le travail de portraitiste m'était totalement étranger. J'ai cherché un moyen de créer une passerelle technique me permettant de me rapprocher des gens, de leur univers, de leur expressivité ». E.Infanti

Emmanuel Infanti Photographe
Lire la suite...

 

GALERIE NATALIE SEROUSSI
http://www.natalieseroussi.com/
34 rue de Seine, 75006 Paris
T : +33 (0)1 46 34 05 84
galerie(at)natalieseroussi.com

La femme visible exposition 24 nov. – 14 janv. 2017
La galerie natalie seroussi présente « La femme visible », exposition sur l’identité féminine des années 1930 jusqu’aux années 1970, période charnière quant à la reconnaissance des femmes dans le milieu artistique.

Confrontant regard masculin et féminin à travers les époques et les postures - de muse à artiste - «la femme visible» offre un foisonnement de points de vue permettant de rendre compte de sa représentation.

Tour à tour égérie chez Man Ray et Dali, objet de fantasme chez Hans Bellmer, provocatrice chez Picabia, figure politique chez Martha Rosler ou encore corps cyborg chez Kiki Kogelnik, la femme apparaît comme la pièce maitresse des changements culturels et sociaux.

Clovis Trouille Franciscaine de Sainte Marie des Anges, 1945  huile sur toile 61 × 46,5 cm  Courtesy Galerie Natalie SEROUSSI

Clovis Trouille
Franciscaine de Sainte Marie des Anges, 1945
huile sur toile 61 × 46,5 cm
Courtesy Galerie Natalie SEROUSSI

Lire la suite...

Galerie Seine 51
51, rue de seine, 75006 Paris
Telephone: +33 (0)1 43 26 91 10
contact(at)seine51.com
www.seine51.com

Du mardi au samedi
11-13h / 14h30-19h30
From tuesday to saturday
11 am-1 pm / 2.30-7.30 pm


Nous avons le plaisir de vous informer que la galerie Seine 51 est désormais animée par une nouvelle équipe. Chaque mois, nous vous proposerons, de découvrir en exclusivité une nouvelle thématique à travers un nouvel accrochage. Sachant que vous faites partie des clients privilégiés de la galerie, nous serons très honorés de vous rencontrer et de vous présenter nos nouvelles œuvres.

ANDRÉ CARRARA Palerme, 1998 Dim. 80 x 60 cm Edition 1/10

ANDRÉ CARRARA
Palerme, 1998 Dim. 80 x 60 cm Edition 1/10

Lire la suite...

L'Ambassade de la République Bolivarienne du Venezuela
11 rue Copernic
75116 PARIS
vous invite à visiter l'exposition de l'artiste Alvaro Mejias "L'immortalité du crabe"
à partir du 28 novembre 2016
horaires: de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

Alvaro, les rétines imprégnées de la plaine, recherche toujours l’El dorado des latinos : le cri douloureux de son pinceau transperce la toile, le couteau déchire un morceau de pagne, maintenant devenu photo… la vie et le futur vivront dans le bois du visage qui affronte le destin.
La peinture d’Alvaro c’est le transfert, c’est l’issue d’une clairiere , c’est le jour qui décline dans la plaine, c'est le début sauvage non encore conquis, c'est encore le reflet du présent, c'est le ventre fécond d'une mère, c'est la symphonie du mauve qui se colle au ciel après que celui-ci entre en léthargie, c'est l'annonce dans les yeux d'une femme amoureuse et c'est le midi dans le chant d'un canari.

Omar Loyola Maldonado

Alvaro Mejias Exposition Ambassade de la République Bolivarienne du Venezuela
Lire la suite...

HONORÉ-MARIUS BÉRARD (1896-1967)
Pionnier de la non figuration
Œuvres de 1910 à 1948
25 octobre - 18 novembre

Espace Emmanuel Eyraud
27 rue Saint-Dominique 75007 Paris
Ouvert du lundi au vendredi de 15h à 19h et sur rendez-vous
Tél. + 33 (0)1 45 54 97 51
info(at)eyraud.paris
www.eyraud.paris

Après une exposition consacrée à une pièce majeure de l’American Aesthetic Movement au mois de septembre, nous sommes heureux d’organiser la première rétrospective de l’œuvre d’Honoré-Marius Bérard depuis sa disparition en 1967. Cet événement se déroulera du 25 octobre au 18 novembre
à l’Espace Emmanuel Eyraud du 27 rue Saint-Dominique à Paris 7ème.
Cet artiste, bien que connu des seuls initiés jusqu’à aujourd’hui, figure parmi les pionniers de l’art abstrait en France. Il est l’un des membres les plus éminents du mouvement musicaliste mais aussi, et surtout, père fondateur du mouvement de la non figuration. De nombreux artistes français abstraits de l’après-guerre, parmi les plus fameux, seront fortement influencés par ses théories picturales et par ses travaux des années 1920 et 1930.

HONORÉ-MARIUS BÉRARD Symphonie liturgique 1939 Huile sur toile Signée et datée en bas à droite 195 x 114 cm Exposition : Honoré Marius Bérard, Musée d’Art Moderne,  Céret, 1962, numéro 23.

HONORÉ-MARIUS BÉRARD
Symphonie liturgique 1939 Huile sur toile
Signée et datée en bas à droite 195 x 114 cm
Exposition : Honoré Marius Bérard, Musée d’Art Moderne,
Céret, 1962, numéro 23.

Lire la suite...

 

A VOUS DE VOIR
« Seul le regard est sans armure »

HAPPY MERCREDY – Michel Soyer
16 novembre 2016, Pavillon Ledoyen, Champs Elysées 19h

Il s'agit d'une soirée exceptionnelle, exposition onirique imaginée autour des peintures de Tristan Marechal, dont le fil d’Ariane est « La Jouvencelle ».
Affiche de l’exposition, cette toile est aussi la couverture de son roman : « Sous le manteau de la nuit ».

…Lien idéal, qui établit comme une sorte de - va et vient - permanent entre peinture et écriture, point de départ du concours de poésie « PixPoetry ».

Le gagnant sera convié au vernissage de l’exposition durant lequel l’artiste aura le plaisir de lui dédicacer son roman.

Pour en savoir plus sur l'artiste :
http://www.tristan-marechal.cmonsite.fr/

tristan marechal
Lire la suite...

HERVÉ FISCHER
21 au 29 octobre 2016
vernissage le 20 octobre 2016
market art alchimie postmoderne

LA GALERIE PARISIENNE
26, rue de Seine 75006 Paris
téléphone
+33(0)6.03.36.09.06

https://lagalerieparisienne.com/
lagalerieparisienne(at)gmail.com

En plein cœur du calendrier de la Fiac, du 21 au 29 octobre 2016 et précé-dant une exposition de son travail au Centre Georges Pompidou prévue en 2017, Hervé Fischer, qui se présente souvent lui-même comme un peintre « primitif » du monde numérique, investit la Galerie Parisienne le temps d'une performance et d'une exposition qui poursuivent et actualisent une série d'œuvres commencée dans les années 70 : « Market art, alchimie postmoderne — changer l'art en argent et vice versa ».
Voici en quelques mots le scénario de l'éphémère transmutation de cette « économie imaginaire » : « L'artiste-alchimiste revêt sa blouse blanche et rappelle aux participants l'importance des rituels et des invocations. (...) Avec des craies de pigments à l'huile, l'alchimiste trace successivement chacun des mots prononcés sur une toile vierge. Au fur et à mesure de leur transcription, la toile s'emplit d'écritures bigarrées jusqu'à saturation. La transmutation s'opère donc collectivement, dans la chaleur des échanges. La performance est terminée lorsque la toile est recouverte par le mélange des pigments huilés évoquant un instantané de la société. Comme un précipité sociologique, la peinture se transforme alors en art, que l'alchimiste signera rituellement de sa main pour garantir sa valeur financière. »

Tandis qu'au premier étage de la galerie est présentée la série de tableaux consacrés à l'économie. Sur chaque toile de la Banque Fischer est peint un montant, qui varie mais qui restera la valeur d'origine de chacune pour toute transaction à venir.

Herve Fischer
Lire la suite...

Exposition Joseph Nechvatal
3 septembre - 22 octobre 2016

GALERIE RICHARD
74 rue de Turenne  75003 Paris  
T: 33 (0)1 43 25 27 22
e-mail: paris(at)galerierichard.com

L'exposition Destroyer of Naivetés: COMPUTER VIRUS 1.0 reprend la thématique des attaques virales que Nechvatal a développé au début des années 90 et qui apparaissent particulièrement pertinentes aujourd'hui en termes de maladies virales qui se succédent, de terrorisme global rampant et de piratage informatique politique. Lors de son interview avec Thyrza Goodeve dans l'édition de janvier 2016 du Brooklyn Rail, Nechvatal raconte que le but intitial du Computer Virus Project était de produire physiquement des peintures numériques en utilisant des algorythmes qui inséraient un modèle viral dans le cyberespace. Ce code considéré come un outil de simulation lui permit d'introduire virtuellement des organismes artificiels dans une reproduction numérique d'une oeuvre plus ancienne (l'hôte) et de les laisser transformer et détruire ces images de la façon la plus belle qui soit. Durant le lancement de ces "attaques" en 1993 l'artiste fixe un moment et extrait cette image qui est peinte à l'aérosol par un robot, ce qui est une manière de ramener le virtuel dans le réel. Les connotations négatives du virus du Sida comme facteur de maladies sont reflétées dans le principe de dégradation que subit l'image hôte. Pour autant le virus est aussi à la base d'un processus créatif qui produit dans le temps de la splendeur et de la nouveauté en termes d'histoire de la peinture.

Joseph Nechvatal viral attaque la CaRne, 1993 190 x 275 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot

Joseph Nechvatal viral attaque la CaRne, 1993
190 x 275 cm, peinture acrylique sur toile assistée par robot

Lire la suite...

PRUNE NOURRY - SOLO SHOW

VERNISSAGE EN PRÉSENCE DE L'ARTISTE
LE SAMEDI 15 OCTOBRE 2016  – 18H A 21H
SPECIAL PREVIEW WITH THE ARTIST BY INVITATION
ON SATURDAY OCTOBER 15TH, 2016 - 6 TO 9 PM

GALERIE MAGDA DANYSZ
78 RUE AMELOT PARIS 11
M° SAINT SEBASTIEN FROISSART

 Après de 4 mois de travaux, la Galerie Magda Danysz offre son espace repensé de 500 m² qui s'étend sur trois niveaux, à Prune Nourry pour un solo show. Artiste consacrée en France comme à l'étranger ces dernières années, Prune Nourry, à seulement 31 ans, incarne la relève de la scène artistique française.
 L'exposition Imbalance de Prune Nourry investit les trois nouveaux niveaux de la galerie avec des installations immersives inédites, des œuvres murales ainsi que des sculptures en bronze et en cire.
Imbalance, découle des nombreux séjours de l'artiste en Chine, inspirée par ce pays tout en contrastes et faisant suite à la série Terracotta Daughters qui a largement marqué les esprits. Artiste engagée et passionnée, elle a fait faire le tour du monde à son armée de Terracotta Daughters, allant de Shanghai à Mexico, en passant par Paris, Zurich et New-York avant de revenir en Chine où elles sont désormais enfouies dans un lieu tenu secret jusqu'en 2030.

Prune Nourry Imbalance Courtesy Galerie Magda Danysz

Prune Nourry Imbalance Courtesy Galerie Magda Danysz

Lire la suite...

VERNISSAGE le jeudi 27 octobre à 19h
L’exposition se déroulera du 27 OCT au 10 NOV 2016
du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage le jeudi 27 octobre à 19h

Melkart Gallery
3, rue Blondel
75003 Paris
www.melkartgallery.com

melkartgallery(at)gmail.com

du mardi au samedi de 14h à 19h
+33 1 40 09 07 42

Les photographies de Francesca Di Bonito possèdent un pouvoir de séduction évident. Elles ont cette capacité de happer le regard au premier abord, que l’on pourrait expliquer par la surprise, cette faculté de montrer une image jamais encore vue, d’une beauté ou d’une laideur inédites. Sous-tendues par un discours très fort qui appartient au champ de la politique, de la sociologie ou bien à celui de la fantasmagorie, les photographies de Francesca Di Bonito portent un champ narratif invisible qui n’est certainement pas indifférent à l’attrait exercé. Mais il y a quelque chose en plus de tout ceci, quelque chose qui n’a rien à voir avec la qualité technique, avec la surprise et l’originalité, ou avec la trame narrative et idéologique. Une chose qui doit retenir notre attention, parce qu’elle est au centre des enjeux de la photographie, et des métamorphoses que les technologies contemporaines, numériques notamment, lui ont imprimées.

Melkart Gallery présente Francesca Di Bonito
Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice