L’effet aquatique

Critique cinéma: Rembobimage

L’EFFET AQUATIQUE
OU
LA  REMANENCE DE L’EFFET PRIMITIF

Par  Fabrice Venturini

Présenté lors de la Quinzaine des réalisateurs  à Cannes en 2016, « L’effet aquatique » s’inscrit dans la lignée esthétique d’une forme rémanente du cinéma primitif ; et épouse les contours d’un Jacques Tati qui égarerait Hulot à la piscine Maurice Thorez de Montreuil…
Ici, apparition impromptue plein cadre et contingence sociale se côtoient avec autant d’humour que de gravité. Samir, grutier à Montreuil, tombe ainsi amoureux de la belle Agathe, maître-nageuse qu’il poursuivra jusque dans ses déplacements à l’étranger. Le fil conducteur de tout cela : l’horizontalité bleutée de l’eau de piscine, comme un effet…cinémascope.
Au milieu, les regards, les non-dits, les silences «  liquides » opèrent avec mesure ; et la réminiscence de figures du burlesque aussi. Il faut voir «  L’effet aquatique » pour ces composantes. «  L’objectif [explique Sòlveig Anspach] était de faire convoler le burlesque et la comédie romantique, en harmonisant ces deux « sources » d’inspiration souvent contradictoires, et parfois dissonantes.

 
l

L'Effet aquatique est un film franco-islandais réalisé par Sólveig Anspach, qui sortira en 2016. Wikipédia

Date de sortie initiale : 2016

Réalisatrice : Sólveig Anspach

Acteurs : Florence Loiret Caille et Samir Guesmi

Scénario : Sólveig Anspach, Jean-Luc Gaget

Producteurs : Jean-Luc Gaget, Patrick Sobelman, Skuli Fr. Malmqusit

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE