Monique Hoilly-Andurand

Talents Art Contemporain
 

 

 

Un art fait de sensibilité, un merveilleux travail sur la matière, la lumière, les textures et les couleurs dont la profondeur des variations chromatiques nous font voyager vers l'intérieur de nous-mêmes et favorisent notre évasion vers la quintessence de la pensée matérialisée dans les toiles de l'artiste.

Patrick Reynolds

Monique Hoilly-Andurand

SES OEUVRES

OEUVRES RECENTES 2016

andurand 2016-1
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-1
andurand 2016 2
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur papier 30 x 40 cm ref 2016-2
andurand 2016 4
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-4
andurand 2016 5
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-5
Andurand 2016 6
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur papier 60 x 80 cm ref 2016-6
Andurand 2016 7
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-7
andurand 2016 10
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-10
andurand 2016 14 2
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 100 cm ref 2016-14
andurand 2016 15
 Monique Hoilly-Andurand technique mixte sur toile 80 x 80 cm ref 2016-15
andurand 2016 17
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-17
andurand 2016 18
 Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 100 cm ref 2016-18
andurand 2016 19
Monique Hoilly-Andurand Acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2016-19

OEUVRES 2014-2015

  
Image

 Monique Hoilly-Andurand Exposition jusqu'au 17 janvier 2014 à la BNP 10 allées de Tourny à Bordeaux

Vendue Collection privée Bordeaux

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 60 x 80 cm ref 2012-02

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2012-06

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 50 x 65 cm ref 2012-01

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 80 x 80 cm ref 2012-07

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 80 x 100 cm ref 2012-09

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand aquarelle 26 x 32 cm ref 2012-03

 
Image

 Monique Hoilly-Andurand acrylique sur toile 65 x 50 cm ref 2012-05

SERIE MATIERE

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°2 Technique mixte sur toile 80 x 70 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°3 Technique mixte sur toile 61 x 50 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°6 Acrylique sur toile dim. 100 x 80cm

Collection privée Bordeaux

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°7 Technique mixte dim. 65 x 50 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°8 acrylique sur papier marouflé sur toile dim. 100 x 80 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°9 technique mixte sur toile dim. 100 x 100 cm

Collection privée Bordeaux

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE MATIERE N°10 technique mixte sur toile dim. 100 x 100 cm

 SERIE ESPACE ONIRIQUE

Ce travail récent est l’aboutissement d’une expression libre, ludique, joyeuse, onirique, sans contrainte. Je crée un monde où règnent l’innocence, le puéril, le merveilleux.

Voyage dans le pays fantastique du rêve et de l’imaginaire. Ce cheminement pictural et sensible me permet l’évasion dans un ailleurs heureux et libre.

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°1 dimensions 50 x 50 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°2 dimensions 50 x 50 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°3 dim 100 x100 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°4 dim. 60 x 80 cm

 
Image

 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°5 Dim. 80 x 60 cm

 
Image

MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°6 dim. 80 x 60 cm

 
Image
 MONIQUE HOILLY-ANDURAND SERIE ESPACE ONIRIQUE N°7 dim. 80 x 100 cm

Présentation

La peinture et le dessin sont des arts qui m’ont toujours fascinée.  J’ai commencé très tôt à m’y exercer mais plus assidument, sinon intensément (stages), depuis les années 80. J’ai perfectionné ma technique  au contact de peintres confirmés ( Ousseynou Sarr, J M  Scotti, Pierrick Le Sault, Pierre Desvaux…) chez lesquels j’ai suivi des stages collectifs et profité des Expériences de chaque participant amateur ou professionnel. Aquarelle, acrylique, collages, pigments… sont autant de techniques que j’ai voulu approcher pour diversifier le champ de mes explorations artistiques. 

L’enseignement des cours Beaux Arts de Bordeaux m’ a permis d’être confrontée à l’exigence des enseignants et de découvrir de nouveaux modes artistiques : photos, installation, vidéo, création assistée par l’ordinateur… qui m’étaient étrangers et qui, même si aujourd’hui je reste fidèle à l’abstraction, ont pu nourrir mes perspectives de création.

Contacter l'artiste en direct

Monique HOILLY-ANDURAND 21, rue Frantz Malvezin  33200 BORDEAUX 
 Portable : 06 15 08 68 64  e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Biographie

Monique HOILLY-ANDURAND

FORMATION :

Beaux Arts de Bordeaux et travail en atelier chez différents peintres dont : Ousseynou Sarr, J M  Scotti, Pierrick Le Sault, Pierre Desvaux…

EXPOSITIONS
1998 Château Montgaillard Cestas  
2000 Galerie Ousseynou Sarr Bordeaux
2002 Espace AG2R Bordeaux
2004 Salon d’Albi 2005 Eglise Saint Rémy Bordeaux
2006 Siège BNP- Paribas Bordeaux (acquisition de 3 grands formats en  exposition dans les salons de la banque) 
2008 Espace Z Peugeot av de la Grande Armée Paris
2009 Sélectionnée par le Comité Le Musée Privé pour "Le Musée des Artistes"

2010 Exposition de Groupe

Image
MONIQUE ANDURAND, VERONIQUE STIERS MARTINE VOISIN BLANC                  
Chais de RYST ET DUPEYRON (négociant en vin et Armagnac) 12 cours du Médoc 33000 Bordeaux

2011 EXPOSITION Chapelle du Couvent au centre d’Ars
ILE DE RE - ARS EN RE 25 juillet  au 7 août 2011

Novembre 2011 Exposition avec l'atelier Aquitaine dans l'Eglise Saint-Remy à Bordeaux

2012 EXPOSITION Chapelle du Couvent au centre d’Ars
ILE DE RE - ARS EN RE 30 avril  au 8 mai 2012

2015 Exposition Château Feret-Lambert - Grésillac 33

Image

Texte par Jean-Paul Gavard Perret

LES PORTES DE MONIQUE HOILLY-ANDURAND

Monique Hoilly-Andurand peint par gestes vifs pour dévider l'écheveau du temps mais afin d’en retenir des instants. Elle peint l’éclat face à tout ce qui enferme.  Son corps n'est pas séparé de ses toiles : il est dedans et les œuvres en contiennent jusqu’au parfum. Tout est là: le trop brûlant, le presque impossible.  Quelque chose de violent que l’artiste fait remonter et à laquelle elle donne « corps ». L'émotion qui parfois soude les lèvres se libère. Les formes deviennent les brouhahas du silence, des arpents de lumières colorées, des effusions intérieures. Surgit l’étreinte de l’espace et du temps. 

La peinture devient un acte absolu et qui brûle. Reste la nudité lumineuse du rythme des toiles. Elles ne saisissent que la sensation, elles retirent les écorces des apparences. La vie se dresse dans ce que la peinture tord ou caresse. La peinture devient l'art de donner de l’espace à la réciprocité pour qu’elle soit plus intense. La créatrice fomente des volumes afin que  l' espace soit plus fort que le temps. C’est un parcours initiatique. Le mental et le corps sont dans la même amplification. Les yeux sont fermés pour la fusion et ouverts pour la complicité.

Chaque toile œuvres s’offrent avec une évidence sensorielles, elles montrent ce que les mots ne pourront jamais dire. Il y a là tout le contrôle et tout l’excès de Monique Hoilly-Andurand. Une telle recherche possède quelque chose d'âminalité. On se sent bien. Bien et secoué. On se sent traversé.  Il y a la force du désir. Et probablement en regardant le ciel depuis son atelier l’artiste le parsème de bleu de Prusse et de rouge de feu. Les peintures permettent de franchir la frontière du réel, de changer de corps, de lieu, de temps. Voici ce qui touche à notre plaisir, à notre jouissance et, en conséquence, à nos possibilités d’angoisse puisque nos certitudes se voient interpellées. Les peintures ne donnent pas simplement à voir, elles retiennent, contiennent. L’expérience est autant existentielle qu’esthétique. Et il faut sans doute voir de telles œuvres dans une salle privée de lumière.  Elles seules doivent être éclairées afin d'en éprouver la puissance.

Posées les unes à côté des autres elles forment un mouvement d’ensemble. Surgit un effet étrange :  danse immobile, appel muet vers l’espoir d’un seuil à franchir. Ne demeurent qu’un vertige et un appel. A notre “ aveuglement ”  répond  l’attente exaspérée par un dispositif pictural qui exclut toute position de voyeurisme. Monique Hoilly-Andurand  invite à franchir le seuil d’un lieu qui n’est plus à l’extérieur mais dedans. Plus que l’étrangeté explosive  apparaît une intériorité. Elle  permet à  l’inconscient qui habituellement ne connaît pas la traversée des frontières d’être mis en connexion avec ce qui le dérange. Le décor chavire. Il n’existe plus de place au « cliché ». Se touche une clameur intérieure, muette et mutante. La créatrice ne duplique pas du semblable, du même. Sa peinture renvoie à un autre écho.  Un monde de structures est atteint. Il nous désaxe de notre assise, de notre sécurité. C’est un pas au-delà autant qu’en deçà. Nous sommes au sein de cerclages. Franchir la frontière revient donc à accepter de passer la limite de notre ignorance, d’accepter le saut vers ce qui échappe - mais qui est là.

Un paysage “ neuf ” se développe, se convulse dans un espace silencieux où les pulsions  règlent les comptes du sujet envers son désir et celui de l’autre.  Ce travail conduit donc bien vers les défilés de l’inconscient mais il ne  lui donne plus de quoi  “ se défiler ” devant le péril de la traversée. Par chaque  peinture-frontière Monique Hoilly-Andurand fait reculer l’enlisement.  Le seuil ne sera donc pas un leurre mais une jouissance qui fait sourdre des gerbes divergentes de sens. Les formes et les couleurs grouillent comme en formation, en expectative. Elles restent éloignées de tout fantasme puisqu’il n’est pas à l’image. Mais il fait mieux : il est devenu langage. Ce langage est le plus souvent une matière jouissante et l’apparition d’une terre promise.   Monique Hoilly-Andurand en effet déchiffre le monde en empêchant l’espace - sur lequel nos corps s’appuient - de s’écrouler, de s’abîmer.   A ce titre et paradoxalement cette peinture provoque un retournement car elle n’est pas pur miroir mais effraction. Ce qui est le contraire d’une évasion : à savoir une invasion, un envahissement. 

Jean-Paul Gavard-Perret
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice