Claude Maréchal Musée des Avelines Saint Cloud

Biographies d'artistes contemporains

Claude Maréchal (1925-2009), Les Vibrations de la Couleur
27 septembre 2012 – 23 décembre 2012
Exposition rétrospective Musée des Avelines
Musée d’art et d’Histoire de Saint-Cloud
60 rue Gounot – 92210 Saint-Cloud

01 46 02 67 18

www.musee-saintcloud.fr

Entrée libre


Du mer. au ven. de 12h à 18h et du sam. au dim de 14h à 18h

Cet automne, du 27 septembre au 23 décembre, le musée des Avelines présente une grande rétrospective consacrée à l’oeuvre subtile et colorée de Claude Maréchal, artiste natif de Saint-Cloud et célèbre pour sa mosaïque monumentale de la gare RER Saint-Michel-Notre-Dame.

Image

Claude Maréchal Le calme en mer huile s/toile 1971- 114 x 146 cm
Collection particulière © Patrick Reynolds / Le Musée Privé
Exposition rétrospective Musée des Avelines Musée d’art et d’Histoire de Saint-Cloud Claude Maréchal (1925-2009), Les Vibrations de la Couleur
27 septembre 2012 – 23 décembre 2012
Reproduit au Catalogue du Musée et du Conseil général

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 Le musée des Avelines : une programmation riche

En parallèle à son parcours permanent comprenant notamment un important fonds d’oeuvres d’Eugène Carrière et une séduisante collection de porcelaine tendre du XVIIIe siècle, le musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud poursuit ainsi sa riche programmation d’expositions temporaires : sujets historiques, beaux-arts et art contemporain sont à l’honneur au gré des trois à quatre événements organisés chaque année.
 
Image

 Claude Maréchal Bosphore Aquarelle, 1977 74 x 83 cm Collection particulière
© Audrey Bonnet / Musée des Avelines

 Focus sur l’art contemporain : « Un artiste - Un univers »

Le musée des Avelines, à travers son programme « Un artiste - Un univers », convie chaque année un artiste contemporain à investir ses lieux. Après avoir donné carte blanche au Street Artist Jef Aérosol en 2011 et à Mathieu Cherkit, acteur de la Nouvelle Peinture figurative, en 2012, le musée des Avelines invitera en 2013 Coskun, sculpteur sur bois.
À l’honneur cet automne : « Claude Maréchal, Les Vibrations de la Couleur »
Couleur et lumière, flux et mouvement : telles sont les caractéristiques de l’oeuvre subtile de Claude Maréchal, à qui l’exposition rétrospective du musée des Avelines, musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud, rend un vibrant hommage.
Claude Maréchal, autodidacte au tempérament de feu, s’est farouchement laissé guider par sa nécessité intérieure : celle de transposer dans son art ses visions et ses déclics, avec une exubérance foisonnante.
La nature a joué un rôle prépondérant pour cet amoureux de la vie. Le jardin de la maison de son enfance située sur d’anciens champs de fraisiers à Saint-Cloud, est resté pour lui un lieu emblématique, point de départ de sa passion pour la profusion des tons riches et saturés. Les paysages de Normandie, de Bretagne et du Sud, des bords de la Méditerranée au Bosphore jusqu’au Venezuela, multiplieront, au fil de ses voyages, ses sources d’inspiration.
 
Image

Claude Maréchal  L'espoir Papiers arrachés, 1974 113 x 161,5 cm Collection particulière
© Audrey Bonnet / Musée des Avelines

Débutant sa carrière au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Claude Maréchal se distingue de la plupart des artistes de sa génération. Refusant de céder aux sirènes de l’abstraction, bien qu’encouragé dans cette voie par son protecteur, le collectionneur Maurice Bérard, il synthétise figuration et abstraction dans des toiles où les perspectives s’imbriquent et les points de vue se multiplient.
La transparence et la luminosité des couleurs y dominent. Le monochrome, alors en vogue, est proscrit et le noir banni, au profit du blanc que Claude Maréchal considérait comme une couleur à part entière.
« Claude Maréchal poursuit toujours, quelque soit la technique étudiée, un but inchangé. Celui de comprendre et de saisir toutes les richesses, les nuances et les mystères de la couleur. »
Emmanuelle Le Bail, directrice du musée et commissaire de l’exposition, in « Claude Maréchal, les vibrations de la couleur »,
catalogue d’exposition, musée des Avelines, 2012.
 
Image

 Claude Maréchal Jeu de polo Huile sur toile, 1971 - 114 x 146 cm
Collection particulière © Audrey Bonnet / Musée des Avelines

Résolument moderne dans sa démarche de plasticien, Claude Maréchal explore différents médiums et techniques. Si l’aquarelle demeure son moyen d’expression privilégié, il crée également les séries des « throwing », peintures projetées sur un support avec des seringues hypodermiques, dans les années 1946-1950. Légèrement après Georges Mathieu (1921-2012) mais peu avant les « dripping » de Jackson Pollock (1912-1956), Claude Maréchal s’inscrit ainsi dans les avancées non figuratives des années 1950.
En 1972, il bascule de nouveau vers une abstraction radicale en mettant au point la technique des « papiers arrachés », après s’être essayé à la sérigraphie. Ces créations l’amèneront à la mosaïque, la plus emblématique étant la fresque monumentale de la station de RER parisienne Saint-Michel-Notre-Dame, inaugurée en 1988. Fruit de quatre années de travail acharné, elle donne aujourd’hui encore une visibilité sans précédent à l’oeuvre de Claude Maréchal.
Autour d’un programme de conférences, d’ateliers et de visites guidées, le musée des Avelines propose ainsi de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de Claude Maréchal qui réussît à créer un langage pictural très personnel, entre effusion colorée, figuration poétique et recherches techniques
 Image

 Claude Maréchal Le jardin de mon père Huile sur toile, 1986 - 180 x 277 cm
Collection particulière © Audrey Bonnet / Musée des Avelines

 Un parcours d’exposition conçu comme une évolution intérieure

Le parcours dans l’exposition se déploie au rez-de-chaussée et au premier étage du musée.
Il s’agit d’un cheminement à l’image de la peinture de Claude Maréchal qui est d’abord une évolution intérieure.

Ce parcours propose la présentation inédite d’une soixantaine d’oeuvres de l’artiste. Il permet d’appréhender l’ampleur du talent de Claude Maréchal, dans des techniques aussi variées que l’aquarelle, le dessin, le pastel, la peinture à l’huile ou les « papiers arrachés ».
Il s’achève sur l’évocation de la mosaïque monumentale de l’artiste réalisée dans la station Cluny-La Sorbonne-Saint-Michel (inaugurée en 1988) qui donne aux couloirs du métro des accents de lumière.
Au travers des oeuvres exposées, le musée invite à un voyage contemplatif : du foisonnement des senteurs du jardin à l’envol des mouettes, des lumineuses aquarelles de bords de mer aux dynamiques huiles sur toile des courses de chevaux jusqu’à la rage et la modernité des papiers arrachés.

 
Image

 Claude Maréchal Tropicales Huile sur toile, 1969 - 115 x 154 cm
Collection particulière © Audrey Bonnet / Musée des Avelines

 
Image

 Claude Maréchal Eclatement de la vague Huile sur toile, 1973 - 54.5 x 65 cm
Collection particulière© Audrey Bonnet / Musée des Avelines


Artiste intègre et exalté, Claude Maréchal, qui a exposé dans de célèbres galeries parisiennes, mais aussi en province, en Europe et même au Venezuela, proche de grands peintres de sa génération comme Charles Lapicque (1898-1988), est toujours resté libre dans sa création.
Son oeuvre est le reflet des questionnements artistiques qui interrogent l’art français de la seconde moitié du XXe siècle. Mais son caractère impétueux et sa trop grande dispersion l’ont éloigné des marchands et galeristes, faiseurs de réputation.
Aujourd’hui, son oeuvre pleine de poésie ne jouit que de trop peu d’attention. Par cette exposition, le musée des Avelines, musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud, rend hommage à cette personnalité artistique majeure de la commune.

Texte d’Emmanuelle Le Bail, directrice du musée des Avelines, extrait du livret de médiation.

 La couleur dans l’oeuvre de Claude Maréchal

 
Image

Claude Maréchal Le calme en mer Huile sur toile, 1971 - 114 x 146 cm
Collection particulière © Patrick Reynolds / Le Musée Privé

Éclatante et colorée, telles sont les particularités de l’oeuvre de l’artiste. Avec profusion de coloris, de tons riches, saturés
et violents, contrairement à de nombreux peintres de sa génération, Claude Maréchal ne peint ni sombre ni monochrome.
Le noir est généralement banni de ses compositions aux nuances variées, vives et gaies. Pour lui comme pour Matisse, la peinture doit refléter les sentiments de joie de vivre et de bonheur. « Le noir, c’est l’absence de vie, c’est le trou noir, c’est l’anti-matière » (interview de Claude Maréchal, Le pays d’Auge, 25 août 1989).
Sans se réclamer d’une filiation directe des grands maîtres, l’influence de Pierre Bonnard (1867-1947) qui représente dans ses paysages la lumière du soleil dans le sud de la France est déterminante comme celle de Paul Cézanne (1939-1906) dans l’usage que fait ce dernier de l’aquarelle, à la fois rayonnante de lumière et à la composition extrêmement construite. Il est également très proche de Charles Lapicque (1898-1988), son aîné, qui avait une maison à Paimpol dans la baie de l’Arcouest où Claude Maréchal séjourne plusieurs fois et qui va certainement influencer sa touche.
 
Image

 Claude Maréchal Nus Aquarelle sur papier, non daté 74x54 cm
Collection particulière © Audrey Bonnet / Ville de Saint-Cloud

À l’image de ces multiples sources d’inspiration, les techniques développées par Claude Maréchal sont variées. Outre l’huile qui reste un des médiums les plus utilisés par le peintre, l’aquarelle joue un rôle prépondérant dans l’évolution de son style.
Claude Maréchal met aussi au point une toute nouvelle technique, découverte par hasard, en collant des fragments déchirés de papier Japon froissés plus ou moins amincis et plus ou moins recouverts de peinture sur une feuille, elle-même marouflée sur toile. De ces expériences naît la célèbre série des Papiers arrachés, exposée à partir de 1972 à la Galerie du Soleil, à Paris.
L’artiste s’est également tourné vers la sculpture et les arts décoratifs, mettant les nouvelles technologies au service de son art coloré. Pionnier en la matière, il est un des premiers artistes à utiliser la sculpture au laser.

Textes d’Emmanuelle Le Bail, extraits du catalogue d’exposition, « Claude Maréchal,
les vibrations de la couleur », Musée des Avelines, 2012.

 L’oeuvre monumentale de la station Saint-Michel

 
Image

 Claude Maréchal Le Monde des Patries 1985-1988 Mosaïque Emaux de Venise
Orsoni - 2 x 1,40 m - Gare RER Saint-Michel - Notre Dame - Paris

 
Image

 Claude Maréchal Drapeau Français 1985-1988 Mosaïque Emaux de Venise - Orsoni - 1,40 x 3 m
Gare RER Saint-Michel - Notre Dame - Paris

 
Image

 Claude Maréchal Chantecler 1985-1988 Mosaïque Emaux de Venise - Orsoni - 1,40 x 9 m
Gare RER Saint-Michel - Notre Dame - Paris

En 1984, un concours est lancé par la RATP et la Région Ile-de-France pour la décoration de la future gare RER Saint-Michel-Notre-Dame.
À cette date, l’oeuvre de Claude Maréchal vient d’être exposée avec succès dans une rétrospective organisée par la Ville de Paris, au Trianon de Bagatelle.
Claude Maréchal choisi pour le projet travaille près de quatre ans à la réalisation de son projet, entouré d’un maître mosaïste, Maurice Bauchet, et d’une équipe de jeunes praticiens talentueux. Des émaux de Venise sont employés pour la réalisation de cette immense mosaïque, fabriqués tant à Venise dans l’atelier d’Orsoni, qu’en proche banlieue parisienne chez Albertini.
Riche de plus de 3 000 nuances, ce matériau permet à Claude Maréchal de laisser exploser sa passion pour la couleur. L’alternance entre la chaleur des jaunes, l’ondulation des bleus aquatiques, la dynamique des rouges cherchent à recréer la lumière des saisons, en total contraste avec les carreaux blancs qui composent habituellement le décor du métro. La thématique traitée se veut fédératrice, puisqu’elle est censée représentertoutes les couleurs de l’Ile-de-France.
Avec cette création monumentale de près de 620 m2 de fragments de mosaïque colorée, « les gens vivront dans l’oeuvre» affirme l’artiste. « Tel est ainsi le cadeau que nous offre Claude Maréchal : un long sourire de bonheur au sein du ventre de Paris, entre deux fatigues, entre deux trains, entre Cluny - La Sorbonne et Saint-Michel. Un discours-fleuve vers le fleuve » (Pierre Restany, «Claude Maréchal, Un discours fleuve vers le fleuve», L’oeil, janvier-février 1988).
La station est inaugurée en mars 1988, en présence de Jacques Chirac, alors maire de Paris, de Jean-Pierre Fourcade, sénateur-maire de Saint-Cloud et de Michel Giraud, président du Conseil Général d’Ile-de-France.
Véritable consécration officielle, cette commande publique donne à Claude Maréchal une visibilité sans précédent dans sa carrière.

  EXPOSITIONS

1943 SALON D'AUTOMNE
1945 GALERIE PELTIER, Paris : exposition particulière
1948 GALERIE TEDESCO FRERES, Paris : exposition particulière
1949 SALON DES INDEPENDANTS
1954 PARSONS GALLERY, Londres : exposition « Aspects of Contemporary  French Painting
1955 GALERIE CHARPENTIER, Paris : exposition « Découvrir Concours Hippique
        SALON DE MAI
        GALERIE SIMONE HELLER, Paris : exposition de gouaches

1957 TOURNE en 16 mm un film sur Albert Gleizes et le film sur Auguste Herbin sonorisé  durée 1 h 15, projeté plus tard au cinéma du musée des Arts décoratifs avec le Sang du poète de Jean Cocteau.
1959 GALERIE SIMONE HELLER, Paris : exposition de peintures sur le thème des oiseaux de mer dans l'espace
1961 Festival d'Art Contemporain de Nérac
        SALON DE MAI
        GALERIE CINQ MARS, Paris : exposition d'aquarelles
1962 SALON DE MAI
        Exposition d'aquarelles avec Roger DERIEUX et Jean EDELMANN
1963 SALON DE MAI
        GALERIE CINQ MARS, Paris : exposition de peintures
1964 Exposition « Peintres et poètes de l'imaginaire » (Hommage à Gaston BACHELARD) -  
        GALERIE CINQ MARS - MUSEES du Havre et de Genève
1966 MARS : NEUE GALERIE Dr Peter Nathan, exposition : Bazaine, Estève, Lapicque et Claude Maréchal
        Exposition « Peintres Français Contemporains » (Prague - Bratislava - Bucarest - Jassy)
        GALERIE JACQUES DUBOURG, Paris : importante exposition particulière sur le thème du jardin - Préface de Franck ELGAR
1968 GALERIE KETTERER, Munich : exposition de peintures, aquarelles et dessins - Préface de Bernard DORIVAL
        KUNSTAMPT de Berlin-Tempelhof
        GALERIE GEORGES BONGERS, Paris : exposition d'aquarelles GALERIE D'ART 
        MUNICIPAL, Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
1969 L'exposition de Berlin est transférée à la GALERIE FISCHINGER à Stuttgart puis à la GALERIE HAUDENSCHILD et    LAUBSCHER à Berne
        GALERIE BIDEAU, Brest : exposition d'aquarelles
        GALERIE EL MURO, Caracas (Venezuela) : importante exposition particulière – Préface de Gaston DIEHL
1970 GALERIE RENÉ LAPORTE, Antibes : exposition d'aquarelles
1971 Réalisation de la maquette pour illustrer les poèmes de Jean FOLLAIN  «Pour exister encore»  1972 Mise au point avec Marc Porthault d'un procédé d'impression nouveau, basé sur des trames naturelles réalisées par le peintre
1972 GALERIE SOLEIL, Paris : exposition des « Papiers Arrachés » et du livre édité par Roger TETARD (Édition Silium), « Pour exister encore » poèmes de Jean FOLLAIN.
        GALERIE FISCHINGER, Stuttgart : exposition de dessins et d'aquarelles
1973 GALERIE DE L'ESTUAIRE, Honfleur : exposition particulière - Hommage à. Jean FOLLAIN
        GALERIE EL MURO, Caracas : exposition des « Papiers Arrachés » Préface de Frank ELGAR.
1974 MUSÉE CULTUREL INTERNATIONAL (Fondation Charles Oulmont), Saint -Cloud : oeuvres de 1959 à 1973
        Réalisation d'une mosaïque de 15 m de long pour le C.E.S. GOUNOD à Saint-Cloud
1977 Novembre-Décembre - GALERIE JEAN-LOUIS ROQUE, Paris : exposition d'aquarelles 1978
        Mars-Avril - ESPACE ANDRÉ MALRAUX Rueil-Malmaison introspective
1979 Octobre fondation Charles Oulmont Saint-Cloud réalise l'exposition des Formats insolites
1980 Centre Valéry LARBAUD, Exposition particulière avec le graveur Signovert
1981 Février-Mars - GALERIE DAUPHINE Saint-Germain-en-Laye « Papiers Arrachés »
1982 Octobre-novembre - GALERIE SYLVANA LORENZ, Paris : Hommage aux    « Maîtres anonymes du Temps vécu »
1983 Février - Centre Culturel des 3 Pierrots ville de Saint-Cloud - oeuvres de 1944 à 1983.

 Le musée des Avelines : entre art et convivialité une programmation riche

 
Image
 
Image

 Musée des Avelines Photo Patrick H. Reynolds

 
Image

 Musée des Avelines Photo Patrick H. Reynolds

Au coeur d’un écrin de verdure, le musée des Avelines, musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud, est installé dans l’ancienne maison du pharmacien Daniel Brunet, collectionneur d’art.
Entre art et convivialité, il invite ses visiteurs à goûter aux charmes de cette belle demeure construite en 1935.
En parallèle à son parcours permanent comprenant notamment un important fonds d’oeuvres d’Eugène Carrière (1849-1906) et une séduisante collection de porcelaine tendre du XVIIIe siècle, le musée des Avelines, ayant reçu l’appellation musée de France, mène un riche programme d’expositions temporaires : sujets historiques, beaux-arts et art contemporain sont à l’honneur au gré des trois à quatre événements organisés chaque année.
Pour chaque événement, le musée des Avelines organise de nombreux ateliers thématiques pour les enfants et les adolescents, ainsi que des spectacles et des conférences.
Les visiteurs ont plaisir à venir flâner en famille dans ce musée à taille humaine et à prendre une pause gourmande dans le salon de thé situé au coeur de la rotonde, face au jardin.

 Musée des Avelines

Musée d’art et d’histoire de Saint-Cloud
60, rue Gounod – 92210 Saint-Cloud
01 46 02 67 18
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.musee-saintcloud.fr
Entrée libre
Du mer. au ven. de 12h à 18h
Du sam. au dim. de 14h à 18h
Fermeture
les lundis et mardis et les 1er et 11 novembre

Contact presse COMMUNICART
Marie-Émilie Fourneaux
06 70 19 16 74 - 01 71 19 48 01
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice