Le Musée Privé Lionel Sourisseau

Lionel Sourisseau
 

Lionel Sourisseau "Le Peintre-Poète"

"Né le 20 octobre 1951 à Saumur, le même jour que Arthur Rimbaud, hasard ou coincidence il écrit de nombreux poèmes qui lui apparaissent comme des songes.

Cet univers poétique, ses connaissances du chamanisme, l'importance de la spiritualité, la place de l'âme dans l'art, l’amènent tout naturellement à la création picturale. Il aurait eu sa place dans le livre de René Huyghe "l'Art et l'âme" édité chez Flammarion en 1968.

On retrouve dans ses oeuvres la marque des grands artistes de notre temps : une écriture parfaitement reconnaissable et identifiable, l'incarnation de la vie d'une époque, la complexité et le mystère de la lecture de ses oeuvres, un artiste qui reçoit en permanence des images et des messages, à nous de les décripter.

Patrick Reynolds 

Lionel Sourisseau Photo Patrick Reynolds
 
Image

 A gauche 2 toiles de Lionel Sourisseau - à droite 1 toile de John Levee des années 50

 Image
Autodidacte, il peint depuis les années 70 et a travaillé au départ d'une manière académique à l'huile. Depuis les années 2000 un décloisonnement c'est produit dans ses travaux tant aux niveaux des techniques, de la matière
et de la composition.

« Le but c'est de peindre comme on jouerait d'un instrument de musique, faire de l'improvisation , jouer avec la matière, laisser venir les choses, détecter les formes à travers les couleurs ».

« Faire un art spontané , sans artifice , brut ou se retrouvent l'abstrait et le figuratif hors du champs culturel,
des sentiers battus , c'est une posture qui demande du temps pour être atteint.
Laisser venir ma part cachée qui ne m’appartient pas, ouvrir le champs ( chant)
Poétique à la conscience cosmique (je est un autre) ».
Lionel Sourisseau dit encore :
« L’art a un coté chamanique, l’art est le médecin de l’âme en lui apportant du baume et du bonheur. L’artiste
comme le poète doit rebondir en permanence, il faut avoir un œil éclairé et chaque tableau ouvre une fenêtre sur un univers différent ».

Lionel Sourisseau

SES OEUVRES

Acryliques sur toiles

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Transpoétique" dim. 89 x 116 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile 89 x 116 cm de 2010 signée en bas à droite "Femme à la moto" Collection Privée Région bordelaise

 Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile 81 x 100 cm de 2012 signée en bas à droite ref 1138
contresignée au dos et intitulée "Elephant man version III" et datée 2012 - Collection Privée Région Bordelaise

 Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile 81 x 100 cm de 2012 signée en bas à droite ref 1142
contresignée au dos et intitulée "Femmes animaux, par les chemins. C'est un parc où vont les bêtes".

 Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile 81 x 100 cm de 2012 signée en bas à droite ref 1140
contresignée au dos et intitulée "Si tu es la bouche de l'eau" et datée 2012

 
Image

 Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 100 x 100 cm signée en bas à droite
contresignée au dos intitulée "La famille et les paysages du cartographe" et datée 2010

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 100 x 100 cm signée en bas à droite
contresignée au dos intitulée "Les lanceurs de feu - Vision chamanique" et datée 2010

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 89 x 116 cm signée en bas à droite
contresignée au dos intitulée "ELEPHAN MAN" et datée 2010 - Collection Privée Paris

 
Image

Acrylique sur toile de Lionel Sourisseau signée en bas à droite dimensions 89 x 116 cm
contresignée au dos intitulée "Littoral Souvenir" et datée 2008 - collection privée Région Bordelaise

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 81 x 100 cm signée en bas à gauche
contresignée au dos et datée 2010 intitulée "Le TÔTEM de l'âme"
 

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 63 x 60 cm signée en bas à droite
contresignée au dos et intitulée "Refleurit ton souvenir en séquences hachées"

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 116 x 89 cm signée en bas à droite contresignée au dos et datée 2010 intitulée au dos "Il faut faire des pieds et des mains pour aller vers soi-même" - Collection privée Montauban

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 116 x 89 cm signée en bas à gauche contresignée au dos et datée 2010 intitulée au dos " Les amours de ZARATHOUSTRA" - Collection privée Montauban

 
Image

Lionel Sourisseau Acrylique sur toile dimensions 89 x 116 cm signée en bas à droite contresignée au dos et datée 2010 intitulée au dos "Pour une farandole BAROCK" - Collection privée Montauban

 
Image

Lionel Sourisseau acrylique et collage sur toile dimensions 81 x 100 cm signée en bas à droite contresignée au dos et datée 2010 intitulée au dos "WOMAN ETERNITY" - collection privée Région Bordelaise

Présentation

« Lionel Sourisseau est un artiste du XXIème siècle car il allie la puissance poétique de la pensée à la force libératrice de l’humour en créant une œuvre picturale qui frappe par sa personnalité dans la conception et l’exécution, la sincérité de l’émotion, la hauteur du ton et de la couleur, la sensibilité, le rêve et la dimension poétique et humaine qui donnent à cette œuvre toute son originalité et sa qualité.

Son œuvre se caractérise par une pureté artistique non dénuée de culture bien au contraire, l’artiste est très féru de chamanisme, il a un lien à la vie direct, intuitif, profond comme si à travers ses vies antérieures il avait acquis cette sagesse millénaire qui permet de savoir apprécier, un animal, une plante, un songe, un mot qui guérit, un moment de vie, à sa juste valeur hors du temps.

Les œuvres de Lionel Sourisseau sont individuelles, sauvages et étrangères à toute influence école ou modèle, elles sortent violemment du subconscient médiumnique de l’artiste, nécessité vitale, la seule influence qu’il subisse est celle impérieuse de sa voie intérieure et des images qui surgissent de son inconscient vibratoire.
En ce sens on a pu l’apparenter au mouvement de l’Art Brut de Jean Dubuffet, mais la dimension poétique de l’œuvre fait de lui un des premiers peintre-poètes de notre siècle.» 

Patrick Reynolds

Expert nommé par l'artiste

Galeries vous souhaitez devenir dépositaire de Lionel Sourisseau, comment faire?

Lionel Sourisseau est représenté par son agent exclusif pour le monde et expert Patrick Reynolds Galerie Le Musée Privé, pour faire partie du réseau de distribution sélective de l'artiste, il suffit de nous contacter en nous adressant un e-mail ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 09 75 80 13 23  et 06 08 06 46 45) avec les coordonnées de votre galerie afin que nous puissions prendre contact avec vous. Lorsque votre Galerie sera sélectionnée elle figurera dans l'espace LE MUSEE PRIVE LIONEL SOURISSEAU et vous bénéficierz de notre part d'une aide logistique afin de développer la promotion de cet artiste. 

 LES GALERIES QUI REPRESENTENT L'ARTISTE

 CORTADE ART

 
Image
 
Image

 Présentation des oeuvres de SOURISSEAU sur le site de CORTADE ART

Galerie Cortade Art MontaubanCortade Art
15 Place Nationale
82000 Montauban - France
Mobile : 06 61 51 02 25
Fixe : 05 63 91 44 92
Jean-Claude CORTADE
Antoine BENONI
Bruno LOUBRADOU
Carole BENONI
email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
site : http://www.cortade-art.com/

Artistes Représentés : Aïzpiri, Karel Appel, Anita G., Augusta, Bara, Bardin, Botero, Bernard Buffet, Bouteiller, Calvet, Chichorro, Chomis, Combas, Corneille, Cottavoz, Chomis, Devaux, Dubuc, Jean Dufy, Raoul Dufy, Empi, Fenouil, Gen Paul, Marc Ferrero, Jansem, Maria Lluis, Mendjisky, Miramon, Olry, Richeux, Sourisseau, Tallec, Tardivo, Tobiasse, Triglia, Troy, Vallé, Kees Van Dongen, Geer Van Velde, Venard, Vié, Victor Hasch, Zeillim.

 
Jean-Claude Cortade et Antoine Benoni sur leur stand du Salon des Antiquaires avenue de La Grande Armée Paris 16ème
Image
Ci-dessous Antoine Bénoni Lionel Sourisseau et Jean-Claude Cortade devant un tableau de Karel Appel et de Lionel   Sourisseau
Image

 CLAUDE PERUSAT

CLAUDE PERUSAT, au 14 RUE GAMBETTA à Libourne (33500) est avant tout un collectionneur amoureux de l'art avant d'être un marchand. Homme de culture, il sait détecter les talents de demain, et a tout de suite perçu chez Lionel Sourisseau cette puissance créatrice, cette écriture forte et reconnaissable qui est la marque des grands artistes comme Picasso, Matisse, Braque, Chagall et Bernard Buffet.

Contacter Claude Pérusat : 06 26 95 45 17 - email : claude.perusat(at)aliceadsl.fr

Claude Pérusat devant une oeuvre de Sourisseau photo Patrick Reynolds
Claude PERUSAT devant une oeuvre de Sourisseau - Photo P. Reynolds
En janvier 2011 Lionel Sourisseau vient d'entrer dans les collections du célèbre et prestigieux Château Angélus lieu d'excellence et de culture sous la direction de Hubert de Boüard de Laforest et Jean-Bernard Grenié.
En janvier 2011 Lionel Sourisseau vient d
Sur la Photo ci-dessous de gauche à droite Jean-Bernard Grenié Claude Pérusat et Hubert de Boüard de Laforest - photo de Jean-Bernard Nadeau - Courtesy Château Angélus. Au mur tableau de Lionel Sourisseau et devant 2 tableaux de Michel Bardin (qui exposera quelques unes de ses œuvres au Château Angélus durant la semaine de présentation des vins primeurs du 4 au 8 avril 2011)
 Image
 

LE MUSEE PRIVE

 
Image

LE MUSEE PRIVE
6 Allée du Cadran Solaire
92320 CHATILLON
tel. 09 75 80 13 23
Port. 06 08 06 46 45
http://www.le-musee-prive.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Biographie 

Expositions
1983 Salon des indépendants ( Grand Palais) Paris

1984 Septembre salon (Art contemporain) Avenue Taine Paris
           Salon Art Nouveau avenue Montaigne.

1989 Salon des indépendants (Grand Palais) Paris

2000 Changement de sa démarche picturale et artistique

2002 Décembre Galerie Artitude Paris (Exposition Diversité de l' art contemporain)

2004/ 2005 Exposition à la galerie l'Oeil Fauve à Pau (en compagnie des oeuvres de R. COMBAS)

2005 Festival d'Art Brut à Saint-Sever (Aveyron) ( début juillet fin Aout)

2005 Exposition en permanence à la Galerie LE MUSEE PRIVE qui a découvert l’artiste
        139 rue Cardinet 75017 Paris Métro Malesherbes

        Présent depuis 2005 sur le site de la Galerie Saatchi Londres

2006 Référencement de l’artiste dans l’Officiel des Galeries et des Musées.

2009 En permanence dans les collections Le Musée Privé

2009 Festival international Art Singulier Contemporain Grand Baz’art à Bézu
http://www.gbaab.fr/artistes.html

Bézu St Eloi (Eure)
Situé à 70km de Paris Notre Dame et seulement 7km de la Région Parisienne sur l’axe Paris-Rouen

Liste des Artistes :

Yvon Taillandier (Invité d’honneur et Président du Jury)
et, dans l’ordre d’apparition :
Jerzy Ruszczynski, Hideaki Shimada, Jesse Reno, Anaka,
Jean Jacques Royo, Jean Christophe Philippi, Jorge Porras,
Chamoro, Richard Halimi, Alberto Cuadros, Michel Smolec,
Laure Ketfa, Jean Claude Delannoy (JC4004), Melain N’Zindou,
Anne Grenier, Toto Pissaco, Roland Bideau, Claudine Loquen,
Giovanni Scarciello, Denise Willem, Nicolas Malaize, Lionel Sourisseau,
George Jagiello

2010 AFFORDABLE ART FAIR  Prix Coup de coeur du Collectionneur Nicolas Laugero Lasserre

Salon de Paris XVIème porte de la Muette
Salondes Antiquaires  et galéristes Tour Eiffel
Salon des Antiquaires de la grande Armée paris XVIème avec la Galerie Cortade
Foire d'Art de Toulouse avec la Galerie Cortade
Foire d'art contemporain de Strasbourg avec la Galerie Cortade

Collections Privées

Collections Peloux-Raynal, Reynolds, Sarrazin, Mahler, Hallé, Boumendil, Pérusat, Cortade,  Benoni, nombreuses collections à l'étranger.

Texte de Jean-Paul Gavard-Perret

LIONEL SOURRISSEAU : LA PEINTURE EN APNEE

Au moment où Jeff Koons et Damien Hirst se partagent le marché de l’art (d’un côté de kitsch, de l’autre le cynisme) Lionel Sourrisseau ne cherche pas la tradition du nouveau mais une rupture avec une veine oubliée. Il y a dans son art primitif et grâce à la liberté de l’acrylique découvert en 2000, de l’impressionnisme et du réalisme. De l’allégorie en volontaire contrefaçon aussi. Si bien que paradoxalement et quoiqu’en étant fort éloigné d’eux l’artiste pourrait se reconnaître aussi bien dans la lignée d’un Beuys comme d’un Puvis de Chavannes. Car ce qui tranche et ce qui compte tient à la qualité d’exécution dès le moment où se comprend que rien  ne peut se théoriser en art sinon à entamer des polémiques spécieuses.


Et c’est pourquoi, sans cartes Lionel Sourrisseau explore ses territoires faussement farfelus :  «  je peins comme on joue d'un instrument de musique, d'une manière spontanée, hors des sentiers battus, je laisse venir ma part cachée qui ne m'appartient pas. J’ouvre un champ et un chant inconscients et poétiques » écrit-il avec raison. Son territoire n’est donc pas anodin et plus sérieux qu’il n’y paraît. Contre la résignation et la tristesse la peinture plus qu’une passion est devenue consubstantielle à son créateur. Il y met  ce qu’il est, ce qu’il craint être et ce qu’il voudrait devenir  - à savoir celui qui pourra écrire un poème ailé sur les oiseaux.

Pour l’heure son travail plastique est une méditation en action, un chemin où devient possible de risquer sa liberté afin de retrouver le sens de la vie.  « Passionné de plus en plus de la poésie par les ouvrages traitant du chamanisme » il fait de ses peintures insolites et faussement primitives (si ce n’est du futur) à la fois des fenêtres, des boucliers et des armes, des talismans. Ils permettent de s’interroger sur le sens des mythes et des images en tant que voie de dépassement de soi et loin de tout dogme. Ce qui n’empêche pas la peinture de devenir une voie spirituelle faite d'attention et de présence au monde.


Tout le travail de Sourrisseau indique une absence ascendante. Une pénétration dans les effacements de toutes les emprises disponibles a lieu. Se découvrent une explosion chromatique et formelle loin de tous standards de représentation. L’artiste ouvre des seuils, montre l’imminence d’une permanence tout en la démontant. Il fait marcher entre cette oscillation. Il y trouve son équilibre même si quelque chose ne cesse de bouger dans la fixité de chaque peinture. Elle devient un inachevé provisoire mais admissible.


Il n’existe là aucune capitulation. Surgissent une extase, un silence brutal et – lointain - un système d’indices qui chuchote. Les figures se tournent et se retournent, se regardent « par l’arrière » comme pour prendre mieux appui sur le sujet de chaque toile, le capter dans diverses stylistiques, le prendre dans sa part de vivant qui s’impose et augmente loin des morbidités. Il s’agit d’errer à vue et en vue d’une reconnaissance au sein de  turbulences, en – parfois -  un vide rasant où s’amoncelle un plein. L’artiste met en espace et en orbite tout ce qui manque à l’être.  L’art devient donc bien le relais de la méditation. Il « dit » ce que les mots ne peuvent  savoir. Il reste  un lieu que la lumière laboure pour que s’éructe un opéra de l’invisible. Soudain la vision jubile possédée, éprise des apnées que Sourrisseau oblige à connaître et à éprouver.


Dans la saisie de et par chaque tableau quelque chose se produit qui n'est pas de l'ordre du simple point de vue. Se constitue une sorte de mise en rêve du monde et du rébus. Ce dernier l'habite par l'œil qui se cherche en lui comme on disait autrefois que l'âme se cherche dans les miroirs. C'est pourquoi chez Sourrisseau deux opérations ont donc lieu en même temps : concentration mais aussi ouverture du champ. Avec en plus un effet de réflexion : le regard s'éprend, s'apprend, se surprend alors que l'œil - butinant et virevoltant - reste toujours pressé.


La rêverie transcendantale qui s'exprime ici semble en conséquence de nature à traverser la vision du spectateur jusqu'à atteindre un arrière-oeil, un au-delà non désignable mais  soudain approché et qui pourrait être le royaume des vivants plus que des survivants. Dans un élan  rilkéen la peinture prend alors fonction de labyrinthe oculaire. Se voulant une taupe voyante l'artiste par une gigantesque métaphore du vivant  pratique sa traversée des apparences.

Sa peinture  possède donc une valeur d'instrument de rituel, d'indispensable gage d'un parcours "heureux" dans la mise en évidence du regard. Sourrisseau prouve  qu'un art de la célébration est encore possible à condition de rapatrier l'homme dans sa demeure en son ethos. Cette volonté de régénération,  l'artiste  la partage avec  Klee qui, en sa "Confession du créateur" soulignait comment "partant d'éléments formels abstraits, dépassant leur association productrice d'êtres concrets ou d'objets abstraits émerge de  un cosmos constitué de formes". C'est bien de cela qu'il s'agit dans cette œuvre nourrie de chiasmes  visuels et de paradoxes que l'artiste assume pour sa jubilation et pour la nôtre. Bref pour notre respiration soit aussi en suspension que prolongée par une peinture en apnée.

Jean-Paul Gavard-Perret

QUELQUES OEUVRES DANS DES COLLECTIONS PRIVEES

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Les murs compriment la chair" dim. 100 x 100 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau Acrylique sur toile "L'Echiquier de la vie" 60 x 73 cm de 2007

 
Image

Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Je me lève moi dont le piétinement fait gronder la terre"60 x 80 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "L'enfance de l'art" dim. 60 x 73 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Dans la beauté que je demeure" dim. 80 x 80 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Les pirates du regard" dim. 81 x 100 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2007 "Transpoétique" dim. 89 x 116 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2008 "Trakeur" dim. 120 x 120 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2008 "No smoking" dim. 97 x 130 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2008 "Traffic de constellations" dim. 46 x 60 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2008 "Initiales serpentines" dim. 70 x 100 cm

 
Image

 Lionel Sourisseau acrylique sur toile de 2010 "Ta bouche est le début du monde" dim. 100 x 100 cm Collection Privée  Région Bordelaise

LIONEL SOURISSEAU EN VENTES AUX ENCHERES CHEZ MARC LABARBE - TOULOUSE

2 tableaux de Lionel Sourisseau estimés 2000/2500 EUR sont vendus aux enchères chez :
MARC LABARBE SARL à TOULOUSE

TABLEAUX XIXème ET MODERNES - TABLEAUX CONTEMPORAINS
SAMEDI 28 MAI à 14H00
Place Saint-Aubin  3, bd Michelet 
31000 Toulouse
CONTACT
Tél. : 05.61.23.58.78
Fax : 05.62.27.29.28
Email :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Image
Description : n° 305 - Lionnel SOURISSEAU (né en 1951). For Ever. Acrylique sur papier, signée en bas à droite.
Dimensions 36 x 48 cm. Estimation : 2000/2500€
 
Image
Description : n° 307 - Lionnel SOURISSEAU (né en 1951). Cette tranche de lumière dans les mains. Acrylique sur papier, signée en bas à droite. Dimensions 36 x 48 cm Estimation : 2000/2500€
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice