Konrad Klapheck - Barry Flanagan - Eduardo Chillida Galerie Lelong

Le Musée Privé Magazine d'Art Moderne et Contemporain

Konrad Klapheck
Derrière le rideau
6 avril – 13 mai 2017
Vernissage jeudi 6 avril à partir de 18h

Galerie Lelong
13 Rue de Téhéran, 75008 Paris
+ 33 1 45 63 13 19
www.galerie-lelong.com
info(at)galerie-lelong.com
Konrad Klapheck, né à Düsseldorf en 1935, a choisi d'intituler cette nouvelle exposition à la Galerie Lelong Derrière le rideau. « Il est des rideaux très différents et il faut distinguer entre le rideau qui se ferme, tiré par un vicomte mozartien voulant cacher les libertés qu'il prend avec la jolie femme de chambre, et le rideau qui s'ouvre sur une scène de théâtre ou un spectacle musical »  explique l'artiste. Et pour cause, sur les toiles récentes qui composent cet ensemble, il nous donne à voir tour à tour des artistes, instrumentistes ou contortionnistes, en représentation, rideau ouvert et des couples qui, rideaux fermés, affichent une certaine forme d'intimité. Mais Klapheck ne s'arrête pas à cette forme de dualité évidente qui veut que le rideau ouvert concerne la sphère publique et le rideau fermé la sphère privée. Il peint aussi des nus qui s'exposent devant le rideau, dans le cadre d'un cours de modèle vivant, par exemple, ou un musicien observant le public derrière le rideau, juste avant d'entrer en scène.

Pour cette exposition, Klapheck présente aussi quelques nouvelles machines, ces tableaux à la fois étranges et familiers qu'il peint depuis le milieu des années 50. On retrouve dans ces peintures, la même rigueur méticuleuse, la même surprenante et inquiétante étrangeté que dans ses peintures du XXe siècle, preuve qu'il n'avait pas tiré le rideau sur elles.

À paraître : Repères n°168 avec des textes de Kay Heymer et Konrad Klapheck.

 Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Barry Flanagan
Petits bronzes
Barry Flanagan Thinker and Model, 1985 -1996, bronze, 11 exemplaires, 60 x 40 x 20 cm
Barry Flanagan Thinker and Model, 1985 -1996, bronze, 11 exemplaires, 60 x 40 x 20 cm
Barry Flanagan (1941-2009) est, pour un large public, le sculpteur des lièvres facétieux. La Galerie Lelong, qui expose l'artiste depuis 2004, s'est attachée, au cours de multiples expositions à montrer que ces emblématiques léporidés n'étaient qu'une partie de son travail, qui fut aussi minimal et conceptuel dans les années soixante et soixante-dix. Dans cette continuité, elle présente aujourd'hui, un ensemble de petits bronzes qui oscillent entre hommages à l'antique ou à la Renaissance et vues très pataphysiques de la sculpture. Toujours avec une liberté, une ironie et une virtuosité du modelé propres à l'artiste.
 
Les œuvres de Barry Flanagan figurent dans les principaux musées d'art contemporain du monde, et ses bronzes monumentaux sont installés dans plusieurs villes comme Chicago, New York, Londres ou Dublin. Le Centre Pompidou avait présenté une première rétrospective en 1983. La Tate Britain de Londres a présenté la plus récente en 2012.
Eduardo Chillida
Gravures
Eduardo Chillida Bi-Aizatu, 1987-1988, Gravure, 50 exemplaires., 140 x 98 cm
Eduardo Chillida Bi-Aizatu, 1987-1988, Gravure, 50 exemplaires., 140 x 98 cm

Eduardo Chillida (1924-2002), l'un des sculpteurs les plus remarquables de la deuxième moitié du XXe siècle, n'a cessé de s'interroger sur  l'espace et la forme, en travaillant divers matériaux : fer, bois, granit, albâtre, terre chamottée et des matériaux plus contemporains comme le béton et l'acier. Mais aussi en dessinant, découpant, collant, gravant... L'œuvre sur papier de Chillida a toujours eu une place importante dans sa création. Les gravures exposées sur les murs de la librairie témoignent de son besoin d'appréhender les vides et les pleins dans une œuvre bidimensionelle. La densité de la matière, c'est le noir qui la traduit ; son absence c'est le blanc. A moins que ce ne soit l'inverse. Lorsqu'il grave, Chillida trace des lignes mais il étudie aussi les accidents de la plaque, en provoque d'autres, il sélectionne le grain et la texture du papier - mat, épais ou lisse - et réalise des mises en page parfois surprenantes. Il en résulte des estampes où espace et matière sont omniprésents.

De nombreuses sculptures de Chillida sont exposées dans l'espace public à travers le monde : San Sebastian, Berlin, Madrid, Barcelone, Bâle, Grenoble... Ses œuvres sont également présentes dans de grandes collections publiques et privées : Stedelijk Museum (Amsterdam), National Gallery (Washington) Guggenheim Museum (New York et Bilbao), Musée national d'art moderne du Centre Pompidou (Paris), Musée Reina Sofia (Madrid)... Un bel ensemble se visite sur rendez-vous au Musée Chillida-Leku à Hernani

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice